Vous prenez beaucoup de selfies ? Appelez tout de suite un psy !

Vous prenez régulièrement des selfies, voire un peu trop ? Alors il faut vraiment vous inquiéter. Une nouvelle étude publiée dans la revue Social Psychological and Personality Science laisse aujourd’hui entendre que le fait de prendre beaucoup de selfies est un signe de narcissisme prononcé et peut même révéler un déséquilibre mental.

Comme le révèle aujourd’hui une nouvelle étude menée par les chercheurs de l’Université de Toronto, en plus du fait qu’il s’agisse d’une pratique parfois dangereuse qui a causé plus de décès que les requins l’an dernier, les individus prenant trop de selfies auraient une fâcheuse tendance à surestimer leur désirabilité et leur potentiel de séduction.

L’étude en question a été menée sur un échantillon composé de 198 étudiants dont la moitié prenaient des selfies très fréquemment. La moitié d’entre eux avaient pris 5 selfies durant la semaine qui avait précédé l’étude et postent en moyenne 1,5 selfie par semaine sur les réseaux sociaux.

Il a alors été demandé à chacun des individus composant l’échantillon de prendre un selfie susceptible d’être publié sur les réseaux sociaux. Chacun devait ensuite noter sa photo sur une échelle allant de 1 à 7 en fonction de deux critères : l’attractivité et la désirabilité. Pendant ce temps, un autre échantillon composé de 178 personnes était appelé à noter chacune des 198 photos selon les mêmes critères.

Les chercheurs ont ensuite comparé les notes attribuées par les deux échantillons. Notes qui étaient en moyenne de 4,5 / 7 et 5 / 7 pour ceux qui ont noté leur propre photo et de 3,5 / 7 et 4 / 7 pour le panel 178 personnes à qui il avait été demandé de juger les différentes photos. Un sacré décalage ! De cette confrontation est ressortie une conclusion. Les personnes ayant pour habitude de prendre beaucoup de selfies surestiment à la fois leur beauté physique mais également l’intérêt porté à leurs photos.

Pour le docteur en psychologie Daniel Re, il ne fait aucun doute que la prise fréquente de selfies révèle un narcissisme prononcé, voire un déséquilibre mental dans certains cas. Enfin, dédramatisons, nous somme loin du fait divers tragique du jeune homme qui s’est accidentellement donné la mort en prenant un selfie survenu le mois dernier en Inde.

   Suivez nous sur Facebook   


  • Mots-clés

Vous aimerez peut être


Réagir à cet article