SFR dément : Patrick Drahi n’a jamais voulu revendre l’opérateur à Bouygues Télécom !

Maj. le 20 mars 2018 à 18 h 04 min

Patrick Drahi, le PDG d’Altice, n’a jamais envisagé de revendre SFR à Bouygues Télécom, affirme l’opérateur. La maison mère de l’opérateur au carré rouge a en effet tenu à démentir les informations publiées hier par un article de la Lettre de l’Expansion. Malgré les difficultés financières du télécom en 2017, Patrick Drahi n’aurait jamais pensé à céder SFR à son concurrent.

SFR

Selon nos confrères de la Lettre de l’Expansion, Altice aurait envisagé de se séparer de SFR au cours du troisième trimestre de 2017. En réaction aux résultats trimestriels catastrophiques de SFR à l’époque, Patrick Drahi aurait tenu informé « le plus haut niveau de l’exécutif français » de ses intentions de revendre SFR à Bouygues Telecom. Au cours du troisième trimestre 2017, SFR avait en effet perdu 75 000 abonnés sur le fixe. En conséquence, l’action d’Altice en bourse s’était effondrée.

SFR qualifie les rumeurs d’un rachat par Bouygues Télécom « d’élucubrations »

Malgré des résultats alarmants, Patrick Drahi n’a jamais souhaité se séparer de SFR, explique Altice à nos confrères de ZDNet. « Altice a déjà démenti à de multiples reprises ces élucubrations » souligne le service de communication de l’opérateur. Ce n’est pas la première fois que des rumeurs évoquent le rachat de SFR. En février 2018, Altice réfutait d’ailleurs une nouvelle fois son intention de revendre l’opérateur.

Dans un contexte de cessions d’actifs, une telle transaction n’est donc pas à l’ordre du jour. De même, l’opérateur assure qu’il se sépare uniquement d’actifs non stratégiques comme des « suppression d’effectifs, réorganisation de la direction, cessions d’actifs et lourds investissements réseaux » rapporte ZDnet. Grâce à ces  mesures, SFR parvient enfin à voir le bout du tunnel. Malgré la perte de 171 000 abonnés sur le fixe en 2017, et la chute de son chiffre d’affaires, le télécom reste optimiste. Par rapport aux précédents trimestres, la situation s’est en effet nettement améliorée. Que pensez-vous de ces rumeurs ? Contiennent-elles une part de vérité ?

Réagissez à cet article !
  • phiphibidon

    il n y a pas de fumé sans feu

  • farax

    SFR ne doit pas couler ni se faire racheter, je suis client mobile là bas je m’en plains pas, en revanche le fixe ils sont de plus en plus capricieux.

    Bref:
    Mobile = Go SFR (ou RED)
    Fixe = Go, je sais pas où mais go.

    SFR s’est vachement amélioré sur le mobile, espérons qu’il arrivera a rattraper son retard sur le fixe

    • Pierre SH

      On ne répare pas une image désastreuse en annoncant « priorité client 2018 » (après avoir fait le coup en 2017).
      En tous cas, la conférence et les démantis de Drahi sont sanctionnés par le cours de bourse (-4,63% depuis l’ouverture … et ca continue de plonger)

      • farax

        Je comprend pas comment l’entreprise peut être aussi mal dirigée malgré les clients mécontents.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Rachat de SFR par Bouygues Télécom : les 2 opérateurs démentent !

Bouygues Télécom pourrait-il racheter SFR ? Selon Bloomberg, Bouygues préparerait actuellement une offre de rachat à destination de l’opérateur de Patrick Drahi. Les deux principaux intéressés n’ont pas tardé à monter au créneau pour démentir l’information. Pour l’heure, Bouygues n’envisage donc…

SFR : les emails des abonnés passent pour des spams chez Orange, la grogne monte

Nouvelle crise chez SFR. Un problème technique dans les serveurs emails empêche les abonnés d’envoyer des mails aux destinataires abonnés chez Orange. Les courriers sont considérés comme des spams, les destinataires ne les reçoivent jamais. Orange dit aider SFR à résoudre ce problème qui dure depuis plusieurs semaines.

SFR pourrait finalement bien vendre ses pylônes

SFR avait pourtant démenti vouloir vendre ses 18.000 pylônes en France et au Portugal, mais au détour d’une interview au Figaro, Olivier Huart le PDG de TDF a confirmé que l’opérateur cherchait à les revendre. Le processus de décision serait…