Très haut débit fibre : toute la France couverte en 2022, c’est promis !

Maj. le 12 mars 2018 à 18 h 05 min

Vendredi dernier a été l’occasion pour le ministre de l’Économie Emmanuel Macron de réunir tous les opérateurs télécoms pour faire un point sur l’avancement du déploiement du très haut débit sur l’ensemble du territoire.

tres haut debit fibre france

On reproche souvent aux politiques de ne pas tenir leurs promesses ou de lancer des chantiers irréalisables. Pour ne pas que cela arrive sur le dossier du très haut débit qui semble lui tenir à cœur, notre ministre de l’économie fera régulièrement un point tous les deux à trois mois afin de vérifier si les devoirs ont bien été faits.

Ce n’est pas à vous que je vais l’apprendre, nombreux sont les Français qui n’ont pas accès au très haut débit internet fixe, mais aussi au réseau mobile lorsque l’on parle de téléphonie. L’État s’est engagé à ce que tout le territoire français soit couvert par le très haut débit en 2022, grâce à la fibre.

Lors du dernier point étape, les chiffres annonçaient une couverture de 11 % du territoire avec la fibre, et 44 % avec un très haut débit comprenant également la technologie câble avec la norme VDSL2. Certains opérateurs mutualisent leurs efforts pour développer le réseau, c’est le cas par exemple de Bouygues Télécom qui s’est plaint auprès de l’autorité de la concurrence du retard pris par son partenaire SFR-Numéricable pour le déploiement dans les grandes villes.

Emmanuel Macron tres haut debit

Le ministre a d’ailleurs encouragé SFR-Numéricable à retrouver un rythme de déploiement plus soutenu que le groupe avait du mal à maintenir ces derniers mois suite à la fusion entre les deux groupes. Le très haut débit mobile est un enjeu politique et économique fort qui crée des crispations entre les opérateurs à la fois partenaires et concurrents. Récemment, Free a porté plainte contre SFR-Numéricable pour concurrence déloyale sur la fibre.

Du côté de la téléphonie mobile, monsieur Macron s’est également assuré de la tenue des engagements pour une couverture totale en 2G d’ici fin 2016 et 3G avant mi 2017 sur le territoire (oui, on ne parle même pas de 4G). De plus, le ministre vient de faire inscrire dans la loi la possibilité pour l’ACERP de sanctionner les opérateurs ne tenant pas leurs engagements.

Chez vous, vous en êtes où au niveau de la couverture internet fixe et mobile ?

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !