Sommeil : à cause des smartphones, les jeunes dorment de moins en moins

Une étude révèle que les jeunes dorment de moins en moins l’avènement de l’ère des smartphones. De nombreux jeunes sacrifient leur temps de sommeil pour passer plus de temps sur les réseaux sociaux ou les jeux mobiles. Les conséquences peuvent être très négatives, pouvant aller jusqu’à l’échec scolaire ou la dépression. 

sommeil smartphone jeunes

Selon une étude publiée par le Sleep Journal, les adolescents dorment de moins en moins. Alors que les experts recommandent 9 heures de sommeil par nuit, le nombre de jeunes qui dorment moins de sept heures par nuit a augmenté de 22% entre 2012 et 2015. Depuis 2015, 43% des ados dorment moins de sept heures par nuit la plupart du temps. Chez les jeunes de 17 et 18 ans, ce taux monte à 51%. Des chiffres alarmants, qui seraient directement liés à l’essor du smartphone.

En effet, entre 2012 et 2015, le nombre de jeunes possédant un smartphone a considérablement augmenté. La génération actuelle est la première à passer toute son adolescence avec un smartphone à la main. Il semblerait ainsi que les jeunes qui passent plus de temps sur internet et sur les réseaux sociaux aient plus de chances de moins dormir. Concrètement, passer plus de cinq heures par jour sur internet augmente le risque de manquer de sommeil de plus de 50%. Au contraire, ceux qui passent plus de temps avec leurs amis ou pratiquent une activité sportive tendent à dormir plus.

Ce phénomène est simple à comprendre. Les smartphones permettent d’accéder instantanément à internet, même en déplacement. Contrairement aux autres appareils électroniques comme les télévisions ou les ordinateurs de bureau, les smartphones et les tablettes sont très faciles à emmener dans sa chambre et sous la couette. De nombreux adolescents cèdent à cette tentation et s’endorment en regardant leurs téléphones. Il est d’autant plus difficile de se défaire de cette habitude que beaucoup se servent de l’alarme de leur smartphone pour se réveiller le matin, ce qui les force à laisser leurs smartphones sur la table de nuit.

Sommeil : certains jeunes passent des nuits blanches sur leurs smartphones

Encore plus inquiétant, un grand nombre d’ados ont tendance à se réveiller en pleine nuit pour saisir leur smartphone et consulter leurs notifications. Selon une étude datée de 2014, 80% des jeunes avouent utiliser leurs smartphones lorsqu’ils sont supposés dormir, parfois toute la nuit alors que leurs parents les pensent assoupis. Une pratique que l’on appelle le Vamping.

Le problème est que le fait de répondre à des textos ou de naviguer sur les réseaux est une activité stimulante émotionnellement et mentalement. De fait, le sommeil s’en trouve perturbé par la suite. Rappelons également que la lumière bleue émise par les écrans de smartphones et de tablettes empêche le cerveau de produire de la mélatonine, l’hormone qui aide à s’endormir. Toutefois, les smartphones récents proposent un filtre de lumière bleue permettant de remédier à ce problème lors d’un usage nocturne.

Les conséquences du manque de sommeil peuvent être désastreuses. Les jeunes qui dorment moins ont de moins bons résultats scolaires, et risquent également de développer des troubles de santé comme l’obésité, la dépression ou l’anxiété. Ainsi, à cause des smartphones la génération actuelle est plus atteinte par la dépression. Pour éviter de tomber dans cette spirale infernale, la seule solution est de s’imposer une meilleure hygiène de vie, en se forçant à ne pas utiliser son smartphone après une certaine heure. Et vous, dormez-vous moins à cause du smartphone ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !