Très Haut Débit : comment SFR compte implanter sa pseudo fibre partout en France d’ici 2025

L’annonce de l’opérateur SFR a été accueillie par beaucoup de scepticisme dans l’hexagone. Comment croire qu’un seul opérateur puisse, sans aide du Plan Très Haut Débit de France lancé par le Gouvernement et boosté par l’élection d’Emmanuel Macron, couvrir grâce à la fibre optique l’entièreté des foyers français d’ici à 2025 ? SFR n’avait pas encore eu l’occasion d’exposer ses arguments, c’est désormais chose faite. Quel est le plan de SFR et sur quoi repose-t-il ?

sfr paulin fibre

SFR ne manque clairement pas d’ambitions ! Sa promesse pleine de confiance avait aussi des allures de bravade vis à vis de l’Etat et de son Plan Très Haut Débit. Grâce à sa société dédiée, Altice Infrastructures, SFR est persuadé de pouvoir installer la fibre optique partout dans la pays d’ici à l’horizon 2025. Les travaux devraient d’ailleurs débuter dès cette fin d’année.

Conscient de l’étonnement que l’annonce a suscité dans le public, Michel Paulin, le directeur général de SFR, a tenu à présenter ses arguments en faveur du projet de l’opérateur lors d’une conférence de presse. Pédagogue et convaincu, il a précisé ce qu’il entendait quand il a affirmé pouvoir  » fibrer la France entière d’ici à 2025″. Une façon de faire taire les mauvaises langues issues du monde des télécoms qui taxent l’opérateur au carré rourge de menteur.

SFR ne veut pas fibrer tout le territoire

Première nuance de taille, SFR ne compte pas fibrer toute la France. L’opérateur est par contre convaincu de pouvoir équipé de la fibre optique tous les foyers français, les bâtiments de service public et les locaux d’entreprises d’ici 2025 . 80% de l’objectif serait même rempli en 2022. Deuxième nuance, Michel Paulin n’envisage pas vraiment non plus de connecter chaque maison à la fibre. Il parle plutôt de leur apporter une couverture Très Haut Débit. Il tempère du mieux possible la déception du public :

Il s’agit dans tous les cas de dérouler des câbles en fibre optique dans les voiries pour augmenter les débits, même si on ne va pas jusqu’à l’abonné.

L’argument principal de Michel Paulin pour défendre son projet c’est Altice Infrastructures. Une entreprise de construction créée par SFR dans l’unique but de s’occuper des travaux relatifs au déploiement de la fibre optique en France. Autre argument à sa faveur, SFR a déjà couvert la totalité du territoire du Portugal qui ne compte que 5,3 millions de lignes. Attention, il en reste encore 23,4 millions à raccorder en France…

Le Directeur Général de SFR en a profité par fustiger sévèrement le Plan Très Haut Débit en France lancé par le Gouvernement. Pour Michel Paulin, le plan est totalement obsolète :

Avec le Plan France Très Haut Débit, l’Etat a retiré la détention des réseaux aux opérateurs. Il est temps désormais de redonner la main à l’initiative privée.

Avec son initiative cavalière et sa détermination, SFR se pose comme le principal concurrent du Plan Très Haut Débit du Gouvernement, censé aboutir en 2022 avec une étape en 2020. Si celui-ci échoue, pourrons-nous donc compter sur l’entreprise de SFR ? Le projet de l’opérateur est-il viable ? Est-ce de la poudre de perlimpinpin ? Peut-on y  croire ?

 

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !