Test HTC One X [MISE A JOUR]

Maj. le 5 novembre 2017 à 14 h 44 min

Découvrez le test complet du HTC One X, premier smartphone quadri-core du marché.

Le One X est sans l’ombre d’un doute le meilleur smartphone jamais inventé par HTC. Un bel écran, une redoutable puissance signée Nvidia, un design élégant, une réussite presque parfaite. Sans plus attendre, découvrez le test du HTC One X avec photos, vidéos, comparatifs et impressions.

Au sommaire :

  1. Caractéristiques techniques.
  2. Photos + vidéos vue d’ensemble.
  3. Tests de jeux en vidéos.
  4. Prise en main logiciel en vidéo.
  5. Comparatif HTC One X / Samsung Galaxy S2
  6. Test de HTC Watch en vidéo.
  7. Test de 7digital en vidéo.
  8. Benchmarks.
  9. Test de l’appareil photo.
  10. Test de la capture vidéo.
  11. Conclusion.
  12. Où le trouver? A quel prix?

1/ Caractéristiques techniques HTC One X

Système : Android 4.0.3
Interface utilisateur :  Sense 4
Processeur : Nvidia Tegra 3 1.5 GHz quadri-core
Mémoire : 1024 Mo de RAM / 27.35Go stockage interne non extensible.
Indice DAS (W/kg) : 0.91
Magasin d’applications : Android Market
Ecran : LCD 2 HD 4.7″ 720×1080 pixels.
Connectivité : Wi-Fi 802.11a/b/g/n – Bluetooth 4.0 – GSM 850/900/1800/1900/2100 MHz (max 21Mb/s en 3G+).
Connectiques : entrée micro USB / entrée Jack 3.5mm
Type SIM : MicroSIM
Batterie : 1800mAh
Appareil photo : 8Mpx + flash LED.
Capture vidéo : jusqu’à 1920*1080px (full HD).
Dimensions (mm) : 690 (L) x 1340 (H) x 89 (E).

2/ Photos + vidéo vue d’ensemble

HTC One X

HTC One X

HTC One X

HTC One X

HTC One X

HTC One X

HTC One X

HTC One X

HTC One X

HTC One X

HTC One X

HTC One X


Le HTC One X dévoile des courbes fines et gracieuses. L’impression de solidité et de robustesse est présente partout. Que ce soit pour son écran ou l’habillage monobloc, on sent que ce n’est pas un jouet. A cela, il est vraiment à l’opposé d’un smartphone de la gamme Galaxy de Samsung. D’ailleurs, HTC nous a habitué à ce souci du détail.

Un reproche qu’on peut faire au HTC One X, c’est son dos « peau de pêche » qui se raye et laisse des traces très rapidement. Utile pour la prise en main car il ne glisse pas, mais esthétiquement, si au bout d’une semaine l’arrière est rayé partout, je crains fort que vous ne serez pas joyeux! Prévoyez donc absolument une housse et ne le laissez pas traîner n’importe où.

Les boutons sont bien placés et on appréciera le fait que celui de « Marche/Arrêt/Veille » ressorte légèrement sans pour autant être gênant à l’usage ou à la vue. Les boutons de volumes réagissent bien et sont parfaitement intégrés au design général. On s’arrête donc ici pour les touches physiques, le HTC One X ne disposant ni de raccourcis pour l’appareil photo, ni de touche « Home » en bas au centre. En effet, il est entièrement adapté à l’utilisation de Android 4.0 Ice Cream Sandwich qui ne nécessite techniquement plus aucune touches, qu’elles soient physiques ou tactiles. Tactiles que le One X possède encore et on a hâte que tout ceci disparaisse pour ne laisser la place qu’à un bel et grand écran. Les touches tactiles que l’on retrouve sur le smartphone sont donc « Retour », « Home » et « Multitâche » qui déploie façon Honeycomb les différentes applications ouvertes et permet de les fermer d’un simple glissement vers le haut.

Comme la plupart des appareil HTC, l’appareil photo est bombé. On aurait vraiment souhaité que comme pour la gamme NXT de Sony, HTC fasse une réelle différence avec sa gamme One par rapport aux anciens modèles. Mais cela n’enlève bien sûr pas le plaisir de la manipulation.

