Témoignage : j’ai testé Free Mobile pendant 6 mois, je reviens dans le monde moderne

Maj. le 17 juin 2016 à 15 h 39 min

Plusieurs fois dans l’année, depuis quelque temps maintenant, Free Mobile propose une vente privée imbattable sur son plus gros forfait incluant les appels, SMS et MMS en illimité ainsi que 50 Go de data en 4G et un usage à l’international très intéressant. Lors de la dernière vente privée, je me suis laissé tenter. Après 6 mois, j’abandonne. Je reviens dans le monde moderne.

temoignage free mobile

Avant de commencer, il est primordial que je précise certains points. Ceux qui nous lisent régulièrement se souviennent certainement d’un premier témoignage concernant Free Mobile. Je faisais l’éloge de l’opérateur et de son offre à 4 euros par mois via une vente privée.

En effet, mes premières semaines se sont avérées très concluantes dans mon usage quotidien et je vous en avais fait part. Par ailleurs, j’expliquais qu’il fallait se montrer compréhensif avec ce jeune opérateur qui a attaqué sur le prix mais qui préparait des investissements réguliers pour améliorer son réseau. J’avais conclu en vous disant que j’attendais de voir si mon avis changerait au fil des mois, et si mes premières impressions allaient se confirmer.

Malheureusement, après six mois d’expérience chez Free Mobile, le constat est désastreux. Je ne peux plus. C’est bien simple, je n’ai pas pu vraiment profiter de mon forfait 4G, puisque je n’avais presque pas accès à la 4G. J’ai donc décidé de payer plus cher, mais de revenir au monde moderne.

Petite précision, il s’agit d’un témoignage, et donc d’un avis purement subjectif. Certains utilisateurs peuvent très bien ne pas partager la même expérience. Et je serai par ailleurs curieux de connaître les impressions des autres abonnés de l’opérateur.

Je n’ai rien contre Free, je suis abonné à son offre internet, avec une Freebox Revolution et j’en suis très satisfait. Ce qui va suivre est donc un retour d’expérience, pour l’utilisateur que je suis, et pour un usage qui m’est propre. Ceci étant dit, voici donc mon témoignage.

Pourquoi j’ai craqué pour l’offre Free Mobile

Petit retour en arrière. En fin d’année dernière, Free relançait une vente privée exceptionnelle de son forfait 50 Go. Proposé habituellement à 20 euros par mois, il était vendu 4 euros par mois pendant un an. J’avais déjà connu tous les opérateurs, et j’étais curieux de voir ce dont était capable Free Mobile.

vente privee free mobile

J’étais abonné Bouygues Telecom à l’époque et je trouvais que mon forfait était un peu élevé par rapport à ce qu’il proposait. En consultant les avis des abonnés Free Mobile ou d’anciens abonnés, je m’étais fait un avis et je décidai donc de me lancer. Après tout, on ne peut pas avoir un avis sans faire l’expérience soi-même. Le forfait n’est pas engageant, je ne prenais donc aucun risque en me lançant.

De plus, l’offre proposée dans le forfait était plutôt intéressante. Je suis plutôt mobile avec mon métier, et je dois de temps en temps me rendre à l’international dans un cadre professionnel. J’aime également voyager à l’étranger, et une partie de ma famille et amis vit dans différents pays d’Europe.

Mon usage est assez varié, on peut me ranger dans la catégorie des power users la semaine. Je lâche un peu plus mon smartphone le week-end, selon les périodes. J’utilise donc principalement mon smartphone pour le boulot : j’envoie beaucoup d’emails, je passe quelques appels, j’utilise les applications de messagerie, les réseaux sociaux, je fais des photos, il m’arrive également d’écrire depuis mon smartphone.

Je dois également surfer énormément sur le web et regarder pas mal de vidéos. Je dois aussi pouvoir utiliser le partage de connexion quand je suis en déplacement et que je dois travailler sur mon ordinateur en étant connecté. Bref, j’ai vraiment des besoins assez importants même si à côté de certains je suis un petit joueur.

Quoi qu’il en soit, chez les différents opérateurs, les prix des abonnements correspondant à mes besoins tournaient autour de 20 à 25 euros par mois (offres Sosh, RED, B&You ou Free Mobile). J’ai donc saisi l’occasion de profiter de 50 Go de data en 4G chez Free Mobile avec des services à l’international intéressants pour 4 euros par mois seulement.

50 Go de 4G, à condition de capter la 4G.

Les premières semaines, je travaillais beaucoup dans des lieux équipés de WiFi, je n’avais donc pas besoin de la 4G de mon smartphone. D’ailleurs je l’utilisais peu. Je dois reconnaître que je partais avec un a priori selon lequel le réseau de Free Mobile n’était pas parfait. Mais les premières semaines j’étais donc plutôt satisfait comme je vous l’expliquais lors de mes premières impressions. J’espérais une amélioration du réseau tout de même, ce que Free promettait dans les mois à venir petit à petit.

free mobile 50 Go data Internet

Mais j’ai vite déchanté. Après les premières semaines où j’étais un peu plus sédentaire et donc souvent connecté en WiFi, j’ai dû me déplacer un peu plus. Je partais souvent en week-end en France et à l’International, j’allais dans des villes mais aussi des campagnes, et j’empruntais divers moyens de transport (train, bus, métro, voiture, moto etc.).

