Cartes bancaires anti-fraude : la Société Générale et le Crédit du Nord ont trouvé la solution contre les pirates

Maj. le 2 mai 2018 à 14 h 18 min

Après Société Générale, Crédit du Nord propose également des cartes bancaires anti-fraude pour les paiements en ligne. La carte n’est ainsi plus liée à un code à 3 chiffres unique mais dispose d’un écran sur lequel se renouvelle toutes les heures le fameux cryptogramme. En cas de vol de ses coordonnées bancaires, un utilisateur n’est alors vulnérable que durant au plus 60 minutes. 

societe generale carte anti fraude

Société Générale avait été la première banque française à proposer à ses clients des cartes bancaires crypto dynamiques, elle est désormais rejointe par sa filiale Crédit du Nord. Cette technologie dont l’objectif permet de lutter contre la fraude a été mise en place par Idemia, issu de la fusion d’Oberthur Technologies et de Morpho, filiale du groupe Safran. On vous explique comment ça marche.

Des cartes bancaires contre la fraude chez Société Générale et Crédit du Nord

Pour la plupart d’entre nous, les coordonnées de notre carte bancaire sont fixes : elles ne changent que lors d’un renouvellement de carte, c’est à dire tous les deux ou trois ans. Le problème, c’est qu’en cas de vol de ces données bancaires sur internet, l’utilisateur est exposé à la fraude s’il ne réagit pas très rapidement en faisant opposition. Encore faut-il savoir que ses coordonnées ont été subtilisées.

Le principe de ces cartes bancaires crypto dynamiques est très simple. Le cryptogramme placé au verso de la carte bancaire sous la forme d’un code à trois chiffres est affiché sur un écran intégré directement à la carte. Celui-ci, qui fonctionne grâce à une petite pile dont la durée de vie est de trois ans, permet de modifier le cryptogramme en question toutes les heures. Un autre moyen que la double authentification pour se protéger en somme. Au pire, un pirate a donc accès à votre carte durant 60 minutes.

Et généralement, le voleur n’utilise pas tout de suite les coordonnées qu’il a réussi à récupérer. Il vend l’information à des tiers sur le dark web mais n’utilise pas lui-même la carte pour effectuer des transactions en ligne. Chez Société Générale comme pour Crédit du Nord, cette sécurité a un coût : 12 euros par an. Elle est proposée aux détenteurs d’une carte VISA, la grande majorité de leur clientèle.

Réagissez à cet article !
  • Axel

    Erreur dans l’article IDEMIA est le résultat de la fusion de la filiale SAFRAN Identité et Sécurité + Oberthur Technologie
    Elle appartient à un fond Advent merci de régler l’erreur

    • Alexandre Schmid

      Hello, on a modifié et explicité cela un peu mieux, merci pour votre vigilance.

      • Alain Squirrel

        Pour info le groupe BPCE (caisses d’épargne et banques populaires) le propose depuis le mois de mars.

  • DjibEstUnDébile

    C’est pas mal du tout !

  • YJ

    Attendez, l’option est payante?

    C’est une arnaque, la loi oblige votre banque a vous rembourser si vous n’avez pas communiquer votre code pin à un tiers, action qui aurait conduite à la fraude.

    Offre à ne pas souscrire. 12e/An pour une option qui sécurise votre banque, le marketing est bon…

    • YJ

      Pour appuyer mes propos :

      Même si vous êtes encore en possession de votre carte et
      que vous n’avez donc pas fait opposition, votre responsabilité est
      totalement dégagée (sans limites aucunes) en cas d’utilisation
      frauduleuse de votre numéro de carte (achat par correspondance, sur
      internet notamment) ou de contrefaçon.

      Il vous suffit de notifier par écrit votre contestation à la banque pour débits frauduleux
      (voir notre modèle gratuit de lettre). Vous avez également la
      possibilité de porter plainte]au commissariat, mais sachez que les
      banques n’ont pas le droit de conditionner le remboursement des sommes
      versées à un dépôt de plainte de leur client.

      Après la réception de votre lettre recommandée,
      l’établissement bancaire doit alors vous recréditer immédiatement les
      sommes litigieuses (article L. 133-18 du Code monétaire et financier).

      • Bulldozer

        Merci.
        Et autre chose… pour ceux qui ont Samsung Pay / Caisse d’Epargne ça fonctionne bien ?

        • YJ

          Alors pour Samsung Pay, j’avoue émettre quelques doutes, même si dans la mesure ou, sauf erreur de ma part, elle repose sur une CB souscrite chez une banque classique, et est donc sousmise à la loi ci-dessus.

          Il est de toute manière bien précisé dans le texte :

          Les règles applicables au remboursement des sommes
          frauduleusement débitées via la carte bancaire du client figurent à
          l’article L. 133-19 du Code monétaire et financier.

          Il s’agit d’une obligation légale pour la
          banque. Elle ne peut donc pas conditionner ces règles à la souscription
          d’une assurance ou d’une garantie.

          • Bulldozer

            Ok merci

    • Bulldozer

      Je connais quelqu’un qui a cette carte et c’est pas donné ! Que vont-ils faire? Nous forcer a prendre cette carte parce que ça leur coûte cher en fraude ?

      • YJ

        On est dans un grand délire, ce site devrait informé ses utilisateurs..

    • Alain Squirrel

      J’ai gardé des relations dans une banque où j’ai travaillé et la jurisprudence est en train d’évoluer.
      On commence à voir des clients déboutés quand  »ils n’ont pas pris les mesures nécessaires pour sécuriser leur paiement ».Ainsi, un client victime de phishing et qui avait communiqué ses coordonnées de CB n’a pu faire reconnaitre une quelconque faute de sa banque et s’est coltiné les 2000€ de paiements frauduleux.
      D’après mes contacts l’augmentation exponentielle des cas de fraude est due, bien sur, à l’explosion des achats par internet mais aussi à une certaine mode des acheteurs floués de ne pas avoir reçu leur article ou, plus simplement, filous qui cherchent à se faire rembourser leur achat.
      Vous êtes libre de ne pas souscrire mais, pour 1 malheureux euro/mois vous étes tranquille.
      Le « immédiatement » de la loi me fait doucement rigoler car le délai de constitution du dossier est de 15 jours…aprés, effectivement, c’est immédiat. A vous les tracas de gérer votre compte en négatif,blablabla…

  • Jimbo

    Ca fait parti de leurs obligations de sécuriser les moyens de paiement qu’ils mettent à notre disposition et il faut qu’on la paie ? Banquier c’est le seul secteur où tu as le beurre et l’argent du beurre…. Grrrrr !

  • JulienB

    C’est con de faire payer 12€ au client pour le sécuriser quand en cas de paiement frauduleux alors que l’on est toujours en possession de son moyen de paiement la banque doit rembourser intégralement, sans frais et sans délai…. C’est une sécurité pour eux , ils devraient l’intégrer plutôt que refourguer des options payantes comme leur assurances de moyens de paiement qui ne couvre pas grand chose de plus que ce que propose la loi (sauf si vous vous faites voler votre carte tout les 8mois…)

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Netflix continue de dominer le marché de la VOD en France !

Netflix domine le marché de la VOD en France et écrase ses concurrents ! Depuis l’an dernier, le géant du streaming américain est finalement parvenu à surclasser ses rivaux, comme Orange, TF1, Google et Canal. En parallèle à l’essor du…