Test du Huawei P Smart : la valeur sûre !

Pour débuter l’année 2018, Huawei présente le P Smart. Derrière ce nom mystérieux se cache le petit frère du Huawei P8 Lite, grand succès de la marque en 2017. Avec ce modèle, le géant chinois souhaite proposer le meilleur rapport techno-prix. Le P Smart intègre des technologies de qualité répondant aux standards de 2018 pour un prix abordable. Un pari que certaines marques comme Honor ou Meizu ont déjà fait. Que vaut ce Huawei P Smart si séduisant sur le papier ? Réponse dans notre test complet.

Sommaire

Huawei est très clair au sujet du P Smart : c’est un modèle destiné au grand public. La marque joue la carte de l’humilité. Elle souhaite proposer un smartphone qui répond à tous les standards de 2018, avec du matériel de qualité, pour un prix abordable. L’objectif : renouveler le succès du Huawei P8 Lite qui a été un véritable carton en 2017. Huawei nous a communiqué les chiffres officiels : le Huawei P8 Lite a été le 5ème smartphone le plus vendu en 2017 et le 3ème sur le seul mois de décembre. Huawei est ainsi devenu le numéro 3 français des ventes de smartphones.

Lourde tâche pour le P Smart que de succéder au P8 Lite. Mais Huawei a mis toutes les chances de son côté en reprenant une recette qui fonctionne : utiliser ses technologies maison pour proposer des composants de qualité à moindre coût, et donc un prix final abordable. Sur le papier, le P Smart est donc promis à un bel avenir, mais qu’en est-il dans les faits ? Nous l’avons testé quelques jours. Voici toutes nos impressions.

Fiche technique du Huawei P Smart

  Huawei P Smart
Ecran 5,6 pouces LCD IPS Full HD+ (2160 x 1080 pixels) 18:9
Processeur HiSilicon Kirin 659, processeur octa-core cadencé à 2,3 GHz
Mémoire vive 3 Go
Stockage 32 Go extensible via micro SD jusqu'à 256 Go
Appareil photo arrière 13 + 2 MP (modes HDR, panorama 3D Beauté, effet bokeh, Smile Capture, caméra et rafale)
Appareil photo avant 8 mégapixels
Réseau et connectivité 4G cat. 4, WiFi 802.11 b/g/n, bluetooth 4.2, USB
Capteurs Capteur d'empreintes dorsal, NFC
Autonomie 3000 mAh
Coloris Bleu, noir, or
Poids 143 g
Dimensions 150 x 72.1 x 7.5 mm
OS EMUI 8 + Android Oreo
DAS 1.27 W/kg

Design

A l’ouverture de la boîte du Honor 7X Huawei P Smart le design surprend. Plaisanterie mise à part, les deux smartphones se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Les lignes sont quasiment identiques avec des coins arrondis, des tranches courbées et le choix d’une robe en aluminium. Notre modèle bleu (couleur chère à Honor) renforce ce sentiment de voir un Honor 7X en version compacte. Car c’est bien au niveau de leurs tailles que les deux modèles se différencient. Huawei a fait le choix d’un smartphone compact au format 5,2 pouces (l’écran 18:9 affiche une diagonale de 5,6 pouces). En main, la différence est flagrante. L’aluminium ayant tendance à glisser, la prise en main est meilleure sur le Huawei P Smart que sur le Honor 7X. Honor a préféré de son côté donner la primeur à un écran plus grand pour plus de confort dans les usages multimédia. Le Huawei P Smart se veut plus polyvalent, plus grand public.

Et ce que veut aujourd’hui le consommateur lambda c’est un smartphone au design soigné. C’est l’un des trois premiers critères de choix. Pas question pour un adolescent de se faire vanner dans la cour de récré parce que son smartphone est moche. Quant aux adultes, ils ont eux aussi envie d’utiliser un bel objet au quotidien. Huawei l’a compris et soigné les finitions de son smartphone. Petit prix ne rime pas avec travail bâclé. Ainsi le dos en aluminium donne un aspect haut de gamme au smartphone. Deux petits liserets dorés ont été intégrés de façon à former deux bandes (en haut et en bas) un peu plus claires. Ce petit détail nous a beaucoup séduits.

