Sony rembourse près de 550 millions de dollars aux acheteurs de la PS3 aux Etats Unis

Tout le monde profite désormais de sa PS4 depuis 2 ans, mais saviez-vous qu’une procédure légale était toujours en cours pour la PS3 ? Sony a en effet enfin fait le ménage, et concède à rembourser près de 550 millions de dollars aux acheteurs de celle-ci pour une fonctionnalité disparue.

A l’époque où la PS4 et la Xbox One luttent sur le marché, il est temps de revenir quelque peu en arrière à l’époque de la… PS3, sortie dans le monde au début de l’année 2006 (2007 en Europe). Celle-ci était vendu extrêmement chère (600€) mais disposait d’un lecteur Blu Ray, technologie qui n’était pas aussi répandue qu’à présent.

L’une de ses particularités aura été d’être rétrocompatible avec les jeux PS2, grâce à l’incorporation d’une puce spéciale, mais aussi de proposer d’installer un système d’exploitation alternatif afin de pouvoir utiliser sa puissance de calcul pour des projets différents.

De nombreux consommateurs et institutions avaient en effet investi dans cette console pour cet usage précis, qui aura finalement été coupé en 2010 des fautes d’un piratage devenu bien trop puissant grâce à cette porte d’entrée. Dès lors, une procédure juridique avait été lancée aux Etats Unis contre Sony pour ce brusque retrait.

Après 10 ans de procès, l’entreprise japonaise a enfin cédée aux exigences de ces consommateurs lésés. Et c’est donc environ 10 millions de possesseurs de la console dans le pays qui se verront dédommagés de 55$, pour un total de 550 millions de dollars environ.

Espérons qu’après cette longue bataille juridique, le jeu en ait valu la chandelle. Les Etats Unis étant promptes à déclencher ce genre de procédures, Sony risque fort d’avoir le droit au même rabattage à la sortie de la PS4 Neo qui sera un modèle plus puissant sortant 2 ans seulement après la première console.

Microsoft en fera d’ailleurs de même avec la Xbox One S. Quand on sait que celles-ci devaient proposer une expérience unique tout le long de leurs vies, certains consommateurs pourraient être tentés d’intenter un nouveau procès à l’encontre des constructeurs.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Antros Chain

    Ça coute cher pour Sony mais les consommateurs ne sont pas gagnés. Avec les frais d’avocat et de procès, ils ont dépensé plus que 55$

    • itachi

      Les avocats prennent un pourcentage de la somme récoltée, les consommateurs ne dépensent rien.

  • Novaslash

    Il faut préciser que les utilisateurs devront prouver qu’ils utilisaient cette fonctionnalité avant d’espérer obtenir 55$. Sinon, ce serait trop facile, beaucoup en profiteraient.

    Donc, je ne pense pas que Sony lâchera 550 millions de dollars mais bien moins que ça au final.

  • gkeli

    sony ne rembourse pas..ils vont peut être rembourser..nuance

  • Coco74

    Un pc plus récent sort, je ne fait pas un procès contre le constructeur de mon pc. C’est pareil pour les consoles, la fin de l’article et tout à fait aberrante !
    On parle d’un procès lié à l’installation d’un OS alternatif et on finit par une conclusion totalement irréaliste du fait que les acheteurs iraient faire un procès car il y a de nouvelles consoles…