SFR : une journée de grève organisée par la CGT avec le soutien de la mairie

SFR est dans une position difficile en 2016. Son rachat par Altice lui a causé plus de tort que de bien, et est désormais bloqué par l’autorité de la concurrence. Ses prix augmentent quand ses clients partent. Et il se doit de dire adieu à certains de ses employés, ce qui est loin d’être bien accueilli. Aujourd’hui, une nouvelle grève a été organisée par la CGT, tandis que la mairie de Saint Denis apporte son soutien à ses employés.

Les opérateurs français ont la vie dure cette année. Les retombées de l’échec du mariage Orange / Bouygues Telecom et du rachat de SFR par Altice ont rythmé l’actualité des derniers mois, montrant des acteurs télécoms en faiblesse tout du long.

SFR est l’opérateur semblant le plus en difficulté ces derniers mois, quand bien même Bouygues est celui ne générant pas assez de revenus comparés à ses concurrents. Alors que son rachat par Altice a été bloqué par l’Etat, l’opérateur est une nouvelle fois au milieu d’une controverse.

En effet, la CGT a organisé un nouveau mouvement de grève aujourd’hui pour les salariés du campus SFR basé à Saint-Denis. Car après 3 ans d’ouvertures, ses employés seraient forcés de déménager une nouvelle fois à place Balard d’ici 2018.

Toutefois, ce déménagement pourrait être beaucoup plus rapide pour les techniciens et conseillers SFR basés sur ce campus, qui devraient déménager dès l’an prochain.

Un tel mouvement occasionne nécessairement des départs, qui s’ajoutent à la vague déjà lancée par l’opérateur sur le terrain de l’emploi malgré ses engagements. La mairie de Saint Denis, s’opposant également à cette décision, a fait distribuer des tracts aux employés du campus pour leur réitérer son soutien.

Autant dire que le climat est, à l’égal de son célèbre logo, toujours dans le rouge pour l’opérateur de Patrick Drahi. Espérons que la stabilisation des revenus des opérateurs en France permettra d’endiguer ces pertes d’emploi et une meilleure gestion à l’avenir.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Nicolas

    Et ils ont validés ce rachat l’autorité de la concurrence … bande de guignols !!!