Steve Jobs a refusé de devenir PDG de Google, une énorme erreur ?

Date de dernière mise à jour : le 24 mai 2016 à 10 h 56 min

Steve Jobs entretient une histoire particulière avec Google. Peut-être que vous ne le saviez pas, mais l’éternel leader d’Apple a eu l’occasion de prendre la tête de la direction de Google. Il a tout simplement refusé de le faire, malgré l’insistance des deux fondateurs de l’entreprise, Larry Page et Sergey Brin. Une décision qui n’a pas été sans conséquence.

C’est dans le livre « In The Plex : How Google Thinks » écrit par Steven Levy que l’on apprend les relations très contradictoires qui ont existé entre Steve Jobs et Google. Alors que les deux fondateurs de l’entreprise ont du constater le refus du gourou, ce dernier a accepté de devenir leur mentor dans cette grande aventure. L’histoire nous a montré que c’est finalement Eric Schimdt qui en est devenu le PDG et qui est aujourd’hui président du conseil d’administration.

google steve jobs

Steve a préféré Apple à Google

Que serait devenu Google avec Steve Jobs à sa tête ?

On ne réécrira pas l’histoire et les deux entreprises ont rencontré le succès qu’on leur connaît, mais les relations n’ont fait que se détériorer entre les fondateurs des deux géants du web. En effet, c’est lors d’une visite des locaux de Google que Steve Jobs s’est vu présenter les premières versions d’Android avec notamment la fonction « pincer pour zoomer » d’iOS. Un business et une ambition qui n’était pas du tout au goût du dirigeant d’Apple qui a été très clair à ce sujet :

« Ils ont investi le business des mobiles. Ne nous trompons pas : ils veulent tuer l’iPhone. On ne les laissera pas faire. » On connaît la suite de l’histoire et le succès que rencontre aujourd’hui Android et les parts de marchés prises à l’iPhone. Au delta de rivalité des deux entreprises, c’est un véritable tournant qui s’est opéré à ce moment-là. Selon vous, que serait devenu Google avec Steve Jobs à sa tête ?

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Cuissedemouche

    Très sincèrement je pense que ça aurait freiner les choses, Steve Jobs est certes un personnage emblématique mais il ne convient pas à la politique de Google qui consiste à essayé d’innover en investissant dans des chemins qui ne rapporteront peut-être pas d’argent. Pour être plus claire, Google ouvre des services qui sont parfois des échecs, Steve Jobs ne l’aurait certainement pas permis et on serait passé à côté de plein de choses je pense.

    • r1

      tout à fait d’accord avec toi cuissedemouche…

  • Scumpi

    Je suis tout à fait de ton avis…Mais ça, on ne peut pas en être sur à 100 %

    • Cuissedemouche

      Et on ne pourra jamais l’être =)