Test de la HTC Flyer par Phonandroid.com

Maj. le 25 octobre 2017 à 2 h 34 min

Première tablette développée par le constructeur taiwanais HTC, la HTC Flyer, sortie au printemps dernier se place sur le segment milieu de gamme. Elle tourne sous Android 2.3 et intègre un écran Super LCD de 7 pouces, toutefois, malgré une configuration qui ne fera pas l’unanimité, elle offre une expérience utilisateur sans fautes et des performances à la hauteur du marché actuel.

1/Caractéristiques techniques :

  • Android 2.3 Gingerbread via la surcouche utilisateur HTC Sense 3.0
  • Processeur Qualcomm cadencé  à 1,5 Ghz
  • Ram 1 Go
  • Mémoire interne 16 ou 32 Go.
  • Ecran tactile capacitif de 7 pouces, résolution de 1024 X 600 pixels
  • Capteur photo vidéo de 5 megapixels avec capture vidéo au format HD 720p
  • Capteur fontal de 1,3 Megapixels
  • Connectivité 3G, Wifi g/n et Bluetooth 3.0 avec aEDP
  • Port USB 2.0
  • Sortie audio jack
  • Port HDMI
  • Slot SD jusqu’à 32 Go
  • Capteur de proximité, Boussole numérique, GPS, Gyroscope, Accéléromètre
  • Autonomie de 4 heures en lecture vidéo
  • Dimensions 195.4 X 122 X 13.2 millimètres
  • Poids  415 grammes

2/ Contenu de la boîte :

  • La tablette HTC Flyer
  • Un câble microUSB
  • Un adaptateur secteur micro USB
  • Une paire d’écouteurs stéréo
  • Un stylet
  • Une housse de protection en cuir

HTC Flyer

HTC Flyer

HTC Flyer

HTC Flyer

HTC Flyer

HTC Flyer

3/ Design :

Sa coque unibody en aluminium brossé aurait pu procurer à la HTC Flyer un design sobre et élégant à la fois. Un aspect malheureusement gâché par la présence de deux élémennts en plastique situés en haut en en bas de la tablette. Tandis que la partie plastique supérieure renferme les antennes, celle du dessous permet d’accéder au slot SIM et au port micro SD.

Sur la face avant, vous pourrez retrouver l’écran tactile S-LCD de 7 pouces ainsi que les trois touches tactiles traditionnelles (Démarrage, Options et Retour) qu’on retrouve sur l’ensemble des terminaux Android ainsi qu’une quatrième touche dédiée à l’utilisation du stylet. Des touches qui basculent en mode portrait ou paysage selon l’orientation de l’écran.

Sur l’arrière de la tablette, vous retrouverez les deux haut-parleurs ainsi qu’un capteur photo de 5 Megapixels, malheureusement dénué de flash.

Côté connectique, la HTC Flyer reste très minimaliste dans la mesure où elle intègre une sortie audio jack 3,5 mm située sur le haut et un port micro-USB sur le bas servant à la recharge et à la synchronisation. En revanche, pas de sortie HDMI, et c’est bien regrettable.

Pour ce qui est des boutons physique, là aussi, la HTC Flyer reste très sobre avec la touche Power en haut à droite, les boutons de commande du volume en haut de la tranche droite et une tranche gauche qui reste totalement vierge de toute connectique ou commandes physiques mais c’est suffisant.

Enfin, d’aspect général, la HTC Flyer affiche une diagonale de 7 pouces et un poids de 420 grammes permettant de la tenir confortablement d’une seule main

HTC Flyer

HTC Flyer

HTC Flyer

HTC Flyer

4/ L’écran et les hauts-parleurs :

HTC Flyer

D’une taille de 7 pouces pour une résolution de 1024 X 600 pixels, l’écran S-LCD de la HTC Flyer offre une bonne densité de pixels, ce qui est plutôt appréciable dans le cadre d’une utilisation multimédia. Toutefois, Toutefois malgré une clarté satisfaisante celui-ci connait tout de même ses limites lorsque la luminosité ambiante est trop forte.

Au niveau du son, les deux mini haut-parleurs situés sur la tranche arrière permettent d’obtenir un rendu correct mais le son des écouteurs stéréo reste nettement meilleur.