Je vis à Metz, et si dans les premières semaines tout s’est bien passé, j’ai vite constaté qu’en m’éloignant du centre-ville, les choses se gâtaient. D’ailleurs aujourd’hui, même au centre-ville ce n’est pas la folie. J’ai beau avoir 50 Go de data en 4G, j’ai rarement accès à cette 4G. Et la 3G (je vais être sévère mais c’est la pure vérité) est tout simplement pitoyable. Je pensais que le problème venait de ma ville de résidence mais non.

Même lors de mes déplacement à Paris, Lille, Lyon, Strasbourg, Rennes, Rouen, Nice, le problème était toujours le même : voir apparaître la 4G sur mon smartphone relevait du miracle. Je bénissais les dieux de la communication dès lors que je voyais le petit logo apparaître sur mon écran. Car lorsque l’on capte la 4G, il faut l’avouer, les performances sont vraiment excellentes. Encore faut-il capter la 4G…

Je ne vous parle même pas de la qualité du réseau pendant mes week-ends à la campagne. C’est bien simple, je n’ai pas l’habitude en week-end d’utiliser énormément mon smartphone, mais il m’arrive de prendre quelques photos, de les poster sur les réseaux sociaux par exemple. Là, ce n’était même pas possible. Free Mobile à la campagne ça permet au moins de faire une petite detox.

frequences 700 mhz free mobile avantage 4g

Mon expérience s’est donc résumée à 90% à un mobile connecté en 3G. Et quelle 3G ! Vidéos qui mettent un temps fou à démarrer à tel point que j’abandonnais, pages web qui ne s’affichaient pas, notifications, commentaires des réseaux sociaux inaccessibles, emails impossibles à s’afficher, bref un enfer. Retour à l’âge de pierre. Autant dire que pour un power user très mobile, c’était un peu compliqué.

Le bon point : l’international

En revanche, je dois souligner que les services à l’international proposés par Free Mobile sont très bons. Je me suis déplacé à Londres, Munich, Varsovie, Luxembourg, Bruxelles, Milan, j’ai traversé la Suisse et j’ai toujours été très surpris par la qualité du service proposé.

L’avantage de l’offre Free Mobile, c’est qu’il n’y a pas de frais de roaming et que l’on peut utiliser jusqu’à 5 Go de data depuis l’étranger. Autant dire que j’étais vraiment heureux d’avoir ce forfait lors de mes déplacements professionnels mais également lors de mes week-ends lorsque j’avais besoin de me connecter.

Bizarrement, la qualité du réseau était meilleure à l’étranger qu’en France sur le réseau Free Mobile. Je pouvais avoir un usage tout à fait normal de mon smartphone dans tous les pays que j’ai pu visiter. Une belle surprise donc.

Retour à la modernité

Vous l’aurez compris, je n’ai absolument pas trouvé satisfaction avec l’abonnement Free Mobile. Mon métier et mes usages exigent un réseau de qualité optimale, et ce n’est absolument pas le cas avec le quatrième opérateur.

Certes je payais 4 euros par mois, et oui Free Mobile est un jeune opérateur. Mais cette offre à 4 euros est exceptionnelle, habituellement le forfait coûte 20 euros par mois. Beaucoup trop cher pour le service proposé face à ce que font les concurrents, notamment Bouygues Telecom et Orange. SFR rattrape seulement son retard sur la 4G et rejoint Free Mobile.

Je conçois tout à fait que ce forfait puisse convenir à certains utilisateurs, peut-être mieux situés géographiquement, qui ont moins de besoins que moi, qui sont peut-être moins mobiles. Mais clairement pour les power users très mobiles, pour ce que ça vaut, je le déconseille. Je précise que j’ai utilisé plusieurs smartphones différents dont le Honor 7 ou le Huawei P9, pour voir si l’accroche réseau de certains permettaient de mieux m’en sortir. Mais rien n’y faisait.

facebook consommation energie application autonomie batterie

Je crois que Free Mobile est encore trop jeune pour pouvoir rivaliser sur la qualité avec ses concurrents. Il a encore besoin de temps pour étendre son réseau, déployer ses antennes. Après cela, il sera sans doute incontournable. Actuellement, sur le terrain des prix, il est très fort, mais il n’y a pas de secret, la qualité n’est pas là. En tout cas, dans mon cas. J’ai tenté l’expérience, j’ai essayé, j’ai vu par moi-même. Je me suis trompé, je reviens dans le monde moderne.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
NFC sur Android : qu’est ce que c’est et comment ça marche ?

Aujourd’hui, de très nombreux smartphones Android présents sur le marché sont équipés de puces NFC. Pourtant, cette technologie est encore relativement peu connu du grand public, qui a plutôt tendance à passer à côté sans savoir de quoi il en retourne. Il s’agit pourtant d’une fonctionnalité clé qui s’impose peu à peu dans plusieurs secteurs, à commencer par le paiement mobile.