T411 : poursuivre les utilisateurs du site n’est « pas exclu »

Maj. le 28 juin 2017 à 16 h 55 min

Le site de téléchargement illégal T411 est définitivement fermé. Les autorités françaises et suédoises sont mené une opération de grande envergure pour mettre au fin au célèbre site. A l’origine de cette opération, une plainte déposée par la SACEM. Son secrétaire général s’est exprimé : pour lui poursuivre les utilisateurs n’est « pas exclu ».

t411 utilisateur poursuites

Depuis dimanche 25 juin 2017, le site de téléchargement illégal T411 est inaccessible. D’abord étonnés, les utilisateurs ont fini par apprendre que le site était définitivement fermé. En cause, une opération des autorités françaises et suédoises qui a mené à l’arrestation de 6 personnes.

A l’origine, c’est la SACEM qui avait déposé une plainte en 2014. Trois ans plus tard, T411 est fermé. Suite à cet évènement, David El-Sayegh, secrétaire général de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, s’est exprimé auprès de nos confrères du Monde. Pour lui la fin de T411 est une chose, mais il n’exclut pas des poursuites contre les utilisateurs du site.

« Il n’est pas exclu d’étendre la plainte à d’autres personnes »

Dans son entretien, le secrétaire général de la SACEM revient dans un premier temps sur les coulisses de cette opération qui a duré trois ans. Puis en fin d’interview, nos confrères l’interrogent sur la possibilité de s’attaquer aux utilisateurs. Ainsi, à la question « vous n’allez pas porter plainte contre les utilisateurs ? », David El-Sayegh répond :

On verra. Ce n’est pas exclu, la question reste en suspens. Si on a des informations sur des utilisateurs qui mettaient à disposition une grande quantité de contenus, il n’est pas exclu d’étendre la plainte à d’autres personnes. Il n’y a pas d’impunité sur Internet.

Plus loin, il explique les raisons de cette détermination. Selon lui, l’offre légale aujourd’hui pour la musique est aussi riche et même plus riche que l’offre illégale. Il explique par ailleurs que le streaming musical est devenu très abordable. Voici ce que le SG de la SACEM déclare :

Qu’ils aillent vers l’offre légale, qu’ils essaient ! Il faut arrêter de prendre les gens pour des imbéciles. L’offre légale s’est considérablement développée. Pour la musique, elle est aussi bonne, voire meilleure, que l’offre illégale. Certains diront qu’elle n’est pas aussi performante, qu’il manque ce morceau ou celui-là… Mais c’est un prétexte. Les gens qui piratent, la vérité c’est qu’ils ne veulent pas rémunérer la création (…) Aujourd’hui, pour 10 euros par mois, vous avez accès à 30 millions de titres ! Il faudrait plusieurs vies pour pouvoir tout écouter.

Pour le coup, en ce qui concerne la musique, nous sommes plutôt d’accord avec lui, les services de streaming musical sont très complets. Pour les films en revanche, même si l’offre légale se développe, la chronologie des médias met toujours des bâtons dans les roues d’entreprise comme Netflix, Canal Play ou Amazon Prime Vidéo. D’ailleurs le PDG de Netflix n’avait pas hésité à dire qu’en France la chronologie des médias était responsable du piratage. Plutôt d’accord avec lui ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Coupe du monde 2018 : le foot a eu raison des sites pour adultes

La Coupe du monde 2018 était un événement exceptionnel à plus d’un titre : en plus d’avoir sacrée une deuxième fois les bleus, la compétition a modifié brutalement les habitudes de consommation. Ainsi un célèbre site pour adultes y est…

Amazon vend aussi des jeux PC piratés

Amazon a temporairement vendu des jeux PC piratés ce weekend à des prix dérisoires. Des titres très populaires comme Frostpunk et Surviving Mars se sont ainsi retrouvés vendus pour quelques euros. Un réditteur s’est rendu compte que certains vendeurs sur…