SFR cherche à détruire 3 300 emplois dès début juillet

Date de dernière mise à jour : le 13 juin 2017 à 13 h 30 min

Depuis son rachat par Altice en 2014 et l’annonce d’un plan de restructuration en 2016, SFR s’apprête à laisser sur le carreaux plusieurs milliers de salariés. Il est en effet prévu que les effectifs soient réduits de manière conséquente et même que les suppressions de postes en question soient accélérées à partir de début juillet.

sfr box 4G

Patrick Drahi et ses équipes ont finalement obtenus gain de cause suite au rachat de SFR et du changement du nom de l’opérateur en Altice. Le milliardaire a ainsi obtenu ce qu’il désirait en absorbant la marque au carré rouge et en renforçant par la même occasion sa présence à l’international.

Ces actions ne sont toutefois pas sans répercussions pour SFR, qui doit faire face à un plan de restructuration massif et prévoit de supprimer plusieurs milliers d’emplois d’ici 2019. Il est pour l’heure question d’une réduction des effectifs de l’ordre de 37%, soit près de 5 000 postes. Et manque de bol pour ces pauvres salariés, cela devrait débuter plus tôt que prévu !

SFR va accélérer les départs volontaires dès début juillet

Comme annoncé l’été dernier, le pôle télécoms de SFR devra très bientôt se séparer d’un tiers de ses effectifs, soit entre 4 000 et 5 000 personnes. Triste situation donc pour ces milliers de salariés, qui se retrouveront sans emploi dans les semaines qui viennent.

Visiblement très pressé de mettre les gens à la porte, Patrick Drahi souhaite que les choses s’accélèrent. Ces départs devraient donc se faire plus tôt que prévu comme le rapportent nos confrères de La Tribune. Il serait ici question de mettre en place un plan de départs volontaires, qui débuterait dès le début du mois de juillet et qui concernerait pