Très haut débit : le déploiement et la commercialisation progressent timidement

La fibre optique est le dernier palier que se doit de franchir le maximum de connexion internet fixe en France désormais, alors que l’ADSL et le VDSL ne sont pas les mieux placés pour réussir à encaisser ce que l’avenir nous réserve. L’ARCEP nous a fourni les nouveaux chiffres du déploiement et de la commercialisation de celle-ci en France, montrant qu’énormément de chemin reste à faire.

Du fait de l’arrivée de la définition 4K et un besoin toujours plus grand de haut débit, la fibre optique et le xDSL se doivent de devenir les types de connexion les plus représentés dans le monde. Tout simplement pour ne pas gêner l’évolution technologique, qui en aura nécessairement besoin.

En France toutefois, bien que nous ne payons pas nos abonnements si chers toutes proportions gardées, la qualité de nos connexions laisse à désirer. Les débits français sont loin d’être parmi les meilleurs au monde, du fait de la relative lenteur à l’adoption des nouvelles technologies que nous subissons.

L’ARCEP a aujourd’hui révélé ses chiffres sur le déploiement et la commercialisation du très haut débit (plus de 30 mb/s) pour le troisième trimestre 2016 en France. Ceux-ci montrent que le pays ne progresse pas véritablement sur ce terrain, du chemin restant à faire.

En France, ce sont 29,8 millions de lignes cuivre qui ont accès au haut débit, et seulement 15,4 millions qui ont accès à une ligne très haut débit (via le xDSL). La fibre optique FTTLa et FTTH ne représente que 10,9 millions de foyers au total.

Sur les Réseaux d’Initiative Publique (RIP), créés par les collectivités locales, une bonne progression s’est faite sur l’installation des prises FTTH mutualisées avec 38% d’évolution annuelle. L’un des acteurs qui devraient le plus en profiter dans le futur n’est autre que Free, qui a signé un accord avec Axione afin de profiter de 2 millions de prises supplémentaires.

Installation et réparation ADSL / FTTH : quel opérateur est le plus performant

   Suivez nous sur Facebook   


  • Mots-clés

Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • doggy310

    Y a pas un souci dans le tableau colonne de droite? FTTH + FTTLA > TOTAL pour le plus de 100Mb

    • Handsome Jack

      C’est normal, les deux zones se recoupent sur une très grande partie (i.e. il y a beaucoup d’immeubles dans les grandes villes qui sont raccordés à la fois en fibre optique et en câble).

      • doggy310

        C’est pas faux, au temps pour moi.
        J’ai débranché mon cerveau un peu trop tôt pour un vendredi :)

  • Lisieshy

    Perso j’habite en Moselle et ça fait plus de 2 ans qu’ils nous disent « ouais ouais la fibre elle arrive » et au final j’ai un débit de 0.8mb/s max (via speedtest.net). Donc le jour où la France avancera vraiment au niveau du débit appellez moi !

    • iAndroid

      Le très haut débit n’arrivera jamais dans les petits villages de Jean-Pierre Pernaut, de toutes façons y’a que des vieux qui finissent leurs jours dans les cafés miteux et les jeunes vont en ville donc la solution est de se barrer. En off, les administrés le disent et ça arrange bien les opérateurs qui ne veulent pas payer pour déployer la fibre.
      Au mieux peut-être quand on sera à la 10G et des forfaits illimités alors la campagne aura du très haut débit, mais bon ce ne sera que nos petits-enfants qui en profiteront s’il n’y a pas de guerres d’ici là !

      • joe2x

        c’est bien dommage parce que c’est bien dans les espaces moins denses ou l’on a besoin de la fibre.

        Pour ma part, en ADSL avec mes 2Mo/s, ce n’est pas vraiment indispensable. Mais par contre, quand tu es dans un petit vilage à 100-200ko/s; cela aurait été beaucoup plus intelligent de mettre de la fibre, ne serait qu’une partie comme le FFTB ou FFTLA (comme pour les immeubles)..

        Mais pour d’échelle d’économies (plus d’abonné au km/2) , on mets en place la fibre ou c’est le moins utile.

    • alfred

      Moselle est en cours de déploiement pour la fibre avec Orange.

  • Handsome Jack

    Il y a une coquille dans l’article (je n’ai pas trouvé comment la signaler) :
    « En France, ce sont 29,8 millions de lignes cuivre qui ont accès au haut débit, et seulement 15,4 millions qui ont accès à une ligne très haut débit (via le xDSL). »
    -> 15,4 millions, c’est le nombre de logements éligibles au très haut débit indépendamment du support utilisé, c’est-à-dire le nombre de logements éligibles au VDSL2 (avec un débit supérieur à 30 Mbit/s) OU au FttLA OU au FttH.

    • joe2x

      En effet je me suis fait la même reflexion

  • hiro

    le câble c’est de la merde ! pk prendre un signal électromagnétique lorsque tu peux avoir du signal lumineux ?
    prendre le câble c’est recréer le problème du cuivre ! et pire !!!! car seul 1 opérateur gère le câble (SFR). Donc de quoi créer un monopole et son SAV est nul !

  • patrick

    et ils ont raison… le câble c’est pas du THD… le câble sature à quelques centaines de mbps, tandis que la FTTH c’est no limit ! C’est aussi plus fiable !

  • antoine

    Erreur dans l’article… ce n’est pas Free qui finance le plus en RIP mais Orange.
    Certes Free a signé un accord avec Axione pour 2m de prises fibre… mais Orange en contrepartie a signé pour une dizaine de millions.
    A quand le vrai journalisme ?

    • joe2x

      C’est surtout que Free va partir de très loin parce qu’ils ont pas mal délaissé le fixe pour investir un max dans le mobile, beaucoup rentable et plus visible du grand public.

      Dans ma rue, SFR (le vrai, l’avant Drahi) avait fibré bien avant Free.

      Alors c’est vrai qu’il y a des accords de copropriété, ce n’est pas toujours facile mais alors comment s’est débrouillé les autres comme SFR il y a 4 ans (avant Drahi bien sur).

      Bref c’est sur que Free a beaucoup à déployer maintenant dans le fixe