SFR fait perdre 5 milliards d’euros à Altice, une catastrophe

Suite aux mauvais résultats trimestriels enregistrés par SFR, la maison-mère Altice de l’opérateur vient d’enregistrer une perte colossale en bourse. L’action a perdu plus de 25% et son cours continue à baisser. Selon Les Echos, cette baisse pourrait représenter une perte de plus de 5 milliards d’euros de capitalisation boursière.

sfr altice bourse 5 milliards

Au cours du troisième trimestre 2017, SFR a perdu plus de 75 000 abonnés sur le fixe. Une véritable catastrophe, qui s’est suivie par une nouvelle vague de licenciements chez SFR. Comme on pouvait s’y attendre, ces mauvais résultats n’ont pas manqué de se répercuter sur les actions en d’Altice, la maison-mère de SFR cotée à la bourse d’Amsterdam. Suite à l’annonce des résultats trimestriels d’Altice, le titre a perdu plus de 25% et continue à dégringoler à l’heure actuelle. Selon les Echos, cette baisse pourrait représenter une perte de 5 milliards d’euros de capitalisation boursière.

SFR : les actionnaires perdent confiance face aux mauvais résultats

Cette perte de confiance des actionnaires est compréhensible. SFR représente actuellement la moitié des revenus générés par Altice. Avec un chiffre d’affaires en baisse de 1,3%, SFR a fait baissé le chiffre d’affaires d’Altice de 1,8%, soit 5,7 milliards d’euros en mois. Le groupe est en recul dans pratiquement toute les régions où il est présent. En France, en République dominicaine, au Portugal et aux Etats-Unis, la baisse est comprise entre 1,3% et 3,6%. Seul le chiffre d’affaires enregistré en Israël n’est pas négatif.

Malgré cette chute en bourse, Michel Combes le PDG d’SFR reste confiant pour l’avenir. Le chef d’entreprise promet aux investisseurs de se concentrer sur les recrutements d’abonnés sur le fixe afin de rattraper le fiasco du troisième trimestre. Après tout, tout n’est pas si noir puisque SFR couvre désormais 93% de la population française en 4G. Quoi qu’il en soit, en attendant que SFR remonte la pente, Altice préfère se concentrer sur le marché américain et compte lancer une box internet et devenir un opérateur virtuel en exploitant le réseau mobile de l’opérateur Sprint.

Réagissez à cet article !
  • nicolas

    tout n’est pas si noir

  • lucky

    Aux USA, Altice est en recule du fait des changes de la monnaie, mais sinon c’est en croissance (avec bonnes perspectives pour la suite), et les baisses en Europe sont légèrement supérieurs aux attentes (compris dans la fourchette haute).
    Après, il est vrai que cette société à une dette monstrueuse (plus de 40 milliards d’euros) qui doit faire peur (mais apparemment ça marche) ce qui pourrait expliquer cette forte baisse/sanction.

    • emmanuel milcent

      la baisse du cours de l’action n’a rien à voir à ce que tu dis, c’est une réaction (violente) à la baisse du nombre d’abonnés dans le fixe.
      La dette , elle est due à des investissement monstres (rachats de câblo-opérateurs américains, plus la fusion SFR / Numéricable) mais le potentiel est énorme aussi, le marché peut se retourner, ça c’est déjà vu (encore faut il qu’Altice prenne les bonne décisions…).
      Si les banques ont autant prêté à Patrick Drahi, c’est qu’il y a des raisons et de très gros projets industriels derrière, les banques n’ont pas d’argent à jeter par les fenêtres, surtout en ces temps-ci, et surtout pas de telles sommes…
      Le retour sur investissement se fait sur une longue période, pas sur une aussi courte période, pour l’instant ça se passe mal, mais SFR a surtout porté ses efforts sur le mobile et ça commence à porter ses fruits, reste maintenant à s’attaquer au fixe…. et le potentiel est énorme… SFR a quand même pour lui un énorme réseau fibré et un potentiel de clients énorme lui aussi…
      On va voir ce que SFR va nous réserver dans le fixe dans les mois à venir… il ne va sûrement pas rester les bras croisés…

      • lucky

        Le fait d’avoir une dette abyssal doit tout de même être en sa défaveur quand les affaires baisses (d’autant plus que les services rémunérateurs, styles VOD, ne décollent pas chez ses abonnés). Oui, je me rappel très bien de Neuf (le petit poucet) qui a racheté SFR (plus gros que ce dernier). Moi, cela me rappel Vivendi/Universal avec Jean Marie Messier (M’aime Moi-Même) qui racheté tout pour faire pschitt à la fin. Et puis, le personnage (en Suisse), etc., qui cherche les meilleurs fiscalités, donne plus l’image d’un financier qu’autre chose.
        Mais, oui, SFR est une marque qui compte et apparemment la stratégie attire des financeurs (jusqu’à cette baisse).

        • emmanuel milcent

          Mais je vais te dire, comme le disais un expert en économie, Drahi ne risque rien (tant qu’il n’y a pas escroquerie et que l’état ne s’en mêle pas), mieux vaut emprunter très gros, les sociétés qui t’on prêter ne vont pas s’asseoir sur leur argent et toi faire pour t’aider à les rembourser, alors que si tu as emprunté une petite somme, ils vont t’écraser, te coller les huissiers au cul, te déposséder de tes biens si nécessaire, et à la rigueur s’asseoir sur les sommes dues (et même ça c’est ce qu’ils disent, mais c’est faux, de toute façon, ils seront remboursés par leur assurances…)
          La baisse de la bourse,,c’est juste que les investisseurs en bourse commencent à paniquer et perdent confiance… à voir quand ça va s’arrêter…

  • Julien

    Quand SFR décide de se payer les droits TV de la première league mais n’est pas foutu de mettre du fric pour améliorer ses infrastructure réseau il ne faut pas s’étonner que les clients foutent le camp …

    • itachi

      Surtout qu’on te fait payer les options sans avoir le choix.

  • Spitfire

    La vente de SFR en approche ^^

  • Borny

    Je ne me fais pas de soucis pour Altice ou SFR, l’état sera toujours là pour refinancer..
    Et nous, contribuable, pour payer la facture…

    Par contre, les salariés….

  • Batlongthienam

    Avec des pratiques d’escrocs et une mauvaise réputation à jamais ancrée dans le coeurs des anciens abonnées , la chute continuera tant que SFR ne changent pas sa manière de traiter ses clients (avec respect). Ancien client de SFR , en 1 an, j’ai du réclamer mon du alors qu’à la souscription c’était clairement écrit (option TV offerte = ils m’ont fait payer directe). Au départ, j’avais autant de débit que quand j’étais chez free. Mais rapidement, j’ai perdu presque 3 mégas en passant de free à SFR. Ils se foutent de moi, en disant que c’est le max que je peux avoir et qu’ils ne peuvent rien faire. Avec ce que j’ai lu récemment, je ne suis pas prêt de revenir chez eux dans l’immédiat. Ils doivent regagner la confiance des clients pour améliorer leur résultats selon moi.

  • job13016

    Altice base sa stratégie de développement sur de l’endettement (50 milliards !). Concernant le fixe, SFR à surpris tout le monde en mettant des sommes folles pour acheter la league Anglaise et la ldc (l’année prochaine). Cette stratégie n’est tenable que si les clients affluent, ors c’est pour l’instant l’ inverse.
    Les droits du championnat vont être mise aux enchères avec d’un côté Canal et Bein qui joue leur survie et de l’autre SFR qui n’est pas loin d’être dans le même cas, le foot Anglais ne lui ayant pas permis d’engendrer des abonnements et la ldc, avec des matchs beaucoup moins fréquents que le championnat étant moins attractives que celui ci.

  • Franck

    C’est ça quand on prend ses clients pour des pigeons en faisant de la vente forcée de service que l’on ne demandait pas.
    La plupart des clients veulent quoi ? internet telephonie tv, on s’en fou des sfr presse etc… les abonnements ont explosés devenant aussi chère qu’orange (mm si on nous dit que ces packs sont gratuits, ils ont été largement amorti avec les hausses faramineuses ces 2-3 dernières années).

    Ex client depuis quasiment le début, j’en ai eu marre de me faire saigner a blanc d’autant que les coupures se multipliait, l’une d’elle durant pendant 3 mois !!!

    du coup je suis parti chez la conccurence, 6euro/mois la 1ere année puis 20 euro/mois.

    alors c’est pas pret de s’arranger chez SFR…

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Orange : 66 000 clients privés de réseau dès le 15 novembre

En effectuant une opération de mise à jour sur son réseau 2G, Orange va impacter 66 000 de ses clients, qui ne seront plus dans la capacité d’utiliser leur téléphone. Ceux-ci devront soit changer d’opérateur, soit acheter un nouveau téléphone.

a2b7cef1be6350365bfb5ebd09438e47ppppppppppppp