Snapdragon 835 : comment Samsung a saboté le MWC 2017

Maj. le 5 mars 2018 à 10 h 56 min

Le Galaxy S8 sera vraisemblablement le tout premier smartphone du marché à profiter du dernier Snapdragon 835 de Qualcomm. D’après Forbes, les autres constructeurs pourront l’utiliser seulement après sa sortie en avril, Samsung qui produit la puce ayant visiblement mobilisé tous les premiers stocks. Une décision lourde de conséquences pour les constructeurs concurrents qui auront le choix entre passer après Samsung ou employer une puce de l’an dernier.

snapdagon 835 qualcomm

Pas de Snapdragon 835 au MWC ?

Bien que pour l’instant, les informations dévoilées par Forbes et corroborées par The Verge ne soient pas officielles, les dernières déclarations de HTC confirment à mi-mot les affirmations du site américain. D’après le constructeur taïwanais, aucun haut de gamme Android sous Snapdragon 835 ne serait présenté au MWC, de nombreux constructeurs devraient donc se rabattre sur le Snapdragon 821 ou attendre avril.

Pour quelle raison aucun constructeur ne profiterait du salon si ce n’est parce que le processeur n’est pas encore disponible ?

Si HTC qui vient de présenter un HTC U Ultra sous Snapdragon 821 a décidé d’attendre pour dévoiler son haut de gamme 2017 sous Snapdragon 835, en l’occurrence, le successeur du HTC 10, ce ne sera pas le cas de tout le monde. Le LG G6 sera officiellement dévoilé au MWC et d’après Forbes, il serait équipé d’un Snapdragon 821, le SoC employé dans les haut de gamme du second semestre 2016.

Concrètement, il s’agit d’un monstre mais fera-t-il encore le poids dans six mois face au Snapdragon 835 ? Ça reste à voir. D’autant plus quand on sait que LG compte sur son G6 pour renouer avec le succès après l’échec du G5. Il n’y a d’ailleurs pas que pour lui que les enjeux sont monstrueux.

En début de semaine, Nokia confirmait préparer un haut de gamme sous Snapdragon 835 tout en précisant qu’il faudrait encore se montrer patient. Le constructeur qui vient de faire son grand retour devrait présenter plusieurs smartphones à Barcelone le mois prochain mais il ne faudra visiblement pas s’attendre à du haut de gamme.

Le fait que la dernière puce de Qualcomm reste réservée à Samsung jusqu’à avril signifie-t-il automatiquement qu’il n’y aura pas de haut de gamme taillé pour 2017 au MWC ? Pour la plupart des constructeurs, ce sera effectivement le cas, mais pas pour Huawei qui fabrique ses propres Soc et devrait dévoiler son Huawei P10 à la veille de l’ouverture du salon. Une belle opportunité pour le constructeur chinois qui fait ici l’exception, ne dépendant ni de Qualcomm, ni de Samsung !

Une différence imperceptible pour l’utilisateur ?

Le Snapdragon 835 de Qualcomm est un monstre taillé pour 2017 et tourné vers l’avenir mais va-t-il pour autant enterrer le Snapdragon 821 dès son arrivée ? Ses scores sur les benchmarks seront, bien évidemment nettement plus élevés et d’ici quelques mois, on peut déjà parier que plus aucun smartphone de 2016 sous SD821 ne sera dans le top 10 AnTuTu mais est-ce vraiment un problème ?

Du point de vue de l’utilisateur, absolument pas. La puce sortie il y a seulement quelque mois est puissante, fiable et offre une excellente efficacité énergétique. Les différences entre le Snapdragon 835 et le Snapdragon 821 restent finalement minimes et assez peu significatives.

Bien sûr du fait de ses huit cœurs et de sa gravure en 10 nm, le SD835 est plus puissant. Il est également plus économe en énergie, offre une recharge rapide plus efficace via le Quick Charge 4.0 ainsi qu’une meilleure connectivité grâce au Bluetooth 5.0, au Wifi ad (optionnel) et à son modem LTE qui supporte les réseaux 4G de catégorie 16 mais a-t-on vraiment besoin de tout ça en 2017 ?

Mais un avantage concurrentiel en moins

Si certains constructeurs semblent avoir décidé d’attendre pour sortir leur flagship 2017 sous le dernier Soc de Qualcomm, d’autres vont visiblement se rabattre sur le Snapdragon 821 qui reste un excellent processeur. Le problème, c’est que ces modèles seront vendus au prix du haut de gamme, un prix qu’il sera très difficile de justifier en 2017 et encore plus lorsque le Galaxy S8 et autre smartphones sous Snapdragon 835 auront fait leur arrivée.

D’un point de vue marketing, c’est donc un problème de taille qui se pose pour les concurrents de Samsung. D’une année sur l’autre, les smartphones évoluent de moins en moins et l’évolution la plus significative reste finalement le processeur. De nombreux utilisateurs achètent d’ailleurs souvent des haut de gamme de l’année précédente justement pour les payer moins cher mais payeront ils le prix d’un haut de gamme de 2017 pour une fiche technique de 2016 ? Sans doute que non et c’est bien là tout le problème.

L’autre solution qui s’offre à ces constructeurs, c’est d’attendre avril et la sortie du Galaxy S8 pour pouvoir employer le dernier Soc de Qualcomm. Le prix auquel ils proposeront leurs derniers haut de gamme sera perçu comme plus justifié. Mais en procédant de la sorte, ils prendront alors le risque d’arriver derrière Samsung qui viendra d’en mettre plein la vue à la terre entière avec son Galaxy S8. Il sera donc encore plus difficile pour eux de se différencier.

Smartphones : les constructeurs peuvent-ils encore nous surprendre en 2017 ?

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !