Test du LG Optimus G

Maj. le 19 février 2018 à 19 h 30 min

Dans la longue lignée des tests de smartphones Android, il y en a quelques-uns qui ont déçus, où nous avions réellement perdu notre temps et d’autres qui nous ont enchantés, emportés et c’est le cas du test du Optimus G du coréen qui non seulement a su affronter avec grâce la plupart de nos manipulations mais il s’est avéré être un excellent compagnon tout au long de notre aventure.

Alors bien entendu, tout comme l’homme, les smartphones sont perfectibles en de nombreux points et le LG Optimus G ne fait pas exception à cette règle fondamentale. Dans ce test, qui regroupe photos, vidéos, prises en main et autres points forts intéressants, vous verrez les points forts et les points faibles de ce smartphone qui se veut, à l’heure actuelle, être « entrée haut de gamme ». C’est à dire qu’il ne s’agit pas d’un haut de gamme comme on peut le constater avec un Xperia Z, un HTC One ou même encore avec un LG Optimus G Pro, mais nous n’avons pas non plus un milieu de gamme. Difficile il est vrai de placer ce smartphone 4G qui était, fin 2012, un des meilleurs haut de gamme.

Fin 2012 ? Mais pourquoi PhonAndroid a-t-il attendu aussi longtemps pour en faire le test LG Optimus G ? Pas de panique les amis, la raison est simple. L’Europe vient à peine d’être concernée par le Optimus G, celui-ci n’étant réservé que pour d’autres marchés. LG nous a informé, lors du MWC 2013, que son bijou serait aussi pour la France et que cette version ne sera pas exactement la même que sa soeur venue d’extrême-orient. De quoi ravir beaucoup d’entre nous même si LG arrive un peu tard avec son modèle sur le vieux continent.

Une arrivée tardive qui sera sans doute contre le coréen mais se procurer le LG Optimus G sera comme se procurer un smartphone Android qui vient de sortir tant sa vélocité et sa fluidité sont excellentes.

Mais assez bavardé et passons à présent à la partie qui vous intéresse particulièrement, celle du test du LG Optimus G.

Alors avant de l’entamer, il est fort probable que vous y voyez quelques ressemblances avec un certain Google Nexus 4. Et vous n’auriez pas tort ! Rappelez-vous notre comparatif Nexus 4 vs Optimus G qui nous montrait les ressemblances presque jumelles de ces deux smartphones :
La réelle différence, comme vous avez pu le constater, réside dns le prix. Et le design général.

Cette parenthèse fermée, passons dès à présent au sommaire !

  1. Caractéristiques techniques
  2. Vue d’ensemble
  3. Prise en main
  4. Interface logicielle
  5. Accessoires
  6. Tests de jeux en vidéos.
  7. Benchmarks et autonomie de la batterie
  8. Test de l’appareil photo
  9. Prix, date et opérateurs
  10. Conclusion
  11. Les notes de la rédaction

1/ Caractéristiques techniques LG Optimus G

Comme vous le voyez, le Optimus G est un smartphone 4G compatible avec la norme LTE. Un réel plus pour le smartphone qui se positionne donc dans le futur lorsque la 4G sera accessible à un plus grand nombre de foyers.

2/ Vue d’ensemble

 

2/ Vue d’ensemble LG Optimus G

La première force, le premier atout du LG Optimus G réside dans son aspect. Bien que l’appareil soit en plastique, LG a su lui donner une note « classe ». Le plastique lui assurant une plus grande légèreté (il pèse 1 gramme de moins que le Sony Xperia Z). Mais rassurez-vous ! Ce coté « cheap » n’enlève rien à la nature haut de gamme du smartphone. Un arrière glossy qui ne raye pas facilement (testé avec des ongles et des clefs) et qui, cerise sur le gâteau, ne se voit pas décorer de vos empreintes au bout de 5 minutes d’utilisation, à l’instar d’un Xperia Z affreusement friand des tâches en tout genre et qui se voient ! Le verre étant joli, il laisse toutefois place à quelques inconvénients  Ici LG a opté pour du plastique, beaucoup plus vibrant que sur la gamme Galaxy de Samsung. La raison est simple : il faut y regarder de plus près pour s’en rendre compte et c’est le grand avantage du Optimus G.

Lien Youtube

Au delà de cela, le smartphone de LG dégage une impression de robustesse, il ne fait absolument pas jouet lorsqu’on le tien en main et cela est notamment du à son poids assez conséquent. Côté boutons de raccourcis, on retrouve les habituels volumes et power et nous nous arrêterons là. Aucun touche dédiée à l’appareil photo et cela nous manque cruellement. Un comble pour des smartphone qui se veulent être aussi des photophones avec leur lentille proposant un nombre de pixels de plus en plus élevé. A contrario, cela ne signifie en aucun cas que les photos sont meilleures et ce que vous pourrez juger dans la partie prévue à cet effet.

3/ Prise en main

1/ Caractéristiques techniques

 3/ Prise en main LG Optimus G

La prise en main d’un tel smartphone doit être rigoureuse et comme LG a ajouté tout ce qu’il faut en terme de personnalisation, il est bien entendu évident que nous allons devoir regarder de plus près les différentes choses qui nous sont proposées. Cela ne serait pas un test, vous en conviendrez.

Nous commencerons tout d’abord par le côté personnalisation, customisation du LG Optimus G. Là où le coréen à fait fort, c’est qu’il nous propose, à travers une interface utilisateur des plus simple et des plus limpides, tout un tas de petites fonctions très intéressantes qui vous aideront à faire de votre mobile votre mobile justement et ce, sans passer par de multiples applications trouvées sur le Play Store. Je parle des launchers dont nous avons consacré récemment un article.

LG propose donc de modifier l’écran de verrouillage  de changer le thème de l’écran d’accueil ou encore d’arranger le papier peint (wallpaper) dans la liste des applications tout en modifiant à sa guise les effets de transitions que ce soit dans cette partie ou entre les pages du « Home ».

Plus que des mots, rien de telle qu’une jolie vidéo pour vous rendre compte des potentialités du LG Optimus G. Bien sûr, tout n’est pas précisé parce que outre le fait de vouloir tout de même vous faire aussi découvrir par vous-même le smartphone (quel est l’intérêt de l’acheter si on le connait déjà par coeur) mais il est évident qu’il n’est simplement pas possible de saisir toutes les fonctionnalités qu’offre un smartphone Android en moins d’une semaine.

En ce qui concerne la partie logicielle, je vous dirige vers la partie 4 de ce test spécialement dédié aux applications embarquées sur le Optimus G et notamment les petites nouveautés que LG nous propose. Une partie 4 riche en capture d’écran avec une prise en main vidéo.

Mais une prise en main ne se contente pas que d’une mise en revue des applications d’un smartphone. On y parle de fluidité, de réactivité, d’aisance. Et notre smartphone n’est pas en reste dans l’appropriation de ces trois adjectif. Son processeur quadcore mais surtout ses 2Go de RAM lui confère une parfaite maîtrise de son logicielle et notamment de la surcouche LG Optimus UI 3.0 qui est tout bonnement superbe. Une surcouche revue et optimisée par le coréen qui apporte tout ce qui est nécessaire que ce soit à l’utilisateur lambda, moyen ou affirmé.

Tout d’abord au niveau de la personnalisation (cf. partie 4 : interface logicielle) mais aussi et surtout de la simplicité d’utilisation. Si vous êtes un habitué (ou une d’ailleurs) des launchers et autres homes alternatifs, qui sont généralement moins lourds, moins gourmands et plus malléables qu’une surcouche Samsung, SONY ou HTC, sachez que vous pourrez très bien vous en passer Non seulement vous aurez le droit à ce qui est (et la partie qui va suivre est basée sur une expérience strictement personnelle) à ce jour la meilleure interface utilisateur constructeur à ce jour et vous vous en rendrez réellement compte dans la partie 4.

LG a pris le meilleur des « Launchers » disponibles sur le Google Play, a amélioré certaines choses, ajouté quelques options à sa sauce et nous balance LG UI 3.0 sur un Optimus G plus que ravi de se retrouver habillé de cette façon. Et nous aussi par la même occasion.

La prise en main est donc extrêmement rapide. Le menu est clair, limpide et ne déroge en rien à la philosophie Android qui se veut accessible au grand public mais aussi aux geeks purs et durs. Les technophiles de la première heure ne seront donc pas en reste et passeront un bon moment à explorer toutes les possibilités qu’offre le smartphone. Une aubaine !

