Skype Translator : le traducteur en temps réel parle maintenant français et allemand

Date de dernière mise à jour : le 5 avril 2016 à 11 h 56 min

Le service de traduction vocale instantanée de Microsoft vient d’apprendre deux nouvelles langues. Devenant progressivement polyglotte, Skype Translator ajoute ainsi le français et l’allemand à une liste comprenant déjà l’italien, l’espagnol, le mandarin et l’anglais, ce qui rend accessible environ 30 % des langues maternelles répandues la surface du globe.

Opérationnel depuis fin 2014, Skype Translator fonctionne en se basant sur une version modifiée du logiciel Skype de Windows 8. En parvenant à analyser les mots prononcés par l’émetteur, le logiciel est capable de reconnaître ce mot, trouver son équivalent dans la langue du récepteur et le lui transmettre à l’écrit ou en audio. En d’autres termes, c’est un interprète nouvelle génération.

Présenté en version bêta courant décembre, l’application présentait de réelles capacités d’adaptations, et quand bien même subsistaient des erreurs ou des approximations, le résultat était bien là et était même impressionnant tant les barrières de la langue se voyaient soudainement anéanties.

Skype Translator français allemand langue

Fonctionnement de Skype Translator

Destiné en premier lieu à une utilisation simple et en temps réel, Skype Translator représente un véritable enjeu pour les personnes atteintes de problèmes auditifs. Ted Hart, chercheur chez Microsoft a d’ailleurs participé à la modification de l’application Skype Translator permettant à certaines personnes malentendantes de participer à leur première expérience d’appel sur l’application.

Grâce à l’avènement du cloud, toutes les données nécessaire à l’apprentissage des langues, peuvent prendre un essor important. Pour apprendre une langue, Skype Translator nécessite des milliers d’heures de vidéos, lui permettant ainsi de corréler mots et sons. C’est ensuite à force d’utilisation que la machine apprend à détecter les subtilités plus intrinsèques à nos façons de parler. La machine apprend de nous, comme nous devrons apprendre d’elles.

Présentation de Skype Translator pour sourds et malentendants :

via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Nailek

    On peut aussi penser à une reconnaissance des mains (et des doigts) pour traduire le langage des signes.
    Avec une webcam de base j’en doute un peu. Mais bon Skype = Microsoft = Kinect