Smartphone au volant : un sénateur propose l’installation de brouilleurs d’ondes

Maj. le 3 octobre 2017 à 8 h 36 min

Pour lutter plus efficacement contre le smartphone au volant, un sénateur propose l’installation de brouilleurs d’ondes, ou de brouilleurs d’avertisseurs de radars, sur le territoire ou directement dans certains véhicules des forces de l’ordre. Cette idée n’est pas nouvelle et a été vivement critiquée sur son efficacité. On fait le point.

smartphone volant brouilleurs

Lors d’une récente étude de la Sécurité Routière menée sur un panel de 20 575 véhicules en circulation « 7% des conducteurs étaient au téléphone alors que leur véhicule roulait ». Un constat inquiétant à l’heure où les risques d’accidents ne sont plus à démontrer lorsqu’on utilise un smartphone. Les mains ne sont pas libres, l’attention est détournée, les réflexes quasiment inexistants. C’est sur la base de cette étude que le sénateur centriste Vincent Delahaye, spécialiste des enjeux de sécurité routière, a fait de nouvelles propositions.

Comme le signalent nos confères de Nextincpact, le sénateur propose de nouvelles mesures dans un rapport déposé cette été mais mis en ligne il y a quelques jours seulement sur le site du Sénat. Selon Vincent Delahaye, les mesures actuelles vont dans le bon sens, mais sont insuffisantes. Pour rappel, les dernières mesures interdisent notamment d’utiliser son smartphone au volant même avec un kit mains libres ou une oreillette bluetooth. Seuls les systèmes embarqués sont autorisés. Toute infraction est passible d’une amende de 135 euros et d’un retrait de trois points sur le permis de conduire.

Malgré ces mesures de dissuasion, de nombreux conducteurs continuent donc d’utiliser leur smartphone au volant. Certains préfèrent défier les autorités et installer des applications et avertisseurs de radars signalant la présence des autorités. Des comportement que le sénateur Delahaye souhaite définitivement éliminer. Pour cela il propose donc des brouilleurs d’ondes.

Des brouilleurs d’ondes pour empêcher les conducteurs d’utiliser leur téléphone au volant

Dans son rapport, le sénateur Vincent Delahaye propose une série de 34 recommandations afin de renforcer la sécurité routière. Dans la section « sur les distracteurs l’utilisation du portable au volant » le centriste fait la proposition suivante :

Recommandation n° 23 : Envisager la possibilité d’installer des brouilleurs d’ondes dans les agglomérations ou d’applications automatiques, à l’intérieur des voitures, afin de permettre la neutralisation des « distracteurs ».

L’idée est d’installer des brouilleurs d’ondes afin d’empêcher l’utilisation du smartphone. Ces brouilleurs pourraient être installés soit dans les villes soit dans les véhicules des forces de l’ordre lors de contrôles radars. D’autres élus ont déjà fait cette proposition par le passé sans que cela ne se soit concrétisé. Il faut dire que la mise en place d’un tel dispositif est quasi impossible.

Brouilleurs de smartphones : impossible à mettre en place ?

Si l’idée n’a jamais été concrétisée lors des précédentes réformes de la sécurité routière, c’est tout simplement parce qu’elle semble bien difficile à mettre en place. Techniquement c’est tout à fait possible (il suffit d’intégrer un brouilleur) mais cela se ferait au détriment de nombreuses libertés.

D’abord, il n’est pas complètement interdit de téléphoner au volant. Avec des brouilleurs, même un conducteur qui utilise un système embarqué comme la loi l’autorise serait donc privé de connexion au réseau. La question des professionnels se pose aussi : les chauffeurs, les taxis, les livreurs, les commerciaux, artisans etc. sont souvent en conversation alors qu’ils conduisent. Des brouilleurs auraient donc un impact néfaste sur leur activité.

Qu’en est-il des passagers ? Les brouilleurs ne peuvent pas cibler uniquement le smartphone du conducteur. Cela signifie que les passagers aussi vont voir leur smartphone inutilisable alors qu’ils ne conduisent pas. On en revient aux taxis et chauffeurs : les passagers doivent pouvoir continuer à utiliser leur smartphone. Autre contrainte qui n’est pas prise en compte dans cette proposition du sénateur.

Qu’en est-il aussi des piétons qui passeraient aux abords de ces brouilleurs ? La proposition semble loin d’être viable à l’heure actuelle. En revanche, l’autre proposition faite par le sénateur, à savoir brouiller les avertisseurs de radars, semble plus réaliste, car plus ciblée et moins liberticide.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
RMC Sport est plus cher que SFR Sport : colère des abonnés

En devenant RMC Sport, SFR Sport en a profité pour augmenter ses tarifs. Désormais, pour pouvoir profiter des matchs de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa, les abonnés doivent souscrire à un second bouquet. Cette décision passe très…