SFR veut s’offrir Bouygues Telecom pour 10 milliards d’euros !

Coup de tonnerre dans le monde la téléphonie mobile. Ce week-end, le JDD révélait que Patrick Drahi, PDG du groupe SFR-Numéricable avait fait une proposition de rachat de l’opérateur Bouygues Telecom. Avec une offre qui s’élève à 10 milliards d’euros, il y a de fortes chances pour que l’opération prenne une tournure favorable. Même si Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie, s’y oppose, un retour à trois opérateurs semble se dessiner dans un avenir très proche.

sfr racheter bouygues telecom 10 milliards euros

Le dimanche 21 juin, Le Journal Du Dimanche révélait que Patrick Drahi, propriétaire entre autres du groupe SFR-Numéricable avait formulé une offre de rachat de Bouygues Telecom pour « un peu plus de dix milliards d’euros ». Selon une seconde source proche de Martin Bouygues qui a confirmé cette offre à nos confrères du Monde, un conseil d’administration aura lieu demain, mardi 23 Juin pour étudier cette proposition.

L’opération valorise Bouygues Teelecom presque autant que tout le groupe, ce sera très difficile pour Martin Bouygues de refuser. – Source proche du dossier chez Bouygues Telecom –

C’est une nouvelle qui sonne comme un véritable coup de tonnerre puisque Bouygues Telecom martelait depuis des mois qu’il n’était pas à vendre. Mais, après trois semaines de négociations, l’offre proposée par Patrick Drahi va être difficile à refuser selon la source du Monde.

D’autant que le magnat des télécoms « propose de payer en cash » et à un montant bien plus élevé que la valeur réelle de l’opérateur. Selon le JDD, M. Drahi ferait un emprunt auprès de BNP Paribas pour payer cash un montant annoncé « très élevé, de 25% plus cher que les 8 milliards estimés par les marchés ».

SFR-Numéricable-Bouygues, premier opérateur français

Avec un tel rachat, SFR deviendrait le premier opérateur français. Il reprendrait d’après le JDD les 11 millions de clients en téléphonie mobile de Bouygues Telecom. « Pour éviter des obstacles en matière de concurrence » un accord aurait déjà été trouvé avec Free Mobile : « une partie des fréquences, des antennes et des boutiques de Bouygues » seront reprises par le quatrième opérateur.

Une telle opération engendrerait une nouvelle mutation de la téléphonie mobile qui ferait son retour à un marché à trois opérateurs, dont la moitié serait détenue par SFR. L’opérateur au carré rouge serait donc premier sur le mobile et deuxième sur l’offre internet, derrière Orange.

Ce dernier n’avait d’ailleurs pas réussi en 2014, tout comme Free, à finaliser le rachat de Bouygues Telecom avec une proposition de 13,36 milliards d’euros. Numéricable n’avait pas tenté sa chance l’année dernière, c’est maintenant chose faite.

Le gouvernement s’oppose au rachat

Le Ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, n’a pas tardé à réagir à l’annonce de cette offre de rachat. Il s’en tient à ce qu’il a toujours affirmé : pour lui, la concentration d’un marché est l’ennemie de l’investissement.

Le temps n’est pas à des rapprochements opportunistes, auxquels plusieurs peuvent trouver un intérêt qui ne retrouve pas ici l’intérêt général. – Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie –

La position du Ministre est claire, une consolidation n’est pas « souhaitable ». Néanmoins, il n’a aucun pouvoir de décision et son avis ne pèse rien sur la balance. Le seul organisme pouvant empêcher SFR de racheter Bouygues Telecom est l’Autorité de la Concurrence.

Xavier Niel avait en effet passé un accord sur la cession de son réseau d’antennes et d’une partie des fréquences de Bouygues Telecom pour être réactivé. Mais pour être honnêtes, les chances de voir cette opération sont faibles à ce jour.

A moins d’un rebondissement de dernière minute, nous devrions à nouveau connaître un marché à trois opérateurs, avec le groupe SFR-Numéricable-Bouygues Telecom en numéro 1, devant Orange. Pour vous, ce rachat de Bouygues Telecom par SFR, c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

Via

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Free Mobile va passer à la 4G à l’étranger, enfin !

Free Mobile rattrape son retard sur la concurrence. Si l’opérateur propose plus de destinations dans son enveloppe data à l’étranger, il faut se contenter de la 3G. Xavier Niel a annoncé que la 4G arriverait bientôt.

Free Mobile pourrait débarquer en Belgique et casser les prix

Free Mobile pourrait devenir le quatrième grand opérateur en Belgique et venir bouleverser les prix de ce marché comme il l’a fait en France en 2012. Alexander De Croo, le ministre en charge des questions liées aux télécoms, a ouvert la…