Pour ce qui est de la prise en main matériel, c’est-à-dire au niveau du smartphone en lui-même et de sa tenue en main, sa taille n’est absolument pas gênante. Une remarque tout à fait subjective, cela dépend de la personne qui l’aura en main et si oui ou non elle est friande de grands écrans. Si ce n’est pas le cas, passez votre chemin, le LG Optimus G ne sera pas pour vous ! Pour les autres, le choix sera plus simple.

4/ Interface logicielle

2/ Vue d’ensemble

 

4/ Interface logicielle LG Optimus G

Tout va se jouer ici pour le smartphone que nous testons car outre les fonctionnalités liées au matériel (4G, appareil photo 13Mpx, processeur quadcore ou encore les 2Go de RAM), l’utilisateur moyen se fiche comme ses premières chaussettes de ce genre de détails et s’intéressera plutôt à l’expérience qu’il en tirera.

  • « Ce smartphone va-t-il me rendre fou ? »
  • « Vais-je avoir un mobile qui rame tout le temps comme mon Acer Liquid que je veux changer ? »
  • « Mais au niveau des mises à jour, je dois m’attendre à quoi ? »
  • « Android, je ne connais pas trop… J’espère que ça ne sera pas trop compliqué, avec mon iPhone 4 j’ai pas eu de mal… »
  • « Est-ce que les principales fonctions sont facilement accessibles ? »
  • « Et en terme d’autonomie ? »

Voilà un petit florilège des questions que toute personne n’étant pas technophile se pose en arrivant dans une boutique et en regardant tel ou tel mobile. A l’inverse, le « geek » se dira…

  • Celui-là est nul, il est pourri aux benchmarks
  • Son appareil photo ? J’ai vu les tests, il est horrible.
  • Un quadcore ? Tu déconne ou quoi ? C’est du Nvidia ! Prends un Qualcomm, je sais de quoi je parle !
  • 512Mo de RAM ? Alloooooo ! On est en 2013, je veux même pas toucher ton … truc !

Oui parce que le technophile ne sait généralement jamais de quoi il parle, il se réfère à quelques tests vu et lu sur la toile, des vidéos,… C’est ce qui lui donne tout son charme et c’est pourquoi on fait toujours appel à lui en cas de souci sur son smartphone et qu’il va vite filer sur Internet (PhonAndroid pour ne citer que le meilleur) pour trouver une solution et dire

– « Ouais, c’était pas compliqué, une histoire de kernel qui empêchait le boot, j’ai du flasher via Odin, je t’ai overclocké le tout en passant et augmenté ta RAM »
– « … »
– « Laisse-tomber, trop compliqué à t’expliquer… »

Oui, avec le geek, c’est pas compliqué pour lui, mais compliqué pour les autres. Mais nous nous égarons sur les clichés (vous en êtes sûr ?…) et sortons du contexte. Une interface logicielle qui a été pensé spécialement pour tout le monde afin que tout le monde puisse s’y retrouver ! Commençons, si vous le voulez bien, par la partie personnalisation et interface utilisateur. Et pour cela, je vous invite vivement à regarder ces quelques minutes de cette magnifique vidéo :

Lien Youtube

Cela vous laisse bouche bée n’est-ce pas ? Alors que la plupart d’entre vous utilisent des Launchers – ou en tout cas ceux et celles qui savent ce que c’est – LG nous propose une interface similaire avec la possibilité de customiser un peu comme on veut le tout. Cela passe par les effets lors du déverrouillage, par le thème, le changement de police ou encore par la modification du fond d’écran des applications et des SMS. Futile ? Bien sûr que non. Nous avons la possibilité et en natif de personnaliser, de s’approprier le LG Optimus G afin qu’il nous corresponde le mieux. Alors non c’est tout sauf futile.

Optimus UI 3.0… Tout se joue finalement sur ces quelques mots qui apportent de la fraîcheur au smartphone LG. Une fraîcheur que l’on apprécie même en cette période polaire. Parce que cela nous change véritablement de TouchWizz, Sense et autre SONY UI… L’interface est claire, sans prise de tête, on sait exactement où tout est et si vous ne le savez pas, après avoir vu la vidéo un peu plus loin, vous ne pourrez plus vous tromper. Les options proposée sont elles aussi très intéressantes et j’en ai souligné réellement deux qui sortent du lot (et je ne parlerai pas de QSlide qui a déjà été vu sur les haut de gamme Samsung, il s’agit de la fonction « multi-fenêtre ») mais nous nous attarderons quelques instants sur deux applications donc qui ont une réelle utilité en terme de valeur ajoutée au smartphone.

