Téléchargement illégal : 30% des internautes français sont des « pirates »

Une étude publiée mardi par l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (Alpa) montre qu’en 2015 près d’un tiers des internautes français a consulté au moins une fois par mois une page d’un site permettant le piratage d’un film ou d’une série. 

telechargement illegal

Il y a donc 30% des internautes français qui ont consulté au moins une fois par mois une page d’un site de téléchargement illégal en 2015, un chiffre en hausse par rapport à 2014. En mai dernier on savait que près de 10 millions de Français étaient hors-la-loi vis-à-vis du piratage, mais ce chiffre a encore grossi si on prend la moyenne sur l’année.

Effectivement en moyenne chaque mois sur l’année 2015, 14,1 millions d’internautes français ont accédé à une page d’un site « pirate ». C’est plus que sur l’année 2014 où ce chiffre atteignait 13,4 millions. Visiblement la loi HADOPI ne dissuade pas les Français bien au contraire.

Cette étude nous apprend aussi que le téléchargement, c’est à dire directement depuis un site ou en peer-to-peer, est utilisé à près de 61% par des hommes quand les femmes préfèrent le streaming à 51%. Cette étude a été faite sur 371 sites dédiés au piratage audiovisuel, elle montre aussi que le téléchargement direct a été le plus plébiscité cette année avec en moyenne 7,6 millions d’utilisateurs devant le P2P et le streaming. On note aussi une forte progression du téléchargement via les tablettes.

Parmi les films les plus téléchargés en 2015, on retrouve les blockbusters comme « Jupiter », « Jurassic World« , « Divergente 2 » mais aussi un film français avec la « Famille Bélier » ou le film d’animation « Vice Versa ». Pour les séries on retrouve logiquement « Game of thrones« , « The Walkind Dead » ou encore « The Flash ».

C’est la tranche d’âge des 35-49 ans qui télécharge le plus avec 30,8 % suivi des 25-34 ans avec 22,4%. L’Alpa finit en disant que « Malgré certaines mesures, le fléau du piratage reste très élevé en France. Il met en péril la création audiovisuelle et entrave l’essor de l’offre légale ».

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !