SFR Numericable : 15 millions d’euros d’amende pour non respect de ses engagements

La maison mère de SFR Numéricable, Altice vient d’écoper d’une amende de 15 millions d’euros pour non respect d’un de ses engagement lors du rachat de l’opérateur au carré rouge par le FAI : la cession des activités d’Outremer Télécom à la Réunion et à Mayotte.

Opéré en 2014, le rachat de SFR par Numericable était soumis à plusieurs engagements parmi lesquels la cession des activités mobiles d’Outremer Telecom. Une cession qui avait d’ailleurs été engagée en Août dernier auprès de Hiridjee Group, société française basée à Madagascar. Le temps que l’opération soit finalisée, Altice s’était engagé à préserver la valeur, la viabilité et la compétitivité d’Outremer Telecom mais c’est tout le contraire qui semble s’être produit.

Dès que le rachat de SFR a été autorisé par l’Autorité de la concurrence, Altice a fait en sorte d’augmenter les tarifs des forfaits les plus populaires d’Outremer Telecom. Une hausse de prix allant de 17 à 60% a d’ailleurs été observée mais ce n’est pas tout car en augmentant ses tarifs, l’opérateur a alors laissé à ses clients la possibilité de résilier sans frais. Et devinez pourquoi ? Tout simplement pour pouvoir les récupérer chez SFR ou plutôt SRR, sa filiale réunionnaise.

En janvier 2015, il a été constaté que le taux de résiliation chez Outremer Telecom avait été multiplié par 3 en comparaison avec la moyenne de 2014. Pendant ce temps, Orange et SRR venaient de revoir leurs tarifs à la baisse. Pour l’Autorité de la Concurrence, il s’agit de pratiques graves qui justifient une amende :

Ce manquement aux engagements pris a été aggravé par le fait que les décisions de hausses de prix n’ont jamais été portées à la connaissance de l’Autorité et qu’elles n’ont été annulées qu’après l’ouverture de la procédure de non respect des engagements. En outre, ces changements de la politique commerciale ont été décidés alors même qu’Altice Numericable s’était engagée à désigner un gestionnaire indépendant pour la période précédant la cession de l’entreprise et savait que, dans l’attente de cette désignation, les activités cédées devaient être gérées comme l’aurait fait ce gestionnaire indépendant.

De son côté, SFR conteste la décision de l’Autorité de la Concurrence et maintient que cette hausse des prix n’a pas affecté la compétitivité d’Outremer Telecom.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • lobo33

    Toujours inénarrable Drahi !

  • jejemc

    Et ba avec sa puis la perte de tous un tas de client ils vont bientôt mettre la clef sous la porte ;)

  • Insomnia

    Ou se trouve iandroïd pour dire normal de payer plus cher c’est un réseau de qualité…