Pour commencer, et je garderai le meilleur pour la fin, nous retrouvons le raccourcis QuickMemo qui promet, via une accessibilité et une mise en route éclair, de prendre des notes très rapidement sans avoir à ouvrir une application. Concrètement, et je vais décrire ce que l’on voit dans la vidéo, où que l’on soit dans le smartphone, on peut écrire une note. Il suffit simplement de descendre la barre de notifications, de sélectionner QuickMemo et il nous est possible ensuite d’écrire sur l’écran. Une sorte de nouvelle fenêtre qui se superpose. On enregistre ensuite, on l’ouvre plus tard… Idéal pour une prise de note d’urgence, un oubli dans la liste de courses, un anniversaire à souhaiter et qu’on ne veut pas oublier… C’est QuickMemo, comme son nom l’indique, nous pouvons faire des mémos rapidement.

Vient ensuite ma préférée simplement parce que elle m’a laissée coi. Il s’agit de QuickTranslator. Et son nom est très bien choisi car si vous avez une bonne connexion Internet, l’application vous traduira ce que vous voulez. Le principe est réellement simple : scannez un texte (mot, ligne, paragraphe) sur un livre ou un bouquin (n’importe lequel et n’importe quelle langue), vérifiez que les paramètres de conversion sont bien choisies et l’application se charge de traduire tout cela. Vous le voyez dans la vidéo juste au-dessus où j’ai traduit un paragraphe de « Tout est sous contrôle » (Hugh Laurie) et que j’ai traduit en anglais. Si vous vous y prenez bien, la vitesse d’exécution est fulgurante et c’est avec émotion que je décerne le prix de la meilleure application de traduction à QuickTranslator ! Plus sérieusement, bravo LG, j’ai été bluffé ! M’attendant à avoir une énième application médiocre, comme on en trouve sur le Google Play, celle-ci est excellente. Encore un point de gagné pour l’Optimus G dans sa partie logicielle.

En ce qui concerne la navigation Internet, nous retrouvons l’habituel navigateur embarqué en natif sur les smartphones et qui n’est pas Chrome ! Je tiens réellement à le préciser pour ceux et celles qui croient que c’est Chrome qui porte le nom de « Navigateur » ou « Internet’, c’est totalement faux. Voici donc deux Screenshots qui vous montrent la différence. A savoir que Chrome est beaucoup plus rapide que l’application native, les pages sont lentes à charger, même en Wi-Fi.

Petit aperçu du de la navigation Internet, en vidéo, sur le LG Optimus G :

Lien Youtube

Comme vous l’avez entendu, je conseille d’utiliser un navigateur secondaire pour profiter réellement de la puissance du Optimus G. Celui d’origine, bien qu’il soit tout à fait correct, ne dispose pas de tout ce que l’on recherche dans un navigateur digne de ce nom et se retrouve très vite en manque de fonctionnalité, notamment en ce qui concerne la compatibilité avec Adobe Flash Player qui reste encore à l’heure actuelle un des manques les plus notables sur les smartphones Android. Un manque que les développeurs comblent avec des Chrome, Firefox et autre Opera Mobile (Ou Opera Mini).

Voilà donc pour la partie navigation Internet qui n’a rien d’exceptionnelle et déçoit quelque peu…

Les paramètres du LG Optimus G proposent, tout comme ses applications, deux fonctions très intéressantes. Mais avant de vous en parler, je vous propose de prendre un café, du temps, d’aller faire pipi et de vous poser sur votre chaise pour regarder la petite demi-heure de vidéo qui va suivre. Celle-ci reprendra en détail les fonctionnalités des applications QuickMémo et QuickTranslation que nous avons vu juste avant. Outre cet aspect, nous irons aussi faire un tour dans les paramètres que propose le LG Optimus G et dont deux semblent être intéressant. Mais je bavarde, je bavarde, place maintenant la prise en main des paramètres et applications. Bon visionnage !

Lien Youtube

Vous pouvez vous détendre, la vidéo est à présent terminée. Les paramètres du Optimus G sont les mêmes que l’on voit partout sauf que l’on se rend compte que comme le SONY Xperia Z, il est compatible avec Miracast (cf : test SONY Xperia Z, 3/ Prise en main en vidéo). Miracast permet de diffuser l’intégralité du contenu du smartphone en OTA (Over The Air) sur un téléviseur (ou un PC) compatible, sans avoir besoin de câble HDMI. Une fonctionnalité encore assez méconnue aujourd’hui et qui ne connaîtra certainement pas un succès foudroyant.