Le haut parleur, situé en bas à l’arrière est griffé de Beats audio. Je ne vous le cache pas, c’est purement commercial. Le son est mauvais et plutôt faiblard (pour le haut parleur) et si vous ne possédez pas de casque Beats, vous ne profiterez tout simplement pas des améliorations audio. Bref, un logo en plus pour pas grand chose au final. Mais je vous expliquerai, un peu plus tard dans ce test, comment améliorer considérablement le rendu audio du haut-parleur et bénéficier d’un son « convenable » lors de la lecture d’un film ou de musique en « externe ».

3/ Test de jeux en vidéo HTC One X

Lorsque l’on sait que le HTC One X embarque « juste » un processeur Nvidia Tegra 3 Quadri-core (excusez du peu), il est bien entendu évident et même logique de tester ses capacités en jeu. Oui je sais, où est la logique? Pourquoi parler des jeux avant de faire un petit tour sur ce que propose la bête au niveau des applications? La réponse est simple : c’est plus important. Et oui! Je n’écris pas ce test en tant que rédacteur pour Phonandroid (enfin, oui un peu quand même) mais avant tout en tant qu’utilisateur ou acheteur potentiel. Voyez-vous, lorsque je lis une fiche technique qui me parle de Tegra 3 et de quadri-core, la première chose qui me vient à l’esprit c’est « Wouaoh! Ça doit doit bien roxer dans un bon gros jeu! ». Nvidia est connu de tous les gamers pour ses chipsets graphiques sur PC, il est impensable de passer à côté et de zapper ce détail sur le One X.

Vous verrez donc, en vidéo, des comparaisons entre le One X et le LG Prada 3.0 par exemple. Je ne dispose pas d’une panoplie de smartphones et je regrette réellement de ne pas avoir eu sous la main un appareil sous Tegra 2 pour que vous puissiez voir la différence entre l’ancienne et la nouvelle génération. Mais vous verrez tout de même la puissance d’une puce graphique Tegra 3 avec une de base que l’on peut retrouver sur la plupart des smartphones ou tablettes du marché. Les jeux testés pour la comparaison ne sont pas Tegra, puisque le Prada 3.0 n’est pas compatible mais il y aura tout de même deux vidéos de démo avec le HTC One X seul. Tout ça pour le plaisir des yeux :) Le jeu Shadowgun  a très récemment bénéficié d’un patch uniquement fonctionnel avec un chipset Tegra3 et l’on va voir un peu la différence avec une version normale.

Shadowgun Tegra 3 vs Shadowgun

Riptide GP THD

4/ Prise en main HTC One X

Nous y arrivons doucement mais sûrement. Que dire de plus qui ne se trouve pas sur d’autres blogs? Et bien rien! Tous mes confrères sont d’accord pour l’affirmer et le confirmer à l’unanimité : le HTC One X est une arme redoutable à ne surtout pas laisser entre les mains de n’importe qui. Vous venez juste de voir sa puissance en jeu vidéo, ce n’était que le côté immergé de l’iceberg. Le One X est un condensé de puissance prêt à exploser.

Une fois allumé et ça prend pas mal de temps je trouve, la première chose qui nous vrille la rétine, c’est l’écran. Lumineux, des couleurs fidèles, un contraste excellent sans être parfait mais surtout sa définition. Un écran HD, croyez-moi chers lecteurs, c’est faire un bon de 10 ans. Un peu comme si vous montiez à bord de l’USS Enterprise juste avant d’avoir conduit une 205 : quand on y a goûté, il est très très (très) difficile de revenir en arrière. Adieu le 480*800 qui paraissait joli à l’époque et j’irai même plus loin : adieu le Super Amoled HD!

Cela peut paraître incroyable, mais l’écran du One X, le LCD 2 HD donc, offre une meilleure expérience visuelle. Pourquoi? Simplement que lorsque l’on compare de l’Amoled avec ses couleurs criardes et souvent fausses, le LCD 2 HD reste vrai, nature et incroyablement efficace. Son angle de vue est incroyablement grand et sa restitution est juste magnifique.

Et je ne vous parle que de l’écran messieurs dames! ¨Premier smartphone quadri-core sur le marché, bien avant un Galaxy S3 que plus personne n’attend ou d’un Ascend D Quad qui tarde à pointer le bout de son nez. Cadencé à 1.5GHz et l’ajout de Sense 4.0, le HTC One X à définitivement réussi à me convaincre.

