Tinder : la drague permet de vous localiser exactement et très simplement !

Qui n’a jamais utilisé Tinder, Grindr ou la récente application Happn ? Ces apps de drague typiques de nos années connectées ont « révolutionné » la séduction pour certains. Mais grâce à elles, il n’est pas très compliqué de localiser votre position et donc de suivre vos déplacements en utilisant plusieurs techniques. L’application de drague devient ainsi le meilleur outil de pistage jamais conçu …

Certes, les angoisses autour de la géolocalisation ne sont pas nouvelles mais avec l’avènement du tout-localisé (la plupart des applis de messagerie disposent de cette fonction par défaut), le grand public perd un peu de vue le nombre d’informations qu’ils laissent plus ou moins volontairement à des éditeurs très divers.

Les apps de drague permettent la localisation exacte des utilisateurs

Si la géolocalisation fait partie du coeur de l’expérience d’une app de drague (une personne habitant Lille n’a pas envie de chatter avec Amandine de Marseille) afin de cibler les âmes esseulées des environs, ce qu’on sait moins, c’est à quelles fréquences l’application effectue des vérifications de notre localisation.

En pratique, les applications citées ont largement recours à une formulation du type « Brenda est située à 4 kilomètres de vous ». Mais des chercheurs en sécurité (Synack) expliquent qu’en outre-passant certaines fonctions de l’appli fétiche de drague, il devient possible de deviner la position quasi-exacte du célibataire (ou non). Et la méthode n’a rien de si originale.

L’idée est ainsi de demander trois fois à l’application la localisation de l’élu(e) de son coeur espionné(e) depuis des positions différentes. On peut ainsi, à partir d’une simple triangulation, obtenir les coordonnées à l’intersection de trois cercles. Les chercheurs mettent en évidence le processus utilisé sur Grindr, une application destinée aux gays mais le principe touche toutes les applis du genre.

Un exemple pratique est cité, en recoupant les différentes localisations d’un individu et en cherchant à retrouver le profil sur les réseaux sociaux à l’aide des chek-in des lieux visités, il devient possible d’associer les profils Tinder/Happn/Grindr à un compte comme Facebook.

Ainsi Tinder classique et Android Wear ou la toute récente Happn exploitent un fonctionnement similaire. Si vous comptez draguer par ces moyens, vous savez désormais à quoi vous attendre et vous êtes loin, très loin de séduire en tout anonymat. Il vaut mieux garder ce petit point en tête ;-) .

Via

Réagissez à cet article !
  • Spartan

    Faut le vouloir quand même pour se mettre à 3 points différents (qui doivent quand même être assez éloigné) juste pour localiser quelqu’un

    • Bastien Belloc

      Ca y est je t’ai localisé. J’arrive…

      • C’est beau une rencontre sur Grindr ^^ :-) ! Phonandroid, Connecting People !

        • Salva

          J’aurai plutôt dit « Phonandroid, Connecting Popols !  »
          :D

  • joe2x

    Ahh je pensais que cela localisé de manière plus précise avec Tinder.

  • psgced

    Bon je suis tranquille ma copine ne connais rien au monde de l’informatique.. Ouf!. (☺)

    • bonny

      c’est ce qu’elle te fait croire …. ^^

      • psgced

        Ah mince tu es la ma chérie ^^

  • sachouba

    « Mais des chercheurs en sécurité (Synack) expliquent qu’en outre-passant certaines fonctions de l’appli fétiche de drague, il devient possible de deviner la position quasi-exacte du célibataire (ou non). »

    Ouah, Bac+8 pour faire de la triangulation de niveau première, ça fait mal quand même.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos dernières applications !