On trouve aussi deux paramètres d’économie de la batterie. L’un basé sur le comportement du smartphone en terme de connectivité et autres processus en arrière plan, l’autre gère directement le comportement du processeur suivant les tâches effectuées sur le Optimus G. Je ne sais pas si cela à une réelle incidence sur l’économie de la batterie comme je vous ‘lai expliqué dans la vidéo et il faudrait plusieurs jour pour se rendre compte réellement de l’importance de ces deux fonctionnalité dans un usage quotidien. Au moins le temps que la batterie se mette en « vitesse de croisière ». Quoiqu’il en soit, lors du « live » que vous avez vu, la batterie a chuté assez rapidement juste en naviguant dans le mobile et ce ce, même avec ces deux fonctions activées. D’où mon raisonnement sur l’utilité immédiate de tels paramètres. Nous ne pourrons donc pas juger ce détail mais l’intégration de fonctions servant à économiser de la batterie est plutôt louable et cela nous rappelle tout de même le fameux mode Stamina présent le Xperia Z. Alors non, nous n’avons pas d’actions chez SONY, on ne nous paye pas pour faire la promo de son dernier modèle mais il faut bien avouer que le Optimus G a quelques similitudes, quelques ressemblances au niveau logiciel avec le smartphone de SONY.

Donc pour revenir à la partie paramètre, rien de bien nouveau même si une autre fonction très intéressante a été ajoutée par LG et je parle de la sauvegarde du smartphone, en cas de souci, de changement, de réinitialisation. Un nouveau bon point pour le coréen.

5/ Accessoires

3/ Prise en main

 

5/ Accessoires LG Optimus G

Cette partie du test va être assez rapide dans la limite où les accessoires proposées avec le LG Optimus G ne sont pas légion :

— Partie à venir —

6/ Test des jeux en vidéo

4/ Interface logicielle

 

6/ Test de jeux en vidéo sur le LG Optimus G

Une partie très intéressante s’il en est dans les tests pour smartphones Android, c’est celle dédiée spécialement aux gamers nomades. Parce qu’il existe une quantité de jeux disponibles sur le Google Play, qu’ils soient extrêmement basiques ou plus poussés, il y en a pour tous les goûts, tous les âges, tous les niveaux et toutes les exigences. Mais nous verrons seulement si le Optimus G est capable de faire tourner, sans se plaindre, des jeux comme Temple Run : Rebelle ou le dernier né d’EA, Real Racing 3, un bon gros hit qui consomme pas mal en terme de puissance graphique avec ses textures superbes. Pour les petits jeux, il est évident qu’ils passent tranquillement sans broncher sur le mobile coréen.

Commençons par le commencement comme on dit chez nous et attaquons-nous à Temple Run : Rebelle. Une adaptation des célèbres studios Pixar/Disney version Temple Run de l’héroïne rousse qui voit sa mère et ses trois frères transformés en ours après avoir avalés un gâteau enchanté. Ce jeu fort sympathique s’appuie sur des graphismes de toutes beautés et quoi de mieux que de vous montrer cela en vidéo ? Alors c’est parti !

Lien Youtube

Temple Run : Rebelle est extrêmement fluide et le travail de la puce Adreno 320 couplée aux 2Go de RAM ne sont pas laissé de côté. Rendu des graphismes, fluidité et réactivité, c’est un réel plaisir de s’adonner au jeu pendant quelques minutes. Un régal !

Vient ensuite le moment que vous attendez tous avec une certaine impatience et comme je vous comprend ! Real Racing, sorti sur le Google Play le mois dernier, nous offre tout le savoir-faire d’Electronic Arts en terme de conception de jeux vidéos. EA Game, ce sont des supers hits comme Battlefield, Crysis, Dead Space, FIFA Football, Les Sims ou encore Medal of Honor pour ne citer qu’eux. Vous avez entendu parlé d’au moins un de ces jeux, il n’y a aucun doute la-dessus. Sur smartphone, EA continue à être excellent et propose depuis quelques semaines, gratuitement, Real Racing 3, le jeu de simulation de course de voitures le plus abouti sur smartphones et tablettes. On pourrait le comparer, même s’il est beaucoup moins technique, à son homologue sur consoles de salon et PC Forza Motorsport.

