Téléchargement illégal : 30% des internautes français sont des « pirates »

Une étude publiée mardi par l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (Alpa) montre qu’en 2015 près d’un tiers des internautes français a consulté au moins une fois par mois une page d’un site permettant le piratage d’un film ou d’une série. 

Il y a donc 30% des internautes français qui ont consulté au moins une fois par mois une page d’un site de téléchargement illégal en 2015, un chiffre en hausse par rapport à 2014. En mai dernier on savait que près de 10 millions de Français étaient hors-la-loi vis-à-vis du piratage, mais ce chiffre a encore grossi si on prend la moyenne sur l’année.

Effectivement en moyenne chaque mois sur l’année 2015, 14,1 millions d’internautes français ont accédé à une page d’un site « pirate ». C’est plus que sur l’année 2014 où ce chiffre atteignait 13,4 millions. Visiblement la loi HADOPI ne dissuade pas les Français bien au contraire.

Cette étude nous apprend aussi que le téléchargement, c’est à dire directement depuis un site ou en peer-to-peer, est utilisé à près de 61% par des hommes quand les femmes préfèrent le streaming à 51%. Cette étude a été faite sur 371 sites dédiés au piratage audiovisuel, elle montre aussi que le téléchargement direct a été le plus plébiscité cette année avec en moyenne 7,6 millions d’utilisateurs devant le P2P et le streaming. On note aussi une forte progression du téléchargement via les tablettes.

Parmi les films les plus téléchargés en 2015, on retrouve les blockbusters comme « Jupiter », « Jurassic World« , « Divergente 2 » mais aussi un film français avec la « Famille Bélier » ou le film d’animation « Vice Versa ». Pour les séries on retrouve logiquement « Game of thrones« , « The Walkind Dead » ou encore « The Flash ».

C’est la tranche d’âge des 35-49 ans qui télécharge le plus avec 30,8 % suivi des 25-34 ans avec 22,4%. L’Alpa finit en disant que « Malgré certaines mesures, le fléau du piratage reste très élevé en France. Il met en péril la création audiovisuelle et entrave l’essor de l’offre légale ».

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • belive

    100% des français payent la taxe sur la copie privée sur tous leurs supports de stockage quelque soit l’usage fait.

    • Nimbus

      Non, les professionnels peuvent se la faire rembourser à partir du moment où la facture comporte le détail de cette taxe, qui doit obligatoirement être affichée sur ladite facture.

      (peu de commerçant mettent en pratique cette règle)

      • belive

        Je voulais bien sûr parler des particuliers

        • Nimbus

          T’avais pas précisé ^^

  • Nimbus

    Et 50% (je me laisse une marge) sont des menteurs.

  • money money

    Et c’est pas fini…. Payer de plus en plus cher ça va 5 minutes.
    Et surtout que tout ça est déjà financé avec une taxe que tout le monde paye… Donc ils brassent pas mal d’argent même sur des gens qui ne regarderaient pas de séries ou films…

    Quand on voit l’argent qu’ils touchent ils ne sont pas à plaindre… Par contre à vouloir en prendre trop dans quelques années la ils seront à plaindres. A être trop gourmand ils se coulent eux même…

  • Rodolfo Mdb

    Un début de solution ? Peut être un prix plus juste? Je prends mon exemple : depuis peu j’ai deezer sur mon smartphone. Et bien je ne télécharge plus de musique ! Depuis un déménagement recent j’ai également sur ma commune un cinéma de quartier qui diffuse les films (avec tout de même deux ou trois semaines de retard, mais c’est pas grave) pour 5 euros la seance. Et bien je ne télécharge plus de screener! Les séances à 10, voir 12 euros en 3d, ça va 5 mn…

    • Homme-coussin

      Et en Suisse on en parle ? le billet à Pathé vaut CHF 19.50 -> Euros 17.7.
      Je ne vais plus au ciné, du coup et vive internet. Non au monopole des filiales internationales de cinémas, oui à la réouverture des cinémas indépendants de quartier

    • hellrider29

      De même je ne télécharge plus du tout voir presque la musique, avec Spotify qui propose l’accès à un contenu « illimité » pour 10€/mois et Netflix de même, franchement je suis heureux. Par contre j’attends toujours que la loi incohérente de la chronologie des médias qu’elle soit supprimé pour le libre accès dans l’hexagone.

    • Insomnia

      Moi j’écoute plus de musique en dehors de la TV et la radio et depuis prêt de 10 ans, je m’en porte pas plus mal, je garde mes années 80/90 qui reste le meilleur ^^

  • Stef80

    http://reho.st/kernelpanik.fr/wp-content/uploads/2015/01/pirate.jpg

  • hellrider29

    il serait temps de redéfinir ce qu’est le téléchargement « illégale », il est vrai que certaines personnes ne sont pas stupide pour mettre de l’argent dans un contenue vidéo ou musical. Ce genre de contenue est fait pour être partagé pas pour se vendre (car s’il y a partage, il y a « vente » de l’artiste). Si les majors et les productions de divertissements musicales, vidéo-ludiques n’arrivent pas encore ce concepts normal qu’ils perdent de l’argent en restreindre l’accès au contenue.

  • Papounet UT

    Qu’est-ce qu’un vrai pirate ?
    Une personne qui télécharge un film ou un politique qui détourne des milliers voir des millions d’euros pour son compte personnel ?

  • Nailek

    Lorsq’un service comme Spotify ou Deezer, où l’on a la quasi totalité des musique (commercial) qui existe, arrivera pour les films, là ça sera une révolution.
    Car non, payer Netflix pour voir quelques films sélectionné parmi des milliers et milliers, puis repayer un abonnement pour quasi chaque chaîne de tv américaine de série, ça ne m’intéresse pas

    1 Abonnement pour toutes musique
    1 Abonnement pour tout film/series

    Voilà ce qu’on (je) veux

  • PMN

    Le piratage « met en péril la création audiovisuelle et entrave l’essor de l’offre légale »?

    Lol, la série Game of Thrones se porte très bien malgré que c’est la série la plus téléchargée (illégalement) au monde.
    Mais peut être qu’ils parlent de certaines séries françaises merdiques, pour essayer de justifier le fait qu’elles ne fonctionnent pas

    Et c’est justement parce qu’il n’y a aucune offre légale intéressante qu’on télécharge. S’il n’y avait pas la loi sur la chronologie des médias (qui fait qu’il faut attendre au moins 3 ans entre la sortie d’un film et sa possible disponibilité), je souscrirais immédiatement à Netflix