5/ L’interface utilisateur HTC Sense:

Egalement présente sur les HTC Sensation et HTC Evo 3D, l’interface HTC Sense 3D sur laquelle nous nous sommes déjà arrêtés lors de nos précédents tests reste, à mon goût, la meilleure surcouche utilisateur proposée jusqu’à présent par les constructeurs de terminaux Android. Aussi ergonomique qu’esthétique, elle intègre tous les éléments permettant nécessaires à une expérience utilisateur optimale renforcés par une intégration quasi-parfaite des réseaux sociaux et une série de widgets à la fois utiles  et bien pensés auxquels on prend rapidement goût.

Par ailleurs, en plus d’ergonomique, l’interface HTC Sense 3D brille également par sa fluidité. Tandis que les transitions et le carrousel permettent de jongler tranquillement entre les applications, les raccourcis en bas de l’écran permettant un accès rapide à quatre d’entre elles préalablement déterminées. Enfin, lorsque vous déplacez l’un des quatre raccourcis dans l’anneau de déverrouillage, vous serez alors redirigés directement vers l’application sans avoir à passer par l’écran d’accueil.

6/ L’Appareil photo:

Comme on pouvait s’y attendre au vu des caractéristiques techniques de la HTC Flyer, la qualité des photos est bonne en extérieur mais s’avère plus que moyenne dés lors que les clichés sont pris en intérieur. Un fait qui s’explique d’une part par la résolution de 5 Megapixels, un peu dépassée mais surtout par l’absence de Flash qui rend impossible toute prise de vue si la luminosité est faible et affectera automatiquement la qualité de tout cliché pris en intérieur.

Toutefois, de ce côté-là il faut relativiser dans le sens, ou il s’agit d’une tablette et non d’un smartphone (dont les capteurs photo sont souvent plus perfectionnés) et encore moins un appareil photo et que la qualité des clichés restent tout de même correcte, compte tenu que l’appareil photo est avant tout un gadget dont l’utilisation reste accessoire.

HTC Flyer

HTC Flyer

HTC Flyer

HTC Flyer

HTC Flyer

Du côté de la vidéo, en revanche, on sera tout de suite plus indulgents, tout d’abord parce que les attentes seront moins grandes que pour l’appareil photo et donc globalement satisfaites par le résultat qui, bien que perfectible, en termes de netteté s’avère assez stable.

7/ Performances générales:

Bien que cadencé à 1,5 Ghz et soutenu par 1,5 Go de RAM, le processeur Qualcomm embarqué par la HTC Flyer, reste un processeur simple-cœur. De ce fait, il affichera toujours des performances moindres à celles auxquelles on pourrait s’attendre avec un Nvidia Tegra 2 et autres processeurs dual core. Toutefois, si l’on décide de se placer du côté de l’utilisateur lambda et donc, en tout objectivité sans tenir compte des spécifications techniques et autres benchmarks, on sera alors obligés de reconnaitre, et cela sans mentir, que les performances de la HTC Flyer sont tout à fait honorables et satisfaisantes que ce soit en termes de lecture vidéo ou encore du côté des jeux et que sa configuration que certains qualifieront de modeste n’affecte en rien son expérience utilisateur.

8/ Navigation web et multimédia:

Comme on pouvait s’y attendre après avoir eu en main les HTC Sensation et HTC Evo 3D, la navigation web sur la HTC Flyer est fluide et le chargement du Flash est aussi rapide que sur un ordinateur. Le reformatage à la hauteur de l’écran permet, sur les sites non optimisés, une navigation aussi confortable que sur un site mobile et la navigation par onglets (jusqu’à 6) renforce une fois de plus l’ergonomie de la tablette.

Un petit bémol en revanche lors de la lecture de vidéos HD en 720p ou 1080p sur YouTube qui malheureusement saccade comme sur tout terminal mobile, toutefois, le problème est vite réglé dés lors qu’on passe par l’application YouTube au lieu du navigateur.

Pour ce qui est de la lecture de fichiers vidéo, la HTC Flyer accepte les formats Xvid, MPEG-4 et WMV. La qualité est objectivement bonne mais il faut de même avouer qu’on aurait pu faire mieux en termes de compatibilité.

Côté musique, rien à redire, l’application est plutôt bien pensée, l’interface pratique et confortable –on appréciera notamment l’affichage des pochettes et la possibilité d’effectuer jusqu’à 12 préréglages.

Passons enfin à la partie e-reader. Ludique et ergonomique, l’application permet de tourner les pages comme sur un vrai livre et le stylet permet de souligner des passages ou encore de prendre des notes effaçables par la simple pression d’un bouton.

9/ Le stylet:

On ne peut parler de la HTC Flyer sans évoquer son stylet, technologie dont elle était la seule à bénéficier avant que Samsung ne dévoile le Galaxy Note en septembre dernier. Autrefois réservé aux écrans résistifs, le stylet représente ici, non pas un retour en arrière mais une réelle innovation. Non content d’offrir de nouvelles options comme le surlignage et la prise de notes, il permet également la sauvegarde des annotations sou forme de fichiers images.

La surcouche présente sur l’écran de la tablette permet un confort d’écriture aussi naturel que sur une feuille de papier et l’utilisation du stylet reste très pratique grâce à ses deux boutons permettant soit d’écrire soit d’effacer.

10/ Autonomie de la HTC Flyer:

Bien que n’ayant pas l’habitude de m’attarder sur ce point précis lorsque je teste un smartphone où une tablette, j’ai tout de même pris l’initiative de m’attarder sur l’autonomie de la HTC Flyer ? Pourquoi ? Tout simplement parce que je n’en n’ai pas été pleinement satisfait.

Dotée d’une batterie de 4000 mAh, la HTC Flyer affiche une autonomie de 6 heures en utilisation et deux jours en veille, ce qui représente donc un score certes correct mais encore en dessous de ce que propose actuellement la concurrence.

11/ Conclusion:

So l’on prend le parti de comparer la HTC Flyer à un iPad ou à un autre terminal Android haut de gamme actuellement proposé sur le marché, comme, la Samsung Galaxy Tab 10,1 ou 8.9, par exemple, celle-ci sera forcément désavantagée en termes de performances, en revanche, si l’on décide de rester objectifs et qu’on se focalise donc avant tout sur son expérience utilisateur, une expérience magnifiée par la présence de la surcouche utilisateur HTC Sense 3D, gros point fort de la HTC Flyer, alors on sera forcé d’admettre que cette première tablette d’HTC est à la hauteur des prétentions.

Réagissez à cet article !
  • +stunty+

    Super article merci Louis! Je pense qu’il est important aussi de préciser que la Flyer est disponible en 2 versions: 16Go WiFi ou 32Go 3G. Grâce au slot mémoire la taille de la mémoire interne importe peu à partir du moment où l’on a déjà 16Go mais le fait de pouvoir se connecter en 3G est un gros plus! J’ajouterai qu’une première mise à jour à déjà eu lieu passant la Flyer en 2.3.4 et le sense en sense 1.0 pour tablette. Un passage en 3.0 honeycomb est prévu avant la fin de l’année, on a hâte!

  • HTC Sensation XL

    J’aimerais souligner un point qui me dérange un peu.
    Ce n’est pas le première tablette d’HTC, c’est la deuxième.
    Mais effectivement, c’est la première sous Android.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers tests !
Test du OnePlus 5T : voici l’anti-iPhone X !

Le OnePlus 5T est officiel depuis le 16 Novembre 2017. Cette évolution du OnePlus 5 épouse les standards des haut de gamme de fin 2017. Mais son prix est deux fois moins élevé. Y a-t-il anguille sous roche ? Nous avons utilisé le OnePlus 5T au quotidien pendant plusieurs jours. Voici notre test complet !

Test Honor 7X : le meilleur de sa catégorie !

Le Honor 7X est officiel. Pour la première fois, la marque lance un smartphone borderless. Nous avons pu tester en avant-première le dernier né du constructeur chinois. Commercialisé à 249 euros en France, est-il le meilleur smartphone de sa catégorie ?

Test Honor View 10 : notre première prise en main de l’autre OnePlus 5T !

Honor a marqué la fin d’année 2017 en présentant le 05 décembre le Honor View 10. Le smartphone a tout pour plaire avec une fiche technique digne des meilleurs du marché et en prime l’intelligence artificielle. Nous avons eu la chance de le tester quelques minutes après la conférence. Voici notre prise en main.

Test LG V30 : oubliez l’iPhone X !

Le LG V30 sera disponible début décembre 2017 au prix de 899 euros. Nous avons pu le tester et il est tout simplement incroyable. LG n’a rien laissé au hasard. De quoi faire oublier l’iPhone X d’Apple ? Sans aucun doute !