Nous l’avons donc testé sur le LG Optimus G et le résultat est plutôt époustouflant, le smartphone reproduisant les graphismes à la perfection et son écran HD affichant les moindres détails.

Lien Youtube

Rien à redire, en jeux vidéos, le Optimus G s’en sort haut la main, l’exécution du processeur graphique est sans faille, la résolution de l’écran est un réel plus et la RAM embarquée apporte son lot de fluidité. Comme quoi, les benchmarks ne servent pas toujours à grand chose ! Bravo !

7/ Benchmarks et autonomie de la batterie

5/ Accessoires

 

7/ Benchmarks et autonomie de la batterie du LG Optimus G

Beaucoup de monde aime ce genre de test et même si pour le benchmark les résultats sont assez similaires un peu partout, sachez toutefois, avant de prendre les résultats de nos tests en terme d’autonomie de la batterie, que ceux-ci dépendent de facteurs multiples et souvent incontrôlables. Comme la perte de réseau,…

Commençons par les benchmarks si vous le voulez bien.

Vous comprendrez que je ne mette pas un Xperia Z ou autre smartphones de 2013, cela serait inutile, il est plus intéressant de comparer le Optimus G avec ses homologues du même gabarit. Face à un Nexus 4 et un Galaxy S3, le Optimus G s’en sort premier à tous les tests. Pour rappel :
  • Plus le score est élevé, mieux c’est. Quadrant est sans doute l’application la plus utilisée et la plus connue pour les tests de Benchmark car une des plus complète. Quadrant calcul la vitesse du CPU, la puissance du GPU ainsi que la vitesse de lecture et d’écriture sur la mémoire interne :
  • Plus le score est élevé, mieux c’est. AnTuTu est assez complet, il évalue tous les éléments du terminal afin d’en ressortir une note globale. Pour cela, il teste les performances de la mémoire, la puissance du processeur et les capacités graphiques en 2D et 3D.
  • Plus le score est élevé, mieux c’est. NenaMark 2 s’occupe simplement de la partie graphique (3D/résolution), donc la puissance du GPU.

Voilà de quoi remettre les choses à leur place et que vous sachiez enfin à quoi correspondent tous ces tests que vous voyez un peu partout sur les sites car c’est bien joli d’avoir des chiffres élevés et de se dire « Il explose tout aux benchmarks » si vous ne savez pas du tout ce que ces tests évaluent. Une bonne chose de faite donc et qui place le Optimus G en avant de ses concurrents qui sont tout de même très très près derrière lui.

Sachez donc qu’en terme d’expérience pure, la différence sera peu ou pas perceptible, ce test n’étant là que pour ceux qui aiment les chiffres parlant de puissance.

Le Optimus G propose une excellente balance entre CPU/GPU et le travail des deux profite à une interface logicielle exemplaire.

En ce qui concerne l’autonomie de la batterie, c’est tout autre chose et vous l’avez sans doute remarqué dans les précédentes vidéos où elle diminuait à vu d’oeil. Malgré des options d’économie de batterie avec notamment un mode Eco et mode de gestion du processeur, l’Optimus G  a du mal à ne pas être trop énergivore et cela se ressent après quelques heures passées dessus.

En utilisation intensive, et je parle de vidéos, jeux et navigation Internet, le mobile peine à atteindre les 5 heures consécutives. En utilisation intensive je le rappelle.

En utilisation moyenne, c’est à dire normale (quelques SMS, un peu de vidéos sur Youtube, un tour sur Facebook, des appels,…), comptez un peu plus de 11h, ce qui est très bon pour ce type d’appareil.

En utilisation très faible, le smartphone est capable de tenir 3 jours et demi sans broncher.

Comme je vous l’ai dit en début, la consommation de la batterie dépendra de facteurs aussi nombreux que différents. Comme la perte réseau citée plus haut, l’utilisation de widgets, une mauvaise gestion de la luminosité,…. Tant de choses qui, si elles sont utilisées avec parcimonie, peuvent augmenter la durée de la batterie. Pensez à bien optimiser votre smartphone, que ce soit un Optimus G ou tout autre modèle Android.

