SFR va-t-il droit dans le mur suite à ses annonces ?

Maj. le 31 mars 2016 à 17 h 21 min

Aujourd’hui à 11h45, SFR présentait son nouveau plan pour regagner le coeur des français lors d’un keynote pour le moins étrange. Entre passages soporifiques et annonces phares, l’opérateur au carré rouge a multiplié les annonces. Une nouvelle box, un service concurrent de Netflix, et des promesses, beaucoup de promesses. SFR met un coup d’accélérateur mais il est attendu au tournant.

sfr accelerateur attention prochain virage

Zive : « la box la plus puissante » du marché et un service concurrent de Netflix

Les deux annonces à retenir de l’évènement SFR est sans aucun doute l’arrivée d’une nouvelle box la Zive Box. L’opérateur l’annonce comme la plus puissante du marché avec une compatibilité 4K, une connectivité incomparable et une toute nouvelle interface aux allures d’Android TV.

Pour accompagner cette box, SFR a dévoilé Zive son service de streaming concurrent de Netflix. Le catalogue logiquement moins fourni va s’étoffer au fil des mois et pour 9,99 euros par mois, on aura droit à 15 000 programmes d’ici l’année prochaine.

L’offre n’est pas inintéressante d’autant qu’elle sera comprise pour les clients « Power » de SFR. Par ailleurs pour ce prix, on a droit à une lecture en simultanée sur 5 écrans ainsi qu’au téléchargement.

Zive Box

SFR n’est pas Apple ou Google, attention avec les superlatifs

Pour présenter ces deux nouveautés majeures, Michel Combes, PDG de SFR n’a pas été radin sur les superlatifs, c’est le moins que l’on puisse dire. On pourrait même dire qu’il s’est bien fait plaisir notre ami. Tout au long du keynote la cérémonie avait des allures de discours d’autosatisfaction. Après tout, puisque personne ne leur dit qu’ils sont géniaux chez SFR autant se le dire soi-même c’est un bon début.

Ainsi, on a vu un Michel Combes capable de sortir une phrase du type « nous offrons la meilleure fibre du marché ». Ah oui quand même ! Oui oui, il a osé. Il s’est même permis notre cher ami d’en rajouter un peu.

On a ainsi pu entendre « le client se fiche de connaître le type de fibre », « ce débat sur le FTTH n’existe qu’en France », « même orange ne différencie pas les types de fibre en Pologne », « l’important c’est le débit, pas le type de terminaison de la fibre ». Un petit dernier pour la route ? Allez on vous le donne : « nous obtenons 1 Go de débit sur le câble aujourd’hui ».

statistiques fibre optique

 

Les superlatifs c’est une chose, les résultats c’est autre chose. Avec un tel discours, il nous a quand même donné l’impression de vivre dans une tour d’ivoire le PDG de SFR. Parce que si on jette un oeil sur les différentes études publiées ces derniers temps SFR est à la traîne par rapport à ses concurrents aussi bien sur les infrastructures que sur les débits. Et l’écart se creuse.

Le contenu c’est bien, la qualité d’un réseau c’est mieux

Pourquoi SFR va-t-il devoir faire attention au prochain virage ? Parce que mettre un coup d’accélérateur sur le contenu et la box ne sert à rien si le réseau n’est pas au rendez-vous. Sur ce point SFR a fait une seule annonce et une annonce décevante.

L’opérateur s’était engagé à relier 20 millions de prises en fibre d’ici 2020. Finalement ça ne sera que 18 millions. Pour le reste, nous sommes encore sur des promesses : celle du réseau 3G/4G par exemple. SFR promet là encore d’être « le meilleur réseau 3G/4G dès l’année prochaine ».

free 4g orange bouygues sfr

Il va falloir accélérer sur les investissements si l’opérateur veut rattraper son retard. Car on l’a bien vu, Free est déterminé et a réalisé un sacré travail tout au long de l’année 2015. SFR peut-il en faire autant ? Difficile à dire. L’opérateur au carré rouge est loin d’avoir les finances de Free qui cumule les bons résultats depuis des années.

Le modèle d’Altice est bien différent de celui d’Iliad. Quand le groupe du quatrième opérateur a un trésor de guerre lui permettant d’investir en masse sans aucune crainte, celui de Patrick Drahi fait figure d’endetté. Et il est difficile d’investir davantage lorsque l’on est endetté jusqu’au cou.

La promesse de SFR d’investir plus est donc difficile à croire. La politique de réduction des coûts entamée depuis le rachat de l’opérateur par Numericable est bien plus logique, même si elle est dévastatrice.

Les effets d’annonce c’est une chose mais il ne faut pas perdre de vue la réalité économique. Néanmoins, ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Attendons de voir comment SFR va négocier son prochain virage.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
SFR : couverture, forfaits, comment résilier, tout savoir

SFR est l’un des principaux opérateurs de téléphonie mobile en France, filiale d’Altice depuis son rachat en 2014. L’opérateur propose l’une des meilleure couverture 4G du marché, et propose des forfaits attractifs. En particulier via l’opérateur virtuel Red by SFR….