Sur la face arrière Huawei a intégré son double capteur photo et les différents autres capteurs en haut à gauche. En dessous se loge le lecteur d’empreintes multifonctions. En bas, le logo Huawei. A l’avant, schéma classique également : en haut le capteur frontal, l’écran au format 18:9 et la mention Huawei sur la tranche inférieure. A ceux qui estiment que ce logo est inutile et que la marque aurait dû accorder cet espace à un écran plus grand encore, le constructeur a une réponse : le logo en façade permet à la marque d’être visible dans les rayons des distributeurs.

Sur la tranche gauche est logée le port SIM/carte SD. De l’autre côté Huawei a intégré les touches on/off et de volume. Sur la bordure inférieure la marque a positionné le port micro USB, un haut-parleur et un port jack 3.5mm. La tranche supérieure est laissée libre, seul un micro s’y loge.

Globalement, le design du Huawei P Smart est une franche réussite. Pour un smartphone à moins de 300 euros les finitions sont résolument haut de gamme et la qualité des matériaux inspire confiance. Deux petits bémols toutefois. Le premier n’est pas propre à ce modèle mais à tous les smartphones en aluminium : il glisse. Le second concerne l’intégration de l’écran : une ligne noire entoure tout l’écran. C’est un peu dommage car l’ensemble est vraiment joli, la prise en main est excellente, et le format compact est appréciable.

Ecran

Parmi les standards de 2018, l’écran au format 18:9 est indispensable. Le P Smart en est donc équipé. Huawei a choisi une dalle de 5,6 pouces (dans un format 5,2 pouces) et la technologie IPS LCD qu’il maîtrise parfaitement. La définition Full HD+ (2160 x 1080 pixels) nous ravit sur un smartphone à ce prix. L’écran du P Smart est très lumineux et les contrastes sont marqués sans être exagérés. L’ensemble est bien équilibré pour un smartphone de cette gamme. Dans tous les usages multimédia (vidéos, images, jeux) l’écran est très confortable.

Pour un smartphone commercialisé à moins de 300 euros, l’écran est une vraie réussite. Seul bémol (j’en parlais dans la partie design) : ce léger trait noir qui entoure tout l’écran comme on a pu le voir pendant longtemps sur les smartphones HTC. Ce n’est qu’un détail qui ne se voit pas du tout sur les coloris noir et bleu. En revanche sur la version gold avec la façade blanche, ce défaut est très visible. S’il est rédhibitoire pour vous, nous vous conseillerons donc de ne pas choisir le modèle gold, même s’il est très joli.

Performances

Sous sa belle robe, le Huawei P Smart renferme du beau matériel pour un smartphone de cette gamme. Au programme, processeur 8 coeurs HiSilicon Kirin 659 cadencé à 2,3 GHz, le même que celui du Honor 7X. Il est accompagné de 3 Go de RAM et 32 Go de mémoire interne (extensible jusqu’à 256 Go via carte microSD). Si les benchmarks ne reflètent pas l’utilisation de chacun, nous pouvons tout de même signaler que le P Smart s’en sort plutôt bien. Sans être extraordinaires les scores sont dans la moyenne haute des modèles milieu de gamme et bien au dessus de la plupart des concurrents directs du P Smart.

A l’usage, le smartphone se comporte plutôt bien. Il est très fluide et ergonomique. EMUI 8.0 a été simplifié et optimisé avec Android Oreo pour offrir une meilleure expérience. Au quotidien, les performances sont suffisantes pour répondre à 99% des besoins. Le multitâche est très bien géré grâce notamment aux 3 Go de RAM. Passer d’une application à l’autre se fait rapidement. Aucun bug ni crash n’ont été observés durant notre test. Même pour notre usage professionnel, le P Smart s’est montré à la hauteur.

Quelques signes de faiblesse ont été observés lors de longues sessions de jeux gourmands graphiquement. Par ailleurs le smartphone chauffe très légèrement lors de sessions prolongées. Pour le reste, qu’il s’agisse de la consultation de vidéos, de la navigation sur internet ou de sessions de jeux basiques, le Huawei P Smart se montre très performant. Pour le grand public, cible de la marque, le contrat est largement rempli.

