Les smartphones inviolables la NSA n’en veut pas, « c’est une question de sécurité nationale »

Maj. le 10 avril 2016 à 20 h 23 min

La question de la sécurité de nos données sur nos téléphones portables vient d’être remise sur le tapis. Et cette fois, ce n’est pas n’importe qui s’est exprimé à ce sujet, puisqu’ils s’agit de l’Amiral Mike Rogers, le patron de la NSA. Ce dernier veut empêcher les géants du high-tech de renforcer la sécurité des données, jugeant que « c’est une question de sécurité nationale ».

smartphones inviolables nsa securite nationale

Souvenez-vous, il y a quelques temps le directeur du FBI, James Comey, tirait la sonnette d’alarme. Commercialiser des téléphones portables inviolables, dont l’accès ne serait autorisé que par et pour l’utilisateur, serait extrêmement dangereux pour la protection des citoyens.

L’amiral Mike Rogers, patron de la NSA, a soutenu ce discours lors d’un colloque à Washington, où de nombreux experts en cybersécurité étaient réunis. Selon lui, crypter les données des smartphones (car il s’agit plus de smartphones que de téléphones) relève de la sécurité nationale.

En empêchant les autorités compétentes (NSA, FBI, CIA) d’accéder à ces données, on prend le risque de mettre à disposition des criminels et terroristes de véritables outils de communication indétectables.

Sauf que tout n’est pas si simple. Les révélations d’Edward Snowden ont révélé que les récupérations de données des organismes de sécurité allaient bien plus loin qu’elles ne le devraient. Les utilisateurs sont plus méfiants et sont de plus en plus soucieux de la sécurité de leurs données.

Ne peut-on pas trouver un cadre légal qui nous permet, dans une procédure établie » de répondre au risque que tel ou tel téléphone crypté « soit utilisé à des fins criminelles ou d’espionnage – Amiral Mike Rogers, patron de la NSA –

Les entreprises surtout se tournent vers des systèmes inviolables. Apple et Google ont déjà fait le travail nécessaire sur leurs systèmes respectifs. Ils sont complètement inviolables et aucune porte ne sera ouverte.

C’est ce qui ne plaît pas au patron de la NSA qui a demandé de ne pas appliquer cette politique du tout ou rien. Oui, d’accord, mais ça il fallait peut-être y penser avant non ?

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !