Smartphone : la technologie E-Ink pourrait devenir la nouvelle tendance pour l’entrée de gamme

Date de dernière mise à jour : le 20 juin 2016 à 20 h 19 min

Alors que la plupart des fabricants de smartphones font actuellement la course à la résolution et à la densité de pixels, quelques irréductibles font marche arrière et pensent que l’avenir sera ailleurs. C’est le cas de cette petite société chinoise, Fndroid, qui a présenté deux prototypes de smartphone fonctionnant sur la technologie E-Ink. Pour rappel, elle équipe les écrans à base d’encre électronique qui ne nécessite presque aucune énergie pour fonctionner. Cette technologie a été adoptée massivement pour les liseuses électroniques. Le fonctionnement est assez simple, une impulsion électrique est envoyée dans les bulles d’encres qui vont alors s’opacifier ou non en fonction de l’information à afficher. Une fois l’opération terminée, elles se figent et ne consomment plus d’énergie.

C’est donc là dessus que Fndroid a construit tout son argumentaire afin de séduire les opérateurs susceptibles de distribuer ses futurs smartphones. Avec une technologie E-Ink, les téléphones entrés de gamme devraient être moins chers à fabriquer, mais aussi moins onéreux à la vente. Ils permettront des autonomies records et leurs écrans offriront les mêmes avantages que les livres papier (conforts de lecture du fait de l’absence de rayonnement électronique, du balayage de l’écran et de la luminosité), enfin, l’absence de batterie conséquente et la finesse des dalles permettra une réduction importante du poids. En revanche, il faudra s’accoutumer aux lenteurs d’affichage souvent entachées par quelques rémanences et surtout au fait qu’ils ne soient pas rétroéclairés.

Globalement les deux modèles de smartphone présentés offrent les mêmes possibilités que des appareils classiques en dehors de la lecture de vidéos et l’affichage de la couleur (on imagine que la prise de photo n’est pas possible, mais ça n’est pas évoqué). Il est donc tout à fait possible de surfer sur internet, de lire ou écrire des mails ou SMS et bien évidemment de téléphoner. La connectivité 3G ou Edge est assurée et les modèles présentés étaient propulsés par Android.

On évoquait il y a quelques jours le SpareOne qui peut fonctionner pendant 15 ans grâce à une seule pile et aussi le système Quick Charge 2.0 qui permet aux smartphones équipés de puces Qualcomm de se charger jusqu’à 75 % plus vite. Des nouveautés qui montrent que de la téléphonie mobile se tourne de plus en plus vers la réduction de la consommation électrique et l’augmentation de l’autonomie. Pourtant, alors que les écrans sont les premiers éléments montrés du doigt on s’étonne de découvrir deux tendances distinctes et opposées. D’un coté l’augmentation des tailles, résolution et densité avec une année 2013 sous le signe des phablette et dalle 5 pouces, et de l’autre les appareils entrée de gamme qui misent tout sur leur autonomie, quitte à supprimer les écrans. Si l’on se doute que chacun est destiné à un marché spécifique (classique et émergent), on peut se demander si les deux ne vont pas finir par se rejoindre et accoucher de modèles hybrides, à la fois plus performants et moins énergivores. Après tout le secteur de l’automobile a évolué de la même manière il y a quelques années, alors pourquoi la téléphonie mobile ne ferait pas pareil ?

via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Jonathan Simon

    simple question :
    pour moi l’E-link ne gere que l’encre noire et donc des écran noire et blanc… mais c’est possible de créer des écran couleurs avec cette technologie?? (même un écran avec très peu de couleurs différentes)

    sinon je pense que c’est mauvais de les utiliser dans le bas de gamme, créer une gamme E-link serais plus approprier je pense

    • jonathan lempernesse

      A priori la couleur sera très bientôt possible. Une technologie existe déjà et est en cours de finalisation. On peut donc imaginer des écrans E-Ink en couleur dans quelques temps.

      • Jonathan Simon

        ok,c’est déjà plus intéressant, merci du retour ;)

  • Dély Marc-Olivier

    On va faire un bon en arrière niveau couleur

  • Guest

    On va faire un bon en arrière de 10 ans niveau couleur si c’est faisable