TF1 vs Free, Orange et Canal : le CSA joue les médiateurs dans le conflit

Maj. le 9 mars 2018 à 19 h 31 min

TF1 ne parvient pas à trouver de compromis avec Orange, Free et Canal qui se montrent réticents à payer les sommes demandées par la chaîne de TV. Le CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel) y met son grain de sel dans ce bras de fer qui dure depuis des mois et propose d’endosser le rôle de médiateur. L’autorité pense avoir un devoir moral et veut s’immiscer dans les affaires des opérateurs et de la Une.

TF1 Orange free canal csa
Crédit : Wikipédia

Alors que les chaînes de TF1 disparaissent des livebox d’Orange, le conflit évolue et un nouvel acteur entre sur scène. Il s’agit du CSA qui estime avoir son mot à dire, explique l’autorité dans un communiqué de presse. La Une ne parvient pas à faire plier Orange et Free, les opérateurs trouvant les exigences de la chaîne de TV trop importantes à l’égard des services proposés. Le bras de fer s’envenime et il ne semble pas trouver d’issue favorable pour le moment puisque chaque partie reste camper sur ses positions.

TF1 vs Free, Orange et Canal : le CSA veut jouer les arbitres et trouver une solution

Alors qu’Orange est assigné en justice par TF1, Free compte mettre en place une astuce sous forme d’option pour continuer à proposer la chaîne à ses abonnés. TF1 devient en quelque sorte payant pour les abonnés souhaitant bénéficier de ses services sur leur Freebox. Le CSA se dit préoccupé par cette situation qui ne semble pas trouver d’issue et veut jouer les médiateurs : « Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a pris connaissance avec attention des informations relatives aux discussions en cours entre un groupe éditant des services de télévision gratuits pour le public et des distributeurs« .

De leur côté, Bouygues Telecom et SFR sont parvenus à un accord avec TF1. Il ne reste donc plus qu’à trouver des solutions avec Canal, Free et Orange. Le CSA souhaite emprunter une issue qui puisse prendre en compte les besoins financiers de la chaîne, ainsi que l’intérêt des téléspectateurs qui sont pris en otage et risquent de payer les pots cassés. L’avenir nous dira si l’intervention de l’autorité dans cette affaire contribuera ou non à la résolution du conflit.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !