Spotify : 100 millions d’utilisateurs et bientôt une offre gratuite plus limitée

Maj. le 9 avril 2018 à 11 h 45 min

Spotify, le leader du streaming musical, vient d’annoncer qu’il avait franchi la barre des 100 millions d’utilisateurs. Mais attention, il s’agit là des utilisateurs du service gratuit et des abonnés mensuels. Malheureusement, ce nombre d’abonnés Premium stagne face à une concurrence féroce.

Spotify politique confidentialité

100 millions d’utilisateurs par mois dans le monde. Voilà ce que vient d’annoncer fièrement Spotify. Fier, il peut l’être. Car sur le marché du streaming musical, la concurrence est féroce. Avec ses 100 millions d’abonnés Spotify assoit un peu plus son leadership et montre à ses concurrents que c’est bien lui le patron.

Malheureusement, le tableau n’est pas aussi idyllique pour l’entreprise. Pour ceux qui ne le sauraient pas, Spotify propose deux types de service. Un service gratuit d’écoute en illimité avec de la publicité et des limitations, et un service Premium payant illimité sans publicité, sans aucune limitation et avec une fonction d’écoute hors ligne.

Spotify ne parvient pas à augmenter son nombre d’abonnés

Le problème pour Spotify, c’est que le nombre d’abonnés stagne. En Mars dernier, Spotify annonçait en effet qu’il comptait 30 millions d’abonnés à ses offres à 4,99€/mois (offre qui n’existe plus aujourd’hui) et 9,99€/mois.

Aujourd’hui, l’entreprise a indiqué au Telegraph que sur les 100 millions d’utilisateurs 30% étaient des abonnés. Autrement dit Spotify a toujours 30 millions d’abonnés Premium. Rien n’a bougé en trois mois alors que son concurrent Apple Music a vu son parc d’abonnés atteindre les 13 millions d’utilisateurs en 10 mois à peine.

Des conséquences financières

Les conséquences directes de ce nombre d’abonnés qui stagne sont financières. Malgré ses 100 millions d’utilisateurs, Spotify enregistre toujours des pertes malgré un chiffre d’affaires qui ne cesse de progresser depuis 6 ans.

Le problème de Spotify, c’est que son offre gratuite est suffisante pour beaucoup d’utilisateurs. Et la publicité ne permet à l’entreprise de ne dégager que de faibles revenus si on les compare à ceux dégagés par les abonnements Premium.

Si l’offre à 4,99€/mois a disparu pour ne mettre en avant que celle à 9,99€/mois, Spotify a tout de même amélioré son offre familiale suite à l’arrivée fracassante d’une offre identique d’Apple Music. Mais rien n’y fait, même une offre Spotify Family à 14,99€/mois pour 5 utilisateurs ne suffit pas. Le nombre d’abonnés stagne, irrémédiablement.

Spotify a beau multiplier les efforts en intégrant par exemple le service à Facebook Messenger ou en améliorant le système de recommandations sociales, rien n’y fait.

Une seule solution : une offre gratuite plus contraignante

Le principal problème de Spotify, c’est la qualité de son service gratuit. De nombreux utilisateurs ne voient pas l’intérêt de payer un abonnement tout simplement parce qu’ils y trouvent déjà leur compte dans l’offre gratuite. Pour certain la meilleure qualité de son n’est qu’un détail, le mode hors ligne ne correspond pas forcément à leurs usages et la publicité n’est pas un problème outre mesure.

Spotify a donc déjà essayé d’améliorer son offre Premium pour séduire davantage d’utilisateurs. L’entreprise a également tiré les prix vers le bas avec son offre Family, mais là encore ça ne fonctionne pas. Il ne lui reste plus qu’une solution : rendre son service gratuit moins attrayant, comme le font ses concurrents. Et la première étape pourrait consister à réserver l’écoute de certains artistes aux utilisateurs qui paient un abonnement.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Twitch bloqué en Chine, le service de streaming fait peur aux autorités

Twitch s’est fait bloqué en Chine. Le service de streaming a énormément gagné en popularité dans le pays à l’occasion des Jeux panasiatiques, qui incluaient six compétitions d’eSport. Un engouement pour une plateforme étrangère qui a fait peur aux autorités chinoises,…