Interface

Le Huawei P Smart embarque Android 8.0 Oreo ainsi que la surcouche EMUI 8. Comme nous l’expliquions dans notre test du Honor View 10 (intégrant lui aussi EMUI 8), la nouvelle version du logiciel de Huawei n’apporte pas de grandes nouveautés. Le chinois a tout de même simplifié les menus des paramètres. Les accès sont plus rapides, plus clairs et mieux présentés. En dehors de cela la charte graphique n’a pratiquement pas bougé.

D’ailleurs les fonctionnalités non plus n’ont pas beaucoup évolué. Il faut dire qu’elles étaient nombreuses et bien intégrées dans EMUI 5.1. On retrouve donc toutes les options d’économie d’énergie (on peut scanner ce qui consomme le plus et le système arrête les tâches les plus gourmandes) et les paramètres d’affichage qui permettent de modifier en profondeur l’interface. Le mode « confort des yeux » est toujours de la partie : un filtre est appliqué pour vous protéger des lumières bleues. Pour le reste c’est une optimisation invisible du système qui a été menée par les ingénieurs.

A l’usage, EMUI 8 est toujours aussi plaisant. Fluide, légère et bourrée de petites fonctionnalités pratiques, cette surcouche est sans aucun doute l’une des meilleures dans l’univers Android à l’heure actuelle. Attention si vous êtes des fans d’Android pur, cette surcouche en est très éloignée. EMUI c’est le meilleur d’Android et d’iOS réunis. On vous aura prévenus. Pour les autres, vous devriez rapidement trouver vos repères et vous sentir à l’aise.

Réseau et GPS

Comme nous le rappelons souvent, Huawei était un géant des télécommunications et du réseau avant de se lancer dans l’aventure du smartphone. C’est donc sans surprise que ses smartphones figurent toujours parmi les meilleurs du marché en termes de connectivité et sans fil. Le Huawei P Smart n’échappe pas à la règle avec une compatibilité au réseau 4G de catégorie 4 (150 Mbps) et au WiFi 802.11a/b/g/n.

Grâce aux fonctions WiFi+ et Signal+ le P Smart accroche toujours le signale réseau ou WiFi le plus puissant à proximité grâce à un système de triangulation. L’accroche réseau est donc très rapide et le P Smart peut capter dans des endroits où d’autres smartphones ne captent pas. Les conversations sont claires et l’utilisation via les données internet mobile est fluide. Pour le WiFi même constat : le P Smart capte les signaux de loin et avec plus d’intensité. Revers de la médaille, le DAS est élevé : 1,27 W/kg. Pour ceux qui ne le sauraient pas, les normes européennes imposent un DAS inférieur à 2 W/kg.

Du côté du GPS, rien à signaler. L’accroche est là encore rapide, la position est rapidement trouvée. L’orientation est également très bonne même si parfois il faut attendre quelques secondes pour une synchronisation optimale. Pour un smartphone à ce prix, c’est rapide et efficace.

Appareil photo du Huawei P Smart

Le Huawei P Smart intègre un double capteur photo, un indispensable désormais même sur les smartphones à ce prix. Le module est composé d’un capteur de 13 mégapixels et d’un second de 2 mégapixels permettant de jouer sur la profondeur de champ. C’est grâce à lui notamment que l’on obtient les fameux effets de flou. A l’avant, c’est un capteur de 8 mégapixels qui a été intégré.

Huawei a-t-il réussi à proposer un smartphone à moins de 300 euros avec un bon appareil photo ? Dans l’ensemble ce n’est pas mal, mais assez irrégulier. Dans de bonnes conditions de luminosité, le P Smart s’en sort assez bien sans être fulgurant. Sur l’ensemble des photos on note deux points faibles : les clichés manquent de détails et les couleurs sont trop ternes. En intérieur les clichés se dégradent davantage avec du grain qui apparaît même si la lumière est moyenne. Est-il nécessaire de préciser que dans des conditions de faible luminosité les résultats sont tout juste passables. Rien d’étonnant pour un smartphone à ce prix. Nous avons en revanche été agréablement surpris par la gestion des effets de flou. Le P Smart s’en sort très bien de ce côté même si parfois il y a des loupés.