Je n’ai jamais été un grand fan de HTC, haïssant Sense au plus haut point et dénigrant le constructeur suite à de malheureuses expériences. En effet, lors de l’achat de mon Desire HD, j’avais pris une coque et tout le tremblement pour le protéger. L’écran en verre m’avais paru bien fragile, j’ai donc pris mes précautions. Inutile. Le lendemain, il tombe par terre : écran explosé. Depuis, je me suis tenu à l’écart de HTC tel un homme fuyant la peste. – Fin de l’anecdote, il fallait que je situe un peu le contexte de mon inimitié envers HTC et par là-même que je n’hésiterai pas une seule seconde à critiquer le One X :)

Donc, HTC Sense 4.0. Je pense réellement que HTC a enfin fait quelque chose de plaisant et je parle d’un point de vue personnel. Sense 3.0 ou 3.5 n’offraient pas la même interaction antre le smartphone et son utilisateur. Le succès de Sense 4.0? Sans aucun doute Ice Cream Sandwich qui apporte, de par ses fonctionnalités et le travail remarquable des développeurs chez Google pour en facilité l’accès et le rendre plus intuitif, plus propre. Plus soumis j’ai envie de dire. Il se plie à notre volonté avec rapidité et efficacité.

Sense 4.0, sans gâcher l’expérience Android 4.0, apporte sa petite note personnelle comme un plus grand choix de personnalisation ou encore, et ce qui m’a vraiment plu, le défilement des applications horizontalement. Mais je ne vais pas m’attarder sur Sense 4.0, nous avons un dossier très bien fait qui s’en chargera très bien.

La réactivité est au rendez-vous. Nous avons donc un smartphone qui réagit au quart de tour, sans réel temps d’attente même si, quelque fois, au moment de sortir de veille et au retour dans la liste des applications, celles-ci mettent une bonne seconde à s’afficher. Des lags qui n’apparaissent pas fréquemment, mais assez souvent pour être désagréables. Une petite correction lors d’une future mise à jour mettra fin très facilement à ce détail qui, soit dit en passant, ne gâche finalement rien à l’utilisation.

Pour les connexions, l’accroche du réseau 3G ou 3+ est excellente, de même pour la Wi-Fi. Les appels sont clairs et l’interlocuteur vous entend très bien. Aucun souci avec le partage Bluetooth ou l’association avec un autre appareil.

L’accès aux diverses applications est rapide mais, en parlant d’applications, je trouve qu’après avoir acheté ou téléchargé une application sur le Google Store, son installation dans le smartphone est incroyablement longue. Pourquoi? Je n’en ai aucune idée mais si on est pressé de tester une application ou un jeu, et qu’en plus on doive télécharger quelques centaines de Mo de données, on aime pas attendre. C’est la première fois que je vois ça sur un smartphone haut de gamme. Peut-être cela n’est lié qu’au modèle que j’ai eu entre les mains ou est-ce temporaire, je tiens tout de même à signaler ce point.

La navigation internet est assez bonne mais le gros défaut survient lors du zoom. Il est juste minable. En effet, lorsque l’on zoom (par la méthode du pinch-to-zoom comme d’habitude), la page a du mal à se redimensionner comme vous le verrez sur la vidéo. Résultat, une impression de repartir 3 ans en arrière et une navigation qui se voit gâchée par un détail aussi important. Déçu.

5/ Comparatif HTC One X / Samsung Galaxy S2 en vidéo

Oui je sais, un « vrai » comparatif devrait être fait avec le Galaxy Note qui possède un écran Super Amoled HD. Mais je ne dispose pas de Note et comme la technologie est similaire, seule la résolution étant différente, le rendu sera assez similaire.

Vous le voyez bien, il n’y a pas photo : l’écran du One X est bien plus beau que le Galaxy S2 qui offre des couleurs bien trop criardes. La fluidité dans le navigateur reste tout de même beaucoup mieux que sur le One X.

Dual-core vs quadri-core, on se demande où est l’intérêt de ce dernier. Plus de puissance? On ne le voit pas. Plus de rapidité? Idem. Pourquoi? Tout simplement parce que le système Android atteint ses limites de rapidité et de fluidité arrivé à une certaine horloge du processeur. On ne peut pas faire plus rapide que le plus rapide. Le One X pourrait avoir 7 cores qu’il ne sera pas plus réactif. Et s’il l’est, ce serait en faisant de tests pointus qui calculeraient dans l’ordre des millisecondes. Invisible donc à l’oeil nu. Un peu comme le corps humain. Si on le dope, un coureur peut courir plus vite et plus longtemps. Mais le corps humain à ses limites. Ce n’est pas parce que la personne va se doper deux fois plus, qu’elle ira deux plus vite. Android c’est pareil. Au bout d’un moment, il atteint sa vitesse de croisière et mon avis est qu’un bon dual-core fait aussi bien qu’un quadri-core.

