Tizen est-il une alternative crédible à Android et iOS ?

Date de dernière mise à jour : le 14 avril 2016 à 18 h 43 min

Samsung est une firme très prolifique. Que ce soit sur le marché des smartphones ou plus généralement celui de l’électronique, Samsung multiplie les annonces et innovations. Le MWC va sans doute jouer un rôle déterminant pour l’entreprise avec la présentation du Galaxy S5 et de la Gear 2. Certains ont déjà tendance à l’oublier mais Samsung propose son propre système d’exploitation, Tizen. Après la guerre des consoles, la guerre des smartphones, nous avons désormais droit à la guerre des OS.

L’OS de Samsung Tizen peut-il concurrencer Android et iOS ?

Cette concurrence n’est pas nouvelle puisque Android et iOS dominent déjà le marché, avec un net avantage pour Android. Quid de Tizen ? Une chose est certaine, Samsung a mis beaucoup de moyens pour parvenir à ses fins. Beaucoup de temps, d’argent et d’employés se sont investis dans la recherche. Près de 60% de ses 67 000 ingénieurs se sont consacrés au développement de l’OS. Malgré toute la bonne volonté de Samsung, Tizen peine à prendre son envol et à concurrencer Android et iOS. Explications.

Un manque d’intérêt des opérateurs et développeurs à l’encontre de Tizen

La première raison se trouve du côté des premiers partenaires de Samsung. En effet, nombre d’entre eux se sont désistés. Alors que DoCoMo, opérateur téléphonique leader au Japon, était en étroite collaboration avec Samsung pour la commercialisation d’un smartphone sous Tizen, celui-ci a fait machine arrière, évoquant le manque d’intérêt des utilisateurs. DoCoMo n’est pas un cas isolé puisque Sprint (Etats-Unis), Telefonica (Espagne) et Orange ont également abandonné le projet pour diverses raisons, préférant l’OS de Firefox ou pointant du doigt son manque de maturité.

Les opérateurs ne sont pas les seuls à être « refroidis » par Tizen. Les développeurs également ont du mal à s’intéresser à l’OS de Samsung. Malgré un budget considérable de 50 milliards de dollars, Samsung n’arrive pas à convaincre. Preuve concrète de cela, la firme a même proposé au développeur d’une application ultra-populaire sur Android d’adapter cette dernière pour Tizen contre la somme de 100 000 dollars, somme refusée. Samsung s’est donc tourné vers des développeurs de plus petite envergure, avec davantage de réussite.

La relation Samsung-Google met-elle en péril l’avenir de Tizen ?

Outre les développeurs et les opérateurs, la réelle interrogation concerne la relation entre Samsung et Google. La tension est monté d’un cran ces derniers temps entre les géants, tensions qui coïncident étrangement (ou non) avec les difficultés de Tizen. Quelques jours après avoir signé avec Samsung un accord concernant la protection de brevet, Google a vendu sa filiale Motorola à Lenovo.. Alors que les responsables de Samsung continuent à affirmer que Google reste un partenaire importante avec lequel ils entretiennent une relation étroite, la réalité en « off » serait tout autre.

Le potentiel est néanmoins intéressant. Tizen, signifiant Tying Together (connecter ensemble), a pour objectif de permettre aux utilisateurs de l’OS d’utiliser différents produits de la gamme (réfrigirateurs, télévision, machine à laver etc.) depuis leur smartphones. Samsung voit plus loin que le simple système d’exploitation des smartphones et cela est tout à son honneur.

Le futur de Tizen semble semé d’embûches, c’est le moins que l’on puisse dire. A l’heure actuelle, l’intérêt reste très limité que ce soient de la part des développeurs ou des opérateurs. Il faudra un retournement de situation considérable pour que Tizen arrive à concurrencer Android ou iOS, surtout que certains le considèrent déjà comme le cinquième OS, derrière Firefox OS et Windows. Samsung va devoir apporter des améliorations importantes à son OS s’il veut s’imposer. L’avenir nous donnera son verdict. Partagez votre ressenti sur Tizen via notre forum phonandroid. Pensez-vous que Tizen arrivera à se faire un place ? Quel OS utilise-vous ?

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Adodane

     » Cette concurrence n’est pas nouvelle puisque Android et iOS dominent déjà le marché, avec un net avantage pour Android.  »

    iOS domine largement au niveau des usages, les features phones sous android ne servent qu’a envoyer des textos !

    Bon … et Windows Phone, ont n’en parle pas ?

    • Kevin Jeffries

      Windows est mentionné à la fin de l’article ; )

    • Kalvin

      marrant, j’aurais dit le contraire, vous n’avez pas mélangé les 2 mots iOS et android dans le texte ?

    • J-N

      « les features phones sous android ne servent qu’a envoyer des textos » Ah bon ? Les smartphones sous Android, des feature-phones ? Intéressante théorie, mais quelles sources cites-tu pour accréditer tes propos ?

      • Adodane

        un téléphone android en 320×240 ou 320×480 t’appelles ça comment ?? un smartphone ?

        • J-N

          J’appelle ça une m*rde ultra bas de gamme qui ne devrait même pas exister.
          Pour la petite histoire, j’ai eu un Smasung U600 (feature phone, 2008) puis un Samsung Naos (correpondant à peu près à ta description). A choisir, je préférerais encore retourner sur le U600 ; au moins, ce qu’il fait, il le fait bien !

  • bibousiq

    Peut-être que le vrai problème avec Tizen vient du fait qu’il est proposé par un fabricant de machines qui est lui-même un mastodonte. Quelque part, Google paraît peut-être plus rassurant en comparaison, surtout maintenant qu’ils ont revendu la partie matérielle de Motorola.

  • sam

    Dans cette article, vous parlez de Tizen comme d’un OS vieux et mourant à la BlackBerry, alors qu’il n’est même pas sortis. A mon avis, le jour où il va sortir, les choses vont changer, il ne va peut-être pas aller chercher Android tout de suite, mais il va se faire un nom. Il est quand même développé par Samsung et Intel, c’est 2 monstre de la high-tech. Et si ils pensaient que l’OS n’en valait pas la peine, ils l’auraient abandonné depuis longtemps, avant de sacrifier autant de temps et d’argent.