Snapdragon : Qualcomm paye un milliard de $ pour dédommager les fabricants chinois

Date de dernière mise à jour : le 15 avril 2016 à 12 h 22 min

Rien ne va plus pour Qualcomm. Acculé dans le cadre d’une enquête menée par les autorités chinoises, le fabricant américain serait sur le point de verser un milliard de dollars en échange d’un arrêt des procédures débutées il y a 14 mois. La transaction apparaîtrait même comme imminente. Le spécialiste américains des SoC est suspecté d’abus de position dominante.

Selon l’agence de presse Reuters, c’est ainsi une gigantesque affaire qui prendrait fin par une transaction financière record, un milliard de dollars (soit environ 898 millions d’euros). Le préjudice semblait en effet extrêmement important et les moyens mis en oeuvre par la Chine témoignent de l’ampleur des événements.

En cause, la méthode de facturation de Qualcomm pour incorporer les Snapdragon dans les smartphones des fabricants chinois. La firme américaine n’aurait ainsi pas hésité à demander jusqu’à 6% du prix d’un appareil au nom de l’utilisation des brevets liés aux SoC Snapdragon. Inutile d’ajouter que la pratique n’est pas passé inaperçue.

Difficile d’en apprendre plus sur cet épineux problème de la propriété intellectuelle de Qualcomm, mais si le fabricant daigne se délester d’une telle somme, c’est que les faits doivent être particulièrement graves. Reuters précise ainsi que d’autres concessions pourraient avoir été mises sur la balance.

Ce sont ainsi des réductions substantielles sur les tarifs pratiqués qui seraient accordées en guise de compensation. En revanche, Qualcomm garderait sa particularité, la facturation des brevets selon l’appareil et le constructeur. Cette dernière revêt probablement un intérêt stratégique majeur pour la firme américaine qui reste leader sur le marché du SoC mobile et qui dévoile depuis plusieurs mois ses prochains composants pour 2015.

Une conférence de presse devrait avoir lieu ces prochaines heures afin de confirmer les grandes lignes de l’accord en oeuvre entre les officiels chinois et Qualcomm. L’amende citée par Reuters serait la plus forte infligée à une entreprise étrangère. Impossible pour le constructeur de perdre un tel marché alors que les prochains Snapdragon s’apprête à débarquer.

Une preuve de plus des lourdes tensions économiques qui règnent entre la Chine et les Etats-Unis. La Chine n’entend pas faire office de faire-valoir dans la course au smartphone qui reste un enjeu stratégique à travers le monde entier.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • insomnia

    Outch ça va leur faire un trou énorme. Maintenant ils ont joué et perdu

  • Allan Landstar

    « un milliard d’euros (soit environ 898 millions d’euros) » D’accord ! … Vous pouvez corriger ?

    • La coquille n’est plus de ce monde ! Merci pour votre signalement !

      • Allan Landstar

        Pas de soucis :) !

  • Akik

    C’est naze Qualcomm…

    • Naze, je veux bien, mais pour quelles raisons ? En terme de performances, ça reste un constructeur très important à l’heure actuelle …

  • konilka

    C’est impressionnant, pas la somme, mais cette manière de gagner de l’argent, les chinois ne peuvent plus baisser leurs coûts de productions sur la main d’oeuvre ou en copiant ouvertement les autres fabricants, donc ils le font maintenant en tapant sur les fournisseurs,quand on a des accords on les respectés :@

    • starlight

      Sa paraît difficile de pouvoir donné un jugement comme sa…
      Je suis pas spécialiste du droit du commerce chinois mais d’après ce que je comprend au États-Unis il aurait aussi pu ce prendre le même procès à la différence que le seul pays dans le monde qui fabrique encore des téléphones c’est la Chine…
      Alors oui la Chine fait de la contre façon mais ce sont aussi et surtout les seuls à fabriqué les originaux.

  • Android77

    Votre titre va un peu vite non ?
    Avant de payer il faut une accusation, une defense,un jugement non ?
    Je ne vois rien de tout ca pour l’instant ?

  • Pour ma part, je trouve ça un peu « normal » non.. Leurs processeurs sont une propriété intellectuelle, qui plus est, très rare. Et quand on voit les constructeur qui commence à s’y mettre, qui utiliser avant du Qualcomm (huawei, LG pour les plus connu), avec une « architecture » quasi identique au Qualcomm.. Ils ont bien le droit de préserver leur brevet !
    Je ne prend pas en aucun cas partie pour eux, mais je ne comprend pas trop leur délire là ^^

    • LashU

      L’architecture des Qualcomm est basé sur l’architecture ARM, alors ils ont le droit de faire pareil, du moment que les procs sont potables.

  • Pour éviter la procédure, Qualcomm accepterait de payer en amont afin de
    clore le dossier. Je ne connais pas les rouages de l’administration
    chinoise mais j’imagine que dans le concept ça rejoint la justice à
    l’américaine. Transaction pour éviter certaines formes de procès. Si
    Reuters communique l’info, on peut la juger suffisamment pertinente ;) .

    • Android77

      Oui ça a évolué depuis mais je suis quasiment sur qu’ils n’ont encore rien payer ;)