Très Haut Débit en France : des prix en hausse et une couverture en retard

Il y a 4 ans, la France lançait le “Plan France très haut débit” et s’engageait à couvrir en dix ans l’ensemble du territoire, pour une couverture de 50% en 2017 et 100% en 2022. Aujourd’hui pourtant, les institutions juridiques rendent leur premier bilan et il n’est pas au beau fixe : les prix de ce développement sont en hausse, tandis que sa couverture aura du retard.

tres haut debit fibre france

Les besoins des abonnés en bande passante pure et vitesse de connexion évoluent naturellement avec le temps, alors que les services et applications utilisant internet n’attendent pas que tout le monde soit équipé pour profiter des connexions très haut débit.

C’est pourquoi en France, en 2013, le gouvernement a lancé le “Plan France Très Haut Débit”, une initiative visant à couvrir à 100% 35 millions de logements et locaux à usage professionnel en très haut débit dont 80% en fibre optique FTTH.

Premier bilan en demi-teinte pour le Plan France Très Haut Débit

La Cour et les chambres régionales des comptes ont publié leur premier bilan de cette initiative datant de 2013, et qui promettait 50% de couverture en 2017. Cet objectif sera bien atteint, mais celui de 100% de couverture en 2022 semble être un doux rêve pour le moment.

La faute à un retard de développement, mais surtout à l’insuffisance de co-investissement que devaient fournir les acteurs privés du secteur. Qui plus est, la Cour a réévalué le projet à 35 milliards d’euros (investissements publics et privés), quand celui-ci était estimé à 20 milliards d’euros à son lancement.

Les juridictions financières demandent une reconsidération du projet sur de nombreux points, et majoritairement sur sa fixation sur les infrastructures mutualisées et la fibre optique FTTH. Ils appellent à une utilisation plus mixte de la technologie, de la VDSL à la fibre FTTLa, pour réduire les coûts du projet et mieux considérer les usages du numérique.

Il est vrai que tous les utilisateurs n’ont pas besoin d’une connexion en fibre optique afin de profiter d’un internet décent, et que la complexité du marché, le nombre de ses acteurs et de la loi l’encadrant ralentissent ce développement. Il n’y a pas si longtemps, Orange était encore France Telecom.

Et alors que l’opérateur domine la fibre optique, ses relations avec le gouvernement sont remises en cause. Aussi, il s’agit d’un énorme chantier que de faire travailler de concert 4 acteurs privés et le service public en France. Il n’est pas étonnant alors que le budget explose et qu’un retard soit de mise sur ce projet. Au moins vise-t-il juste.

Réagissez à cet article !
  • Adarion 29

    Miser sur le VDSL et la FTTLa c’est l’assurance de devoir remettre le couvert plus tôt que prévu à l’avenir lorsque ces deux technologies seront devenues complètements obsolète, SFR Joue à un jeu dangereux et s’expose à un futur manque de compétitivité de ces offres par rapport aux autres qui ont fait le choix de la fibres, refaire le réseau une bonne fois pour toute me semble être une bien meilleure idée plutôt que d’y aller à tâtons pour finalement payer beaucoup plus cher sur le long terme.

    • Spitfire

      SFR ? C’est pas une entreprise d’escroc ca ?

    • joe2x

      Je suis d’accord avec toi. Après pour ceux qui ont une bonne connexion Adsl, le besoin d’avoir une connexion fibre ne se fait pas forcément sentir.

  • olysk

    Ce ne serait pas ” 35 milliards ” et ” 20 milliards ” au lieu de millions ? Sinon ça fait pas cher le projet.

    • Grabo20

      Ça a été corrigé apparemment. Pas un petit merci ?

      • olysk

        Si si : merci. Oublié de l’écrire.

  • Lepierro

    Eh oui . Le câblage entre la rue et la prise de la maison n’est pas un détail !!

    • Grabo20

      Ils avaient sûrement compté 20 Md pour la rue oui.

  • Yann Rohaut

    leur pub de merde en disant” ça avance” me fait hurler chez moi ! J’habite en île de France, je n’ai ni accès à la fibre ni à la 4g, bloqué au moyen-age en 2017 …

    • tabo56

      Quelle idée aussi d’habiter une région moyenâgeuse !

  • alcarin

    Sans vouloir en faire râler plus d’un…
    J’habite dans une petite ville de 43 000 habitant en Midi-Pyrénées (Occitanie maintenant on va dire). J’avais une connexion ADSL de 13 mégas (+ de 1,9 km du répartiteur me semble), assez stable avec un ping de 50 correct pour les jeux vidéos.
    J’ai été fibré fin 2015, avec un débit maximal de 735 mégas. J’avoue que j’avais une bonne connexion ADSL tout de même, même si je n’avais pas le VDSL. Tout autour de cette fameuse ville, mais pas très loin autour, c’est tout juste si certains devaient avoir internet par antenne.
    Orange a signé pour couvrir toute la ville, tout le reste autour, ils n’auront rien.

    Actuellement, Orange devait recouvrir toute la ville, ils en sont qu’à la moitié, car la ville est découpée en deux par une rivière qu’ils n’ont pas encore traversée. Le ralentissement s’est fait ressentir. Moi personnellement je m’en fou, j’ai ma fibre, j’ai par ailleurs obtenu 300 euros de parrainage parce que j’ai fait la chasse aux voisins. Mais sérieusement, ça me fait mal, et très mal au c*l pour tous les gens autour qui ont une connexion pire que celle que j’ai pu avoir.

    Je pense qu’Orange a fait ce qu’il avait à faire, c’est normal, n’oublions pas que c’est une entreprise privée, et pour une entreprise privée, je trouve qu’elle a fait beaucoup d’effort sur le déploiement alors que finalement, la concurrence fibre n’est pas trop au rendez-vous, et qu’elle pourrait minimiser les frais en faisant comme les autres : rien.

    Aux autres de faire un peu d’efforts aussi.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Santé : comment votre smartphone peut vous aider à être plus actif ?

A l’heure des bracelets de fitness connectés et des applications destinée à la santé et à l’activité physique, il est faux de penser que la technologie nous pousse à devenir sédentaire. Comment pouvez-vous faire de votre smartphone votre coach pour améliorer votre forme physique ?

VOD : Free prend 20% du capital de CanalPlay, la concurrence ne va pas apprécier

Free vient de prendre une participation à hauteur de 20% dans le capital de CanalPlay et cela risque de ne pas beaucoup plaire aux autres opérateurs. Alors que ces derniers investissent de plus en plus d’argent dans le contenu et font face à la concurrence féroce de Netflix, Free risque bien de causer quelques remous.

322177d341d5170964c9a1cd8fc4d598{{{{{{{{{{{{{{{{{{{