Smartphones : les victimes de vol se font davantage justice elles-mêmes !

Maj. le 10 avril 2016 à 18 h 26 min

Les smartphones ont pris une toute autre ampleur ces dernières années. On les utilise pour presque tout et n’importe quoi, les emmène partout où l’on va (un utilisateur sur deux utilise son smartphone aux toilettes), à en devenir littéralement dépendant. Etant donnés le prix de ces bijoux de technologie et la présence de données privées, perdre ou se faire voler son terminal représentent une crainte importante pour de nombreux utilisateurs. L’attachement est tel que de plus en plus de victimes de vol tendent à se faire justice elles-mêmes.

iPhone, les victimes de vols se font justice

Les victimes de vol se font de plus en plus justice elles-mêmes ! Comprenez-vous ces comportements ?

Malheureusement, et presque inévitablement, l’essor des smartphones s’est accompagné d’une recrudescence des vols. Aux Etats-Unis, ces délits ont augmenté de 26% à New-York depuis 2011 et de 23% à San Francisco sur la seule année 2013. Certains firmes proposent une application permettant de localiser leur smartphone, à l’instar d’Apple et de « Localiser mon iPhone », application pouvant être synonyme de « justice privée ». Georges Gascon, ancien policier, affirme ceci :

Cela encourage les gens à se rendre justice eux-mêmes, et cela peut les mener à de vraies folies s’ils se rendent dans des lieux où ils ne devraient pas s’aventurer. […] Les applications de géolocalisation poussent les gens à prendre des risques démesurés par rapport aux enjeux. Certains ont été gravement blessés.

Des risques démesurés concrétisés par différents exemples dont celui de Sarah Maguire, jeune professeur de yoga de 26 ans qui a utilisé l’application d’Apple pour retrouver son iPhone, l’emmenant à 30 kilomètres de son domicile. Le New York Times explique que « Sarah Maguire a fait ce que de plus en plus de victimes de vol de téléphone font : aller à la rencontre de leur voleur et, à son grand étonnement, le récupérer ». Le journal américain cite également les exemples d’un homme du New Jersey qui s’est acharné par erreur sur celui qu’il pensait être l’auteur du vol ou encore d’un maçon qui s’est retrouvé au milieu d’une bagarre générale.

Les forces de l’ordre cherchent à lutter contre ce genre de comportements. Un commissaire de Los Angeles déclare : « Ce n’est qu’un téléphone, ça ne vaut pas le coup de mourir pour ça. Laissez les policiers s’en occuper, on a des renforts, des armes, des radios, tout ce que les civils n’ont pas ». Des négociations entre la police américaine et les constructeurs seraient en cours pour démocratiser le « kill switch », rendant les smartphones inutilisables à distance. Si cela existe déjà, il demeure plutôt rare. Nous aimerions avoir votre avis. Comprenez-vous ces comportements ? Jusqu’où iriez-vous pour récupérer votre smartphone ?

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
SMS au volant : un chauffard percute la voiture des gendarmes

A cause d’un SMS au volant un conducteur des Côtes-d’Armor s’est encastré jeudi 14 septembre 2018 dans une voiture de gendarmes. Circonstance aggravante : le conducteur qui avait 0,67 mg/L d’alcool a légèrement blessé deux agents. La gendarmerie des Côtes-d’Armor dénonce…