Côté graphique, on peut quand même voir un léger changement avec plus de détails dans les jeux sur le One X, mais ça s’arrête là.

6/ Test de HTC Watch sur HTC One X

HTC Watch c’est quoi? Il s’agit simplement d’une application qui propose la location de film sur son smartphone à prix vraiment compétitif. A partir 0.49 centimes d’euros jusqu’à 3.99 euros pour les films les plus récents, HTC Watch est donc une plateforme économique mais aussi agréable. Une simple inscription suffit, l’ajout d’une carte bancaire (française) se fait lors du premier achat.

Idéal si vous disposez d’une excellente connexion Wi-fi, la fibre étant le must du must. Donc avis à ceux et celles qui sont en 56k, oubliez tout de suite. Le meilleur reste le téléchargement sur PC puis l’envoie sur le téléphone.

Vous aurez remarqué que les vidéos achetées ne sont accessibles que via l’application et ne se retrouvent pas dans la galerie. Je dis achetées, mais c’est louées en fait. Les films achetés seront bien entendu dans le téléphone et pourront être visionnés n’importe où. Les films font entre 1 et 2 Go et l’écran du One X de 4.7″ permet un visionnage agréable.

Si l’on quitte l’application, on remarque tout de même une certaine lenteur lors du temps de charge de la vidéo par rapport à une stockée sur le mobile qui s’ouvre à la vitesse de l’éclair.

7/ Test de 7digital en vidéo

Tout comme HTC Watch, 7digital est un service d’achats en ligne. Non plus de vidéos, mais de musique. On oublie donc le concept de location, les musiques sont à acheter directement. Même s’il est vrai que certains morceaux coûtent énormément chers, l’ensemble reste pour le moins peu onéreux. Ou en tout cas, on se sent plus serein après acheté qu’en téléchargement illégal :) Et vos musiques se retrouvent aussi dans votre bibliothèque musicale, inutile donc de retourner à chaque fois dans l’application 7digital pour écouter vos morceaux préférés.

Je vous avez parlé plus haut d’une astuce pour augmenter un peu plus le volume du haut-parleur. Il vous suffit de télécharger l’application Volume+ disponible ici :

[app]com.TEST.android.lvh[/app]

Après quelques réglages savants suivant vos préférences musicales et auditives, vous verrez une nette amélioration, que ce soit au niveau de la qualité sonore que de la puissance délivrée.

8/ Benchmarks HTC One X

Parce que lorsque l’on achète un smartphone aussi puissant, on aime aussi savoir ce qu’il a dans le ventre par rapport à la concurrence et « frimer » ensuite devant les copains ou les collègues de bureau.

Pour ces tests de benchmarks sur le HTC One X, j’ai donc utilisé deux applications parmi les plus connues et les plus utilisées du Google Store : Quadrant et AnTuTu que vous pourrez retrouver ici :

[app]com.aurorasoftworks.quadrant.ui.standard[/app] [app]com.antutu.ABenchMark[/app]
Quadrant HTC One X

AnTuTu HTC One X

Le HTC One X n’est pas bidouillé, donc il n’a subit aucune modification, que ce soit au niveau des permissions super-utilisateur (root), du changement de kernel ou encore de l’overclocking. Pour être plus précis : il est comme quand il est sorti de sa boîte.

On peut donc remarquer que le test Quadrant est très largement devant des modèles comme la Galaxy Tab ou encore le Samsung Nexus S et AnTuTu le place dans une excellente moyenne. La tablette Transformer Prime explosant tous les records, elle se trouve dans le top 10 (de 1 à 10 en fait c’est elle).

Nous avons donc là un HTC One X qui propose des tests benchmark de qualité en totale corrélation avec le matériel qu’il embarque.

9/ Test appareil photo HTC One X

On va y aller de but en blanc, sans passer par quatre chemin, le One X n’est pas fait pour la photo. Sans surprise, cela n’a jamais été le point fort chez HTC. Sans avoir de photos réellement mauvaises, les clichés tirent vers le violet ou ont quelques fois, suivant l’exposition, des teintes saturées.

Le bruit est aussi quasi omniprésent ainsi que la pixellisation de surfaces unies, comme un bleu par exemple. En sommes, si vous souhaitez imprimer des photos faites avec le HTC One X, le rendu sera plus que médiocre. Incroyable quand on voit qu’il se comporte nettement mieux en mode vidéo, ce que vous verrez dans la prochaine partie.

Nous avons donc un appareil photo de 8Mpx doublé d’un flash LED qui prend de belles photos seulement si elles sont visionnées sur le smartphone. Étonnamment, même si elles sont « mauvaises » lorsqu’elles sont sur le PC, une TV les rends plutôt pas mal et nettoie même un peu le bruit. Test effectué sur ma TV LED Samsung, je m’attendais à vraiment pire.

En résumé, les photos prises avec le HTC One X restent tout à fait exploitables sur le mobile ou en les visionnant en famille ou entre amis sur la TV du salon, mais ne vous attendez pas à en faire un poster géant pour accrocher à la porte de votre chambre.

Mais HTC nous fait un peu oublié ce défaut avec le nombre impressionnant d’outils directs lors de la prise de photo :

– Possibilité d’ajouter un filtre (sepia,…).
– Le mode rafale jusqu’à 100 clichés lors de l’appuie long sur le déclencheur
– La mise au point par zone : il suffit de toucher n’importe quelle zone de l’écran pour effectuer une mise au point sur la zone choisie.
– d’autres bonnes surprises à découvrir.

10/ Test de la capture vidéo HTC One X

Comme je l’ai dit précédemment, je ne dispose pas d’une pléthore de smartphones, j’ai donc fait avec les moyens du bord. La vidéo qui va suivre compare la capture vidéo en 720p du HTC One X et du LG Prada 3.0, tout deux dotés d’un capteur de 8Mpx.

On remarque que même si le LG Prada 3.0 propose une vidéo plus claire, le One X capture les moindres détails qui se trouvent sur son chemin. On le voit surtout vers la fin de la vidéo, par terre. Avec le LG Prada 3.0, on a une impressions de flou comparé au One X.

Alors que les couleurs du Prada 3.0 paraissent bien trop prononcées, celles du One X sont vraies et justes.

Une petite option sympathique de l’enregistrement vidéo, c’est la possibilité de prendre des photos en même temps. Pas mal pour capturer un moment en particulier.

Une excellente surprise donc après la déception de l’appareil photo. Le smartphone se révèle donc un excellent enregistreur vidéo pour filmer les moments forts de la vie.

11/ Conclusion

Premier smartphone quadri-core, un écran HD magnifique malgré la dernière news qui parle de tâches jaunes sur les bords de l’écran, une excellente fluidité dans les menus, le HTC One X n’est tout de même pas LE smartphone de l’année 2012. Il souffre encore de quelques soucis au niveau de l’affichage des pages web, de la gestion du zoom ou encore de gros  ralentissements aléatoires pour on ne sait quelle raison.

On aime tout de même son côté novateur, la parfaite intégration de Sense 4.0 sur Android 4.0 ou ses options multiples dans l’appareil photo. Appareil photo qui n’en mène pas large.

La batterie reste dans la moyenne des smartphones actuels si on regarde les performances offertes par le One X. Une bonne demi-journée (6h) en utilisation moyennement intensive (jeux, vidéos, musique et navigation internet).

Pour finir, est-ce que le HTC One X vaut réellement l’investissement? Oui et non. N’oublions pas  que pour un smartphone haut gamme, même s’il est le précurseur de Tegra 3 sur mobile, il reste perfectible en de nombreux points. Et c’est sans doute cela qui fera pencher la balance du bon ou du mauvais côté. A sa décharge, il possède tout de même un des plus bel écran que j’ai pu voir sur un téléphone portable avec un angle de vision éblouissant. Même si le navigateur internet souffre de quelques défauts à corriger impérativement dans une mise à jour future, le One X reste fluide.

Pour finir du côté de la déception, le haut-parleur signé Beats audio ne vaut carrément pas le détour et je trouve presque anormal de griffer un smartphone comme tel alors que la réalité est tout autre. Quelques personnalisations Beats pour les écouteurs (de la même marque)… Bref, une utilisation commerciale à ne surtout pas prendre en compte, si vous ne possédez pas de casque Beats bien entendu. Il y a quelques réglages prédéfinis dans l’application Musique du One X, mais avec une paire d’écouteurs « communes », le changement est à peine perceptible.

On attendait donc vraiment plus de ce HTC One X et on a vraiment l’impression de rester sur notre fin. A savoir que comme je le dis plus haut, une mise à jour de la part d’HTC corrigera très certainement les défauts cités, même s’il n’y a pas d’excuse : lorsqu’un smartphone sort sur le marché à un tel niveau de prix (donc de qualité), nous sommes en droit d’attendre le meilleur. Ce qui n’est visiblement pas le cas.

La rédaction de Phonandroid lui accorde tout de même une excellente note car malgré tout, le HTC One X reste très bon compagnon nomade comparé à la concurrence.

 

12/ Où le trouver? A quel prix?

Le HTC One X est disponible chez la plupart des e-commerçants mais aussi dans les boutiques « physiques » :

  • SFR : à partir de 149.90€.
  • CDiscount : 578.99€.
  • Virgin Mobile : à partie de 199.99€.

Réagissez à cet article !
  • Sébastien

    Phonandroid a tout compris, un très smartphone qu’HTC a sorti trop tot en « oubliant » de faire les optimisations necessaires….

  • Sébastien

    un très bon*

  • Nicolas

    C’est 578.99€ sur Cdiscount.
    Sinon super test.

  • ON&LO advertising

    Très bon résumer merci d’avoir pris le temps de l’écrire. Sans doute le premier android que j’apprécie !

  • Gérard

    Une chose à préciser. L’écran est bien multi touch et non dual touch. Il y a juste une option à la con qui est cochée par défaut. A savoir utiliser 3 doigts pour lancer media link. Du coup le multi touch est ignoré.
    Décocher cette option dans les paramètres remet tout à la normale.

  • Julien B.

    Bonjour,

    Je découvre ton blog via cet article.
    Le test est très complet, mais un truc me gène énormément : le fait que tu « doubles » tes vidéos rend le visionnage pénible. En effet, cela amène une certaine « lenteur » des explications et souvent un décalage entre ce qui est montré et ce qui est expliqué.
    Donc voilà, juste des vidéos un peu plus « nerveuse » et ça serait parfait.

    Merci pour ton boulot !

    • Le souci ne vient pas du fait que je ne pourrais pas parler « en live ». C’est que mon Appareil Photo fait un bruit monstrueux lors de la mise au point. Du coup, un bruit de fond épouvantable. Je fais donc avec les moyens à ma disposition : suppression du son original et enregistrement de la voix par dessus. Pas le choix si je ne veux pas proposer aux lecteurs des vidéos épouvantables.

      Pour ce qui est des décalages, on parle d’une demi-seconde dans 1 vidéo sur 30. C’est énormément de boulot étant donné que je n’ai pas le matos high-tech haut de gamme :)

      Et comme je veux absolument proposer du contenu autre qu’écrit ou photos.

      Mais tu n’es pas le premier à le dire et j’ai promis de faire un effort de ce côté afin de vous donner à tous entière satisfaction :)

  • Nicolas

    Petite note: concernant le naviguateur une alternative existe. j’utilise chrome bêta qui est une petite merveille. Le naviguateur par défaut étant effectivement complètement à la ramasse.
    l’écran est somptueux et l’expérience Android me plait enfin.

    • Ah! Toi aussi tu as remarqué que le navigateur embarqué était une daube pas possible :)

      Chrome oui, c’est nickel. Très lourd par contre ^^

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test Honor 7X : le meilleur de sa catégorie !

Le Honor 7X est officiel. Pour la première fois, la marque lance un smartphone borderless. Nous avons pu tester en avant-première le dernier né du constructeur chinois. Commercialisé à 249 euros en France, est-il le meilleur smartphone de sa catégorie ?

Test du OnePlus 5T : voici l’anti-iPhone X !

Le OnePlus 5T est officiel depuis le 16 Novembre 2017. Cette évolution du OnePlus 5 épouse les standards des haut de gamme de fin 2017. Mais son prix est deux fois moins élevé. Y a-t-il anguille sous roche ? Nous avons utilisé le OnePlus 5T au quotidien pendant plusieurs jours. Voici notre test complet !

Test Honor View 10 : notre première prise en main de l’autre OnePlus 5T !

Honor a marqué la fin d’année 2017 en présentant le 05 décembre le Honor View 10. Le smartphone a tout pour plaire avec une fiche technique digne des meilleurs du marché et en prime l’intelligence artificielle. Nous avons eu la chance de le tester quelques minutes après la conférence. Voici notre prise en main.

Test LG V30 : oubliez l’iPhone X !

Le LG V30 sera disponible début décembre 2017 au prix de 899 euros. Nous avons pu le tester et il est tout simplement incroyable. LG n’a rien laissé au hasard. De quoi faire oublier l’iPhone X d’Apple ? Sans aucun doute !