Nintendo Switch : jeux, mises à jour et hacks de la console

Sortie le 13 janvier 2017, la Nintendo Switch (ニンテンドースイッチ ou Nintendō Suitchi) est une console de jeux à la fois portable et de salon extrêmement innovante. Sans forcément se distinguer de ses concurrentes sur le plan de la fiche technique, la Nintendo Switch se compose d’un écran d’une définition de 720p, et de deux joysticks Bluetooth nommés Joy-Con qui se éclipsent de part et d’autre de la console, peuvent être utilisés en mode sans fil soit clipsés à un support de manette, soit pour jouer à plusieurs.

Les jeux, dont l’excellent titre Zelda Breath of The Wild, peuvent être achetés en version cartouche ou être téléchargés de façon dématérialisée. Outre le mode portable la console peut également être utilisée sur la télévision grâce à son dock. Plus récemment Nintendo a dévoilé Labo, une manière encore plus originale de jouer à la console grâce à des pièces en carton. Les premiers chiffres de vente montrent que le succès de cette console est l’un des plus importants de la marque.

Nintendo Switch : quand l’expérience de jeu passe avant la fiche technique

Alors que la Xbox One X par exemple tente de rattraper la config des PC gamers, la fiche technique de la Nintendo Switch a fait couler beaucoup d’encre. Ce n’est clairement pas la plus musclée avec son SoC Tegra X1, 4 Go de RAM, et à peine 32 Go de stockage. Et pourtant, les joueurs semblent facilement pardonner cela à Nintendo. Grâce, entre autres, à des exclusivités comme Super Mario Odyssey, Celeste, Mario Kart 8 Deluxe. Mais pas seulement.

Car cette console de jeu se prête aussi à l’expérimentation notamment grâce au kit Nintendo Labo : des kits do-it-yourself en carton et qui permettent de créer des expériences de jeu jusqu’ici complètement inédites. Il devient possible juste avec des petits morceaux de carton savamment découpés, de simuler un clavier piano de 13 touches, un contrôleur canne à pêche, une manette moto, ou encore une combinaison pour robot. Et on imagine facilement Nintendo proposer d’autres kits à l’avenir.

Nintendo Switch : une console pas encore 100% dématérialisée

Les jeux de la Nintendo Switch sont soit proposés sur cartes de jeu soit sous format dématérialisée via le Nintendo eShop. Pour l’anecdote, les cartouches de jeu sont imprégnées de benzoate de dénatonium, un composé très amer, pour dissuader les enfants de les mettre dans la bouche. La console pourrait en théorie se passer complètement de jeux en version cartouche, mais la capacité mémoire interne de 32 Go comme sur la Wii U est un gros frein à l’achat de jeux uniquement via le eShop.

Zelda Breath of The Wild pèse par exemple à lui seul 13,4 Go sur Switch. Impossible donc d’installer plus de deux ou trois jeux sur la mémoire interne. Un emplacement pour carte microSD est disponible, et permet en théorie d’étendre la mémoire interne jusqu’à plus de 1 To – la carte SD la plus grosse à ce jour est de 512 Go. Mais l’achat de cette carte représente un coût supplémentaire, si bien qu’acheter des jeux en boîte reste plus intéressant.

Nintendo Switch : une console particulièrement durable

La Nintendo Switch semble avoir été conçue avec un vrai soucis de durabilité. Les matériaux utilisés – notamment le plastique – ne sont pas les plus nobles, mais offrent une résistance longue durée. A l’occasion d’une session de questions et réponses sur le sujet, le patron de Nintendo Shigeru Niyamoto a glissé au détour d’une interview que la durée de vie de la console pourrait aller au-delà des 5-6 ans traditionnels dans cette industrie.

On peut donc s’attendre à ce que celle-ci ne soit pas rapidement remplacée par une nouvelle version de la Switch. Et qu’elles bénéficie d’un support et de nouvelles fonctionnalités via des mises à jour de son firmware.