Si techniquement l’appareil photo est dans la moyenne de ce que l’on trouve sur un smartphone à ce prix, le P Smart tire son épingle du jeu grâce à aux nombreuses options de prise de vue proposées. C’est l’une des forces d’EMUI. Les filtres sont nombreux, les effets de flou peuvent être travaillés en temps réel ou après la prise de vue, et il y a même un mode pro très complet. Le P Smart permet donc à l’utilisateur à repousser les limites de la créativité, même sur un modèle abordable. Un excellent point.

Un mot sur le capteur frontal. Il est plutôt réussi et la qualité des clichés est assez bonne. La lumière est bien captée et les couleurs sont fidèles à la réalité. Les visages ne sont pas trop lissés (sauf si l’on retravaille la photo) et les effets de flou ne sont pas grossiers. Là encore des filtres et options permettent de rendre l’expérience encore plus amusante.

Dans l’ensemble la qualité de l’appareil photo est assez moyenne. Commercialiser un smartphone à 259 euros n’est pas une excuse pour ne pas faire d’effort sur ce point. C’est assez dommage dans la mesure où le P Smart se montre au dessus de ses concurrents sur à peu près tous les critères. En photo, certains de ses rivaux font mieux. Petite déception pour nous donc.

Bokeh râté !

Bokeh pas râté

Autonomie

Malgré son format compact, le Huawei P Smart renferme une batterie imposante de 3000 mAh. De quoi offrir une bonne autonomie ? Affirmatif. Le P Smart se montre très résistant. Pour un usage intensif vous tiendrez largement la journée. Avec quelques optimisations d’énergie fournies par EMUI 8.0 vous pouvez même atteindre la journée et demie. Il faut dire qu’en plus de la batterie imposante, Huawei a intégré EMUI 8.0 (basé Android 8.0 Oreo). La dernière version du logiciel chinois n’est pas un bouleversement esthétique mais il a été revu en profondeur. Ainsi, l’OS est encore moins gourmand en énergie, mieux optimisé. Cela se ressent au quotidien.

Petite déception du côté du système de recharge. Pas d’USB-C dans le P Smart, une technologie qui devient pourtant un standard. Huawei aurait réellement pu se démarquer de ses rivaux en l’intégrant. Cette intégration de l’USB classique rime avec absence de recharge rapide. Il faut donc compter 1h30 pour pouvoir repartir du bon pied, à condition de ne pas avoir épuisé complètement la batterie. Dommage mais Huawei a dû faire des choix pour optimiser les coûts. On ne peut pas tout avoir.

Prix et disponibilité du Huawei P Smart

Le Huawei P Smart sera disponible dès le 1er février 2018 sur les boutiques en lignes, chez les opérateurs et autres distributeurs. Trois coloris au choix : noir, bleu ou or. Le constructeur a fait le choix d’un prix mini : 259 euros. Chez les opérateurs c’est donc un smartphone que l’on devrait retrouver sous la barre des 100 euros. Huawei nous a d’ailleurs confié qu’il lancerait différentes opérations promotionnelles dans le courant de l’année, notamment des packs avec accessoires offerts.

A ce prix, le Huawei P Smart a de grandes chances de renouveler les bonnes performances de son prédécesseur le P8 Lite. Ce dernier reste d’ailleurs disponible à un prix plus abordable (199 euros). Quant à ses similitudes avec le Honor 7X, elles sont vite balayées par Huawei. Les deux produits ne sont pas concurrents nous explique la marque. Le Huawei P Smart est plus compact que le 7X et le système de distribution est différent. On retrouve le P Smart dans presque tous les magasins physiques et sur les boutiques en ligne. Le 7X est disponible uniquement sur le web et dans certaines boutiques FNAC et Darty.

>> Commander le Huawei P Smart <<09

Voir les commentaires
Ailleurs sur le web