Wiko WiM : notre prise en main vidéo du téléphone optimisé par Qualcomm et DxO

Maj. le 1 mars 2017 à 17 h 34 min

Wiko a présenté hier le Wiko WiM, un téléphone optimisé directement par Qualcomm et DxO et qui a la particularité de disposer d’un processeur Snapdragon 626 et un double capteur photo. Il marque la montée en gamme de la marque française, mais vaut-il vraiment le coup de s’y attarder ? Voici nos premières impressions en direct.

Wiko WiM

Le Mobile World Congress 2017 continue aujourd’hui, alors qu’il s’agit du deuxième jour où nous pouvons désormais arpenter le salon. L’occasion pour nous d’aller prendre en main le maximum d’appareils pour vous livrer nos impressions.

Hier, la marque française (mais de constructeur chinois) Wiko a présenté les nouveaux Wiko WiM et WiM Lite lors de sa conférence. Ceux-ci marquent un tournant dans l’histoire de la marque, qui attaque désormais le milieu de gamme. Voici nos premières impressions.

Wiko WiM et WiM Lite : notre prise en main en vidéo

Le design du Wiko WiM est très simple et propre

Wiko WiM

La première chose que l’on remarque sur tous les smartphones est bien évidemment le design de ceux-ci. Avec son Wiko WiM, la marque française ne fait pas vraiment dans l’originalité en mettant en avant des courbes très arrondies et peu de fonctionnalités notables.

C’est en soi une bonne chose, puisque cette sobriété apparente pouvait manquer sur certains appareils de la marque. On sent ici que le constructeur a fait confiance à sa fiche technique bien plus qu’à des artifices visuels sur ce nouveau téléphone.

Toutefois, la qualité de fabrication n’est pas nécessairement au rendez-vous, avec des finitions très moyennes sur les modèles que nous avons pu prendre en main. Mais le Wiko WiM présenté ici n’étant pas totalement fini, nous n’en tiendrons pas rigueur.

A l’avant se trouve le scanner d’empreinte digitale dans un bouton Accueil très classique, tandis que l’arrière accueille le double capteur photo cerclé d’un contour brillant et légèrement protubérant. Le tout est efficace sans distinction particulière.

Les capacités du Wiko WiM optimisées par Qualcomm et DxO

Wiko WiM

Ce n’est pas le design qui est véritablement la marque de fabrique de ce nouvel appareil, mais bien la nouvelle volonté de Wiko de monter en gamme cette année. Pour cela, plutôt que de chercher à révolutionner le genre, il a fait appel à des experts pour optimiser ses performances.

Nous retrouvons dans l’appareil un Snapdragon 626 provenant directement de Qualcomm, qui s’est chargé d’optimiser les performances du téléphone et particulièrement de son double capteur photo 13 mégapixels.

DxO, le français célèbre pour son test DxOMark réputé dans le monde de la photo mobile, fait également partie du tout en ayant également participé aux réglages de ses capteurs. Autant dire qu’on en attend beaucoup.

La marque a mis en avant le fait que le Wiko WiM était capable de filmer en 4K et intégrait un stabilisateur optique. Sur le salon, la qualité des prises de vue nous semble effectivement très bonne, mais il nous faudra le tester plus avant pour en être certains. Son capteur avant 16 mégapixels est également bien vu pour les amateurs de selfie.

Wiko WiM, la montée en gamme tranquille

Wiko WiM

C’est véritablement grâce à ces qualités que le téléphone devra se démarquer, d’autant qu’il sera vendu 400€ sur le marché français à partir du mois de juin. Il devra donc subir la concurrence du OnePlus 3T, qui dispose d’un Snapdragon 821 face au Snapdragon 626.

Mais l’humilité de Wiko, qui a choisi de faire appel aux services de Qualcomm et DxO pour ses réglages, nous donne espoir dans les capacités techniques de l’appareil. Si la puissance brute ne sera pas nécessairement son fort, l’optimisation pourrait être le terrain sur lequel ce Wiko WiM fera des merveilles.

La marque française a en tout cas réussi son pari sur ce Mobile World Congress 2017, en tapant dans l’oeil de consommateurs qui pouvaient voir ses appareils comme les « appareils de secours » des gens se faisant voler leur téléphone principal. Désormais, il se doit d’être respecté sur le milieu de gamme… voire même craint.

La rédaction vous conseille également :

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !