Spotify : 162 millions d’euros de pertes en 2014, le service de streaming musical est-il en danger ?

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 12 h 08 min

La vie est dure pour les services de streaming musical. Spotify a beau être parmi les plus en vus du moment, il n’a jamais été bénéficiaire depuis sa création, soit 6 ans de pertes. Mais l’année 2014 a été encore plus rude pour le groupe qui doit faire face à des pertes record, alors que la concurrence est rude et le coups bas fréquents. Faut-il avoir peur pour le futur du super service de streaming musical ?

En 2014, la perte nette est quasiment multipliée par trois pour atteindre les 162,3 millions d’euros. Un chiffre impressionnant et qui donne le vertige lorsqu’on sait que le service suédois n’a jamais été une seule fois bénéficiaire depuis sa création en 2008.

La plateforme de streaming musical se justifie par des « investissements substantiels qui ont été réalisés durant l’année, principalement dans le développement du produit, l’expansion internationale et la hausse généralisée des effectifs ». Par ailleurs, la firme doit se battre contre Apple qui semble vouloir la mort du service musical.

Disponible dans 58 pays à l’heure actuelle, il semble évident que Spotify vise une implantation maximum à travers le monde afin de glaner toujours plus d’abonnés. Mais l’une des difficultés du service réside justement dans son modèle économique. Comment donner envie aux utilisateurs gratuits de passer au modèle payant ?

En effet, à l’heure actuelle, il existe deux façons d’utiliser Spotify. La manière gratuite permet, en échange de publicités entre les morceaux, d’écouter l’ensemble des 30 millions de morceaux disponibles sur la plateforme. En passant au modèle payant à 9,99 euros par mois, il devient possible d’augmenter la qualité des chansons et surtout de télécharger en offline les titres sur son smartphone ou sa tablette. Une option très utile pour économiser notre fair-use de 3G/4G.

Spotify est-il menacé de disparaitre ? La réponse est heureusement négative à l’heure actuelle. Avec 60 millions d’utilisateurs l’année dernière, la popularité ne fait aucun doute même si seulement un quart sont sur la formule payante. Avec le service vidéo qui sera annoncé le 20 mai, nul doute que les suédois ont encore de la ressource pour dynamiter le secteur du streaming. A suivre.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • LePetitJimmy

    Deezer c’est mieux de toute façon :)

    • Lnely

      En quoi ? ^^ Parce qu’après avoir testé les deux, je prefere spotify, j’en ai eu marre des doublons d’album et ne plus m’y retrouver sur deezer^^ sans compter les playlist bien trop limité en nombre et les coups de coeur aussi :)

  • Atlas

    Donc voilà, Apple n’a rien à voir dans tout ça, le business de la musique gratuite ne marche pas sur le long terme, même avec les pubs.

    • Insomnia

      C’est quoi cette excuse à deux francs, venant de toi j’en suis pas étonné…
      A long terme cela fonctionne pour preuve sinon Spotify aurait déjà fermé depuis longtemps…..

      • flo #3

        Lui préfère payer sa chère compagne Apple, la musique gratuite n’aime pas ( en même temps les Apple Users sont habitués à payer donc ça leur pose pas de problème ) ;)

        • Atlas

          J’ai de la musique gratuite sur iTunes.
          En fait tout est gratuit une fois que tu as acheté le produit.

          • crachoveride

            sinon il y a Google Play Music, tout aussi gratuit :D (tu créer toi même ta jukebox en cloud :)

          • Atlas

            C’est bien, je n’ai jamais dit le contraire !

          • crachoveride

            Détend toi, moi non plus, c’étais juste un complément d’info ;)

      • Atlas

        C’est la logique tordue typique qui vous est propre. Sur un article qui dit qu’ils perdent de l’argent tous les ans tu insistes pour dire que ça marche… trouver l’erreur.

  • Yoann

    Mais sur Android Spotfiy est limité en version gratuite..On ne peut ecouter que ses playlist en aleatoire -.-