SFR veut reconquérir ses abonnés avec un smartphone holographique

SFR qui ne cesse de perdre des clients reconfirmait hier par la voie du directeur général d’Altice son intention de proposer un smartphone holographique dès 2017. Une façon de reconquérir le cœur de ses abonnés ? Sans doute. Quoi qu’il en soit, ce projet semble lui tenir à cœur.

En mai dernier, la maison mère de l’opérateur, Altice officialisait son partenariat avec la société LEIA spécialisée dans les écrans capables de projeter des hologrammes. Un partenariat visant à fournir une « nouvelle expérience numérique via le partage de selfies 3D, de vidéos holographiques, et de jeux interactifs ».

Il n’en fallait pas plus pour comprendre dès ce jour là que SFR planchait sur son premier smartphone holographique. Et c’est effectivement le cas comme vient de le confirmer le directeur général d’Altice, Michel Combes, dans le cadre de sa dernière conférence de presse. Un smartphone qui se veut révolutionnaire et dont la date de sortie serait prévue pour 2017 sur les marchés suivants : la France, la Belgique, le Luxembourg, Israël, le Portugal et la République Dominicaine.

A ce stade, aucune information n’a encore fuité sur les caractéristiques techniques de la bête si ce n’est que la technologie employée par Leia et qu’on devrait retrouver à bord de cet appareil se base sur un « rétroéclairage par réseau de diffraction multifaisceau ». Le but de l’opérateur serait d’employer cette technologie pour proposer des jeux, des vidéos et des selfies en 3D. On ne pourra pas lui reprocher de manquer d’ambition bien que l’accueil que pourrait réserver le marché à un tel produit est loin d’être une évidence.

La maison mère de SFR qui a perdu presque 3 millions de clients depuis son rachat par Numéricable a également annoncé l’arrivée d’une nouvelle box FTTH dans les prochains mois et la création d’Altice Studios qui produira des films et des séries originaux mais également d’Altice Channel Factory, société de création de chaînes de TV.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Angelneo

    sauf que les clients quittent pas sfr à cause des mobiles mais du réseau, de la vache à lait et du service client plus naze que jamais :/

  • Ophi

    je quitte SFR prochainement, rien à cirer de leurs conneries, leurs services client est moisie, on ne peux plus rien faire en boutique mise à part acheter ou renouveler. j’appelle pour un changement de forfait le minimum possible c’est 45€ y’a plus d’intermédiaire, soit 45€ 20Go, soit 30€ 1Go, non mais oh ! on m’a même dis si ça ne vous va pas vous pouvez résilier…. chose faite, c’est pas ce que tu dis à un clients à 120€/mois, il sont super con chez SFR. sans parler de leurs pubs mensongère distribué en boutique.

    • Parce que tu paie 120€ par mois ?!!!

      Je paie actuellement 3,99€ pour 20Go appel et sms illimité !

      En plus SFR arrete pas de faire des offres 20Go a max 10€….Tu te fait plus qu’avoir !!!!

      • Ophi

        c’est surtout plusieurs abonnement au total 120€ avec les tarifs 2014 carré gold etc avent que les avantage clients soit supprimés, sans box internet, j’ai longtemps privilégié les abos à cause du service en boutique, qui est maintenant inexistant chez SFR, ce qui ve pousse vers d’autre horizons.

  • MIDORIJIN

    SFR veux reconquérir des clients avec un téléphone holographique (technologie qui ne sera pas au point avant quelques années pour le grand publique) plutôt qu’avec sont raison (qui est absolument merdique et qui est la principal raison d’être d’un fournisseur).
    Continue comme ça SFR, on ne te regrettera pas.

    • emmanuel milcent

      Il ne faut pas se leurrer, c’est du pseudo holographique, à l’image du smartphone d’Amazon, qui a fait un four…

  • TrollMan

    Sfr ? C’est quoi ?

    • tabo56

      C’est une entreprise de troll ;)

  • toto

    La qualité du réseau et du sav de SFR, ca donne assurément envie d’avoir un smartphone de chez eux.
    Sûrement sim locké avec ça… ahahahah

  • Ex sfr

    Ça ne les sauvera pas. Qu’il creve voleur.