La taxe Télécom va encore augmenter, les opérateurs craignent pour leurs investissements

La taxe télécom avait déjà subi une augmentation massive de 44% l’an dernier de façon à assurer le financement de France Télévisions. Elle devrait augmenter à nouveau d’ici peu. Les opérateurs Bouygues Telecom, Orange et SFR, et Free se déclarent inquiets au sujet de cette augmentation. Ils craignent désormais que ne se crée un déséquilibre entre la fiscalité et leurs investissements.

Si l’augmentation de la taxe Telecom a permis d’éviter que la redevance télévisuelle ne s’étende à tous nos écrans, elle aura toutefois coûté pas moins de 1,8 milliards d’euros aux opérateurs depuis son instauration en 2009. Si ce système permet d’éviter que ce soit le consommateur qui trinque comme ça aurait été le cas avec une taxe sur les smartphones et les tablettes, le fait est que cette somme équivaut à l’installation de 18 000 antennes 4G ou 3,8 millions de prises de fibre optique.

Suite à cette annonce, les quatre opérateurs se déclaraient ce matin très inquiets au sujet de cette nouvelle augmentation après avoir :

« pris connaissance, avec grande inquiétude, de l’approbation par la Commission des finances de l’Assemblée nationale d’une nouvelle hausse de la taxe sur les opérateurs de communications électroniques »

La Commission des finances vient, en effet, d’approuver une hausse de cette taxe qui au départ état équivalente à 1,3% du chiffre d’affaires des opérateurs à 1,4%, ce qui équivaudrait à 350 à 360 millions d’euros en 2017 contre 320 millions en 2016. Notez qu’avant d’être augmentée à 1,2% en 2015 puis à 1,3% en 2016, elle était de seulement 0,9%. Dans la foulée, le directeur de la fédération française des télécom, Michel Combot déclarait à l’AFP :

« Il y a un vrai débat à avoir sur cette hausse de la taxation alors que dans le même temps on nous demande d’augmenter les investissements dans la fibre »

Notez que lorsque cette taxe a subi sa première grosse augmentation l’an dernier, les opérateurs avaient alors menacé de ne plus couvrir les zones blanches. Dans le cas présent, encore une fois, c’est la stabilité de la fiscalité qui est remise en question. Les opérateurs craignent qu’une nouvelle augmentation de cette taxe ne crée un déséquilibre avec les investissements.

La couverture de la population en très haut débit fixe reste un enjeu majeur, de même que la couverture 4G. Pour ce qui est de la couverture des zones blanches, les opérateurs semblent avoir enfin trouvé un accord qui permettra de couvrir plus rapidement la campagne.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Nico là

    On a des infos sur le Galaxy Note 7 ?.

    • Non, pas d’info depuis presque 18 minutes !!! Tu te rend compte, c’est un scandale !

  • surTerreNot

    waw tu es trop fort, tu réponds à une question troll par une réponse troll, et oui j’ai pigé moi, en fait c’est un retrait de complaisance avec les marchés : »son retrait complaît du marché »

  • Bobi

    Il faut remettre la pub sur france télévision ou privatisé la chaine. Obligé de payer la redevance pour des émissions de merde ou des rediff… Le futur de la tele cest la vod type netflix.(Regarder ce que je veux quand je veux et sur le support que je veux). Le jour ou le gouvernement francais aura compris les poules en auront des grosses…..

  • Bulldozer

    Ils savent faire que ça, taxer et faire de la répression….

  • Alexandre EYLER

    Et à qui profite cette taxe ?