SFR et Bouygues Telecom veulent associer leurs réseaux respectifs

Sans pour autant qu’aucun accord n’ait été conclu ni finalisé, les opérateurs SFR et Bouygues Telecom viennent d’annoncer, par voie de communiqué de presse, leur décision de mutualiser leurs réseaux respectifs dans le but d’offrir à leur clientèle une meilleure couverture réseau tout en réduisant les coûts. Une décision officiellement motivée par une volonté de « moderniser l’économie numérique en France » mais qui ressemble avant tout à une nouvelle stratégie commune pour contrer Free Mobile.

SFR et Bouygues Telecom pourraient mutualiser leurs réseaux

Bien le communiqué reste plutôt succinct concernant les détails de cette future mutualisation, il apparait que les opérateurs SFR et Bouygues Telecom n’associeront pas la totalité des leurs réseaux respectifs mais seulement une partie.

SFR Bouygues Telecom
Bouygues Telecom et SFR veulent associer une partie de leurs réseaux.

Autre élément intéressant, même si pour l’heure, il est surtout question des réseaux 2G et 3G, il n’est pas impossible que les opérateurs travaillent également mains dans la main dans le déploiement de leurs réseaux 4G. Un point d’ailleurs explicitement évoqué par les ministres Arnaud Montebourg et Fleur Pellerin qui déclaraient hier prendre « acte de la volonté des sociétés SFR et Bouygues Telecom d’engager des discussions exclusives concernant la mutualisation de leurs réseaux 2G, 3G et 4G. »

Bien que les termes de cette mutualisation soient encore relativement flous, les choses devraient s’accélérer dans les mois à venir, les deux acteurs concernés ayant dans l’idée de conclure cet accord stratégique d’ici la fin de l’année. Toutefois, avant que celui ne soit finalisé, il faudra bien évidemment qu’ils obtiennent l’accord de l’Arcep et de l’autorité de la concurrence et à ce niveau là, on n’est pas à l’abri que ce nouveau projet d’accord se voit encore taxé d’entente illicite ou de pratique anticoncurrentielle.

En dehors de ces considérations, une chose est sûre c’est qu’une telle mutualisation ne pourrait être que bénéfique de notre point de vue de consommateur.

Via

Réagissez à cet article !
  • Stef80

    Ca peut être très bon pour le consommateur, à condition qu’ils ne se mettent pas en situation de position dominante. Chacun pourra développer son réseau (notamment 4G), et proposer la meilleure couverture 4G très rapidement. Cependant, une occasion de faire grimper le prix des abonnements…

    • Gabriel Manceau

      Je crois que c’est en effet au niveau de la facture que ça pourrait poser problème. Attendons de voir ce que cela pourrait donner si ça se fait un jour… ;)

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Orange : après la banque, l’opérateur veut vous vendre de l’électricité !

Orange se voit bien comme un fournisseur d’électricité en France après avoir lancé des services bancaires. La stratégie de diversification continue. Les consommateurs pourront avoir recours aux services d’Orange pour le fixe, mobile, la banque et le courant électrique. D’ailleurs ce secteur n’est pas étranger à la firme française qui est présente dans de nombreux pays.