Si vous ne savez pas comment vous y prendre, notre forum Android et à votre écoute et vous aidera à configurer au mieux votre appareil afin que vous puissiez bénéficier de la meilleure tenue de batterie possible.

8/ Test de l’appareil photo

6/ Test de jeux en vidéo

 

8/ Test de l’appareil photo du LG Optimus G

Affichant 13.0 Mpx à l’arrière, le LG Optimus G se doit, en plus d’être un excellent smartphone, d’être aussi un excellent photophone. Ce test de l’appareil photo commencera par la prise de clichés en intérieur et extérieur puis de la capture vidéo en FULL HD.

Pour commencer, je vous arrête tout de suite si vous vous attendez au smartphone de l’année en terme de photos, LG n’est de toute façon pas connu pour la qualité de ses objectifs et le Optimus nous le montre une nouvelle fois. En pratique les photos sont plutôt bonnes lorsqu’elles sont visionnées directement sur l’écran mais il est certain qu’elles ne pourront pas être exploitées pour de la retouche photo avancées ou imprimées en grand format. Le bruit étant trop présent.

Les photos ci-dessus ont la qualité d’origine, aucune retouche, elles ont juste été rétrécies (3Mo la photo, vous seriez encore en train d’attendre que la page charge). Il en résulte une compression des pixels qui sont donc plus resserrés et on ne peut donc pas se rendre compte du bruit réel.

J’ai eu de la chance d’avoir un peu de soleil aujourd’hui pour vous prendre la photo dans la neige, en faible luminosité et en extérieur, le Optimus G s’en sort extrêmement mal, les détails sont à peine visibles et les contrastes trop accentués.

En ce qui concerne l’intérieur, il s’en sort un peu mieux que d’autres et propose des clichés très correct.

Pour finir, une réel déception de ce côté et il s’agit du seul point faible (avec l’autonomie) que j’ai pu constater. Mais dans la ligéne LG, nous ne nous attendions pas non plus à des miracles.

La prise vidéo en FULL HD est assez bonne. Pas excellente parce que nous avons un effet d’alliasing quelques fois mais le microphone est simplement excellent ! Il capture les moindres sons et cela c’est un vrai bonus. La mise au point automatique fatigue vite lors de déplacement et le passage de d’un milieu sombre à un milieu plus éclairé est très mauvais.

Néanmoins, après quelques retouches vidéos, celles-ci restent exploitables et visionnables avec confort sur grand écran.

Lien Youtube

Pour conclure, si vous souhaitez acquérir l’Optimus G parce que son appareil photo affiche 13Mpx, passez votre chemin et dirigez-vous vers HTC ou SONY.

9/ Prix, dates et opérateurs

7/ Interface logicielle

 

9/ Prix, dates et opérateurs du LG Optimus G

Le smartphone venant à peine de faire ses armes sur le marché européen, vous ne le trouverez pas partout. En effet, il n’est disponible, pour le moment, que chez SFR en exclusivité :

Vous pourrez donc vous l’offrir à partir de 1€ avec une offre d’abonnement ou bien, si vous souhaitez juste le smartphone, il vous en coûtera 599.90€.

10/ Conclusion du test

8/ Interface logicielle

 

10/ Conclusion du test LG Optimus G

LG nous propose ici un smartphone digne de notre plus grand intérêt ! Non seulement la version européenne a été revue et corrigée par le coréen afin de nous apporter quelques exclusivités, mais le smartphone en lui-même est épatant ! Une puissance sur le papier qui se traduit rapidement et ce dès le déverrouillage de l’écran.

11/ Notes de la Rédaction

9/ Prix, dates et opérateurs du LG Optimus G

 

11/ Notes de la rédaction

10/ Conclusion du test

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du LG Q7 : un joli petit Q passant inaperçu

Avec le LG Q7, le coréen tente de se prendre une place sur le marché des smartphones milieu de gamme. Un pari audacieux dans la mesure où ce segment est largement occupé par des constructeurs chinois très agressifs. Le LG Q7 a-t-il les armes pour vaincre ses concurrents ? Réponse dans notre test complet.

Test Xiaomi Mi 8 : il est venu et il les a tous vaincus !

L’heure du test a sonné pour le Xiaomi Mi 8. Le dernier flagship du constructeur chinois propose une fiche technique très aguicheuse et un rapport qualité-prix agressif. Nous avons pu passer plusieurs jours en sa compagnie, que vaut-il ? Voici…