Le smartphone est-t-il en train de remplacer notre cerveau ?

Récemment, nous publiions un dossier complet sur notre dépendance aux smartphones. Vous avez été nombreux à le consulter et nous vous en remercions. Aujourd’hui, une nouvelle étude scientifique vient de donner davantage d’informations concernant cette dépendance.

Selon cette étude, il y aurait un lien très étroit entre la façon dont nous utilisons notre smartphone et le fonctionnement de notre cerveau. Et il y a du bon comme du mauvais. Explications.

smartphone remplace cerveau

Le smartphone nous rendrait intellectuellement paresseux

Selon une étude menée par des chercheurs du département de psychologie de l’Université de Waterloo, qui paraîtra en juillet dans la revue Computers in Human Behavior, l’utilisation du smartphone rendrait intellectuellement paresseux.

Nous considérons le smartphone comme une extension de notre esprit. Ce faisant, nous expérimentons une forme moderne de misère intellectuelle. – Etude de l’Université de Waterloo –

Les expériences des chercheurs ont été faites sur 660 personnes. Il en ressort qu’il existe deux types de profils. Les personnes dites « penseurs intuitifs » et les « penseurs analytiques ».

Les individus qui sont relativement moins disposés et/ou capables d’engager un processus de raisonnement laborieux compenseraient par une plus grande dépendance à internet sur leur smartphone. – Etude de l’Université de Waterloo –

La première catégorie de personnes utiliserait davantage le smartphone comme prolongement de leur cerveau. Habitués à se fier à leur instinct, ils seraient plus à même de compter sur les recherches effectuées sur leurs smartphones pour pousser leur réflexion plus loin.

recherche google smartphone cerveau

Les « penseurs analytiques », plus habitués à réfléchir par leurs propres moyens auraient donc moins recours à leur compagnon mobile. Le cheminement de leur réflexion se ferait plus facilement que pour la première catégorie.

Pour faire simple, ceux qui ont déjà tendance à ne pas stimuler leur cerveau pour réfléchir par eux même régresseraient encore plus du fait de l’aide que peut leur apporter leur smartphone. En gros, Google est leur ami.

Néanmoins, pas de quoi s’alarmer. Dans l’histoire de l’Humanité ce processus a toujours existé. Les grands penseurs de l’Antiquité pouvaient par exemple accumuler un grand nombre d’informations et les retranscrire de mémoire très facilement. Certains conteurs pouvaient réciter l’Odyssée au mot près sans aucun support.

Mais la multiplication des supports d’écriture a peu à peu fait disparaître cette faculté. Pourquoi emmagasiner un nombre colossal d’informations lorsque l’on peut les stocker sur des livres, puis des ordinateurs, des tablettes, des smartphones et maintenant des objets connectés ?

D’autres capacités se développent

Certes le smartphone et plus généralement internet est d’un grand secours à l’Homme, et remplace allègrement le cerveau sur certains aspects. Mais en parallèle, le cerveau, pour pouvoir utiliser ces outils modernes a aussi dû s’adapter. Rien que sur le processus de recherche d’informations, l’Homme est aujourd’hui bien plus rapide qu’avant.

Prenez un adolescent d’aujourd’hui, souvent accusé d’être accro à son smartphone, il a développé des capacités de recherche d’informations qui feraient pâlir les documentalistes d’il y a 30 ans. Et lui, en plus, a accès à toutes les connaissances de l’Humanité.

smartphone accès information

De même, pour l’apprentissage des langues étrangères, et particulièrement l’anglais, le web et le smartphone sont des accélérateurs d’apprentissage indéniables. Aujourd’hui, beaucoup de gamins de 12/13 ans (oui je suis déjà un ancien, c’est triste) sont capables de lire les news en anglais sans problème. Impensable il y a quelques (dizaines déjà?) d’années.

De même, ils sont capables de découper l’info, de raisonner et surtout d’avoir un esprit critique. L’abondance d’informations, facilitée par la multiplicité des supports leur permet de pousser le raisonnement plus loin.

Finalement, si le smartphone remplace le cerveau pour certains raisonnements, notre mobile n’en demeure pas moins avant tout un outils. L’Homme n’a-t-il finalement pas toujours évolué en créant de nouveaux outils pour être plus performant face aux autres espèces ?

Et encore une fois, c’est la façon d’appréhender le produit par l’utilisateur qui fait la différence. A la question « Le smartphone est-il en train de remplacr notre cerveau ? » la réponse serait « Non, c’est une extension du cerveau qu’il faut savoir utiliser à bon escient ».

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
eSIM : qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

L’eSIM est programmée pour supplanter les cartes SIM. Mais de quoi s’agit-il véritablement, et pourquoi c’est un enjeu important ? Dans ce dossier, nous vous expliquons précisément ce qu’est l’eSIM et pourquoi constructeurs, opérateurs, et clients ont intérêt à adopter…

Que risque votre smartphone s’il reste exposé au soleil ?

Oublier son smartphone au soleil, c’est vraiment la loose. Pour vous convaincre qu’il faut être vigilant, particulièrement en ces temps de grande chaleur, voici un rappel des risques encourus par votre smartphone s’il reste exposé au soleil.