Toyota : Linux fera pour la première fois son apparition à bord d’un véhicule connecté

Date de dernière mise à jour : le 2 juin 2017 à 16 h 26 min

Les technologies du futur sont à la vue des plus grands industriels mondiaux, à commencer par les constructeurs automobile. Après Audi et Volvo, c’est maintenant au tour de Toyota de s’intéresser au sujet et d’entrer dans la cours des grands en concevant le tout premier véhicule propulsé à l’aide d’un système d’exploitation open source bien connu de tous : Linux.

toyota, voiture connectee, linux, toyota camry 2018

Á l’image d’Audi et Volvo qui ont décidé d’intégrer Android et Google Assistant dans leurs futurs véhicules, le japonais Toyota se projette aussi vers l’avenir et planche dores et déjà sur la conception de ses prochaines voitures qui seront dotées des technologies de demain.

La firme nippone est même plutôt bien avancée en la matière puisqu’elle travaille d’arrache-pied en ce moment même sur une certaine Toyota Camry 2018. Particularité de ce bolide ? Il sera doté de la technologie dite “Automative Grade Linux” soit AGL en version courte.

Toyota Camry 2018, premier véhicule à être propulsé par Linux

Dans la lignée des applications pensées pour les voitures, la plateforme AGL aura pour fonction de “contrôler” les véhicules connectés de demain. Un premier pour le moment en l’occurrence, la Toyota Camry 2018, qui sera la première à embarquer un système d’exploitation de type Linux.

Au travers de ce dispositif intégré au tableau de bord, le japonais vise à « offrir aux conducteurs une plus grande connectivité et de nouvelles fonctionnalités à un rythme plus conforme à la technologie des consommateurs », comme l’a déclaré le Vice-Président de Toyota, Keiji Yamamoto.

Le fonctionnement de cette Toyota Camry 2018 passera alors par des applications de type lecteur multimédia, tuner, navigation par GPS et autres fonctionnalités sans fil diverses, toutes alimentées et propulsées par Linux. Á noter également mais cela reste cependant à confirmer, que l’utilisateur serait même en mesure de créer ses propres services. De quoi renforcer son sentiment d’être comme le seul maître à bord !

Toyota devrait bientôt en dire davantage au sujet de cette première voiture fonctionnant à l’aide d’un système d’infotainment estampillé Linux. Les véhicules connectés sont en tout cas l’une des grandes tendances du moment et des années à venir et il ne serait pas surprenant que des acteurs comme Mercedes, Ford ou Mazda s’y intéressent à leur tour. Peut-être histoire de concurrencer Google et son véhicule autonome qui sait ?

toyota, voiture connectee, linux, toyota camry 2018
toyota, voiture connectee, linux, toyota camry 2018
Réagissez à cet article !
  • thiercelinbrice

    Joli planche de bord…mais aucune place… J’espère que c’est pas officiel…

  • Pfelelep_écrit_en_UTF-8

    la Toyota Camry 2018, qui sera la première à embarquer un système d’exploitation de type Linux.

    Vu l’importance de Linux dans l’informatique embarquée, je fais plus qu’en douter.

  • Breck

    apt-get install lib_plus_de_chevaux

    :D

  • Arnaud

    C’est d’une laideur ! Ce n’est que mon avis… Mais on dirait un retour aux vieux Palm Pilot ! :D
    Faut pas se mentir, une interface moche ça décourage à l’achat d’un véhicule qu’on veut “connecté”.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Mark Zuckerberg : le fondateur de Facebook se verrait bien Président des Etats-Unis en 2020

Alors que l’actuel président des USA fait les choux gras de la presse, il se murmure que le CEO et fondateur de Facebook, le richissime Mark Zuckerberg, envisagerait de plus en plus sérieusement de se présenter à la présidentielle américaine de 2020, et ce afin de contrer la menace Donald Trump. Quels sont les indices qui nous indiquent la candidature du jeune philanthrope ?

5c558057066eb776b22c65cab0cc46e5++++++++++++++++++++++++++++++++