Spotify : vers la fin du streaming gratuit ?

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2017 à 17 h 44 min

Spotify vient de signer un accord avec Universal, le géant mondial du disque. Les abonnés payants seront prioritaires et disposeront d’une exclusivité sur la disponibilité des derniers albums vedettes. De quoi faire grincer des dents !


Il faut croire que les prétendues vertus du capitalisme n’acceptent pas le bien-être économique des consommateurs. Spotify et Universal viennent de signer un nouvel accord : Universal accepte une rémunération plus faible sur chaque chanson, en échange Spotify offre l’exclusivité des derniers albums aux abonnés payés. Les autres attendront 15 jours. La rétribution sera dégressive à mesure que Spotify engrangera des souscripteurs. Spotify aurait-il vendu son âme au diable ?

Un secteur économique pourtant florissant

En 2016, les revenus issus des plateformes internet du type Spotify, Deezer ont représenté plus de la moitié du chiffre d’affaires du secteur musical et la totalité d’une progression de 11% des ventes sur le même secteur. Cet accord serait également dans l’intérêt de Spotify, pourtant leader du marché américain, qui n’aurait jamais gagné d’argent malgré 50 millions d’abonnés et aurait besoin de fonds. Spotify aurait également pour ambition d’entrer en Bourse d’ici l’été prochain.

La fin d’un esprit libertaire

Prenant son origine dans la Silicon Valley, cet esprit considère que la conquête d’une base d’utilisateurs la plus large est plus importante que la rentabilité. En d’autres termes, l’intérêt du consommateur demandeur avant celui du pouvoir de la finance.

Le principal argument pour justifier de cette évolution est d’avancer des recettes publicitaires provenant de la gratuité cinq fois inférieures par rapport à ceux provenant des abonnements alors qu’Universal tirait déjà un tiers de ses ventes du streaming.

Il ne nous reste donc plus qu’à sortir nos mouchoirs et prier pour l’avenir d’Universal, plongée dans de si grandes difficultés financières, dont les grands responsables sont en réalité les utilisateurs du streaming qui ne consentent aucun effort pour rendre l’entreprise prospère et qui auront pourtant contribué à des futurs succès passés. On peut également supposer que la gratuité sur Spotify pourrait, à terme, être anéantie. A quand la fin du toujours plus ?  Telle est la question.

Réagissez à cet article !
  • joe2x

    Je peux comprendre la fin de la gratuité si les recettes publicitaires sont bien moins importantes que les abonnements. Comme tout, il y a bien une fin pour la gratuité.

    Après il faut nuancé :
    – l’exclusivité n’est que de 15 jours, c’est rien
    – si on ne veut vraiment pas payer 10€/mois, peu import la raison, il y aura toujours des alternatives

  • Samuel

    Bonjour es ce que quelqu’un saurait quand Spotify Hi-Fi sera disponible ?

  • Mélanie M

    Dire que les grands responsables des difficultés financières d’Universal sont les utilisateurs est un grand raccourci… Bien qu’ils aient une part de responsabilité, on ne peut pas tout leur mettre sur le dos non plus. Sont-ils à blâmer car ils choisissent l’offre la moins chère? On le fait tous et il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas le reconnaître. Malheureusement les maisons de disques n’ont pas su s’adapter assez rapidement à l’ère du numérique ce qui a permis à des plateformes comme Spotify de se développer…

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Mark Zuckerberg : le fondateur de Facebook se verrait bien Président des Etats-Unis en 2020

Alors que l’actuel président des USA fait les choux gras de la presse, il se murmure que le CEO et fondateur de Facebook, le richissime Mark Zuckerberg, envisagerait de plus en plus sérieusement de se présenter à la présidentielle américaine de 2020, et ce afin de contrer la menace Donald Trump. Quels sont les indices qui nous indiquent la candidature du jeune philanthrope ?

4390b277feb7d4b1fbd55f4d0bd9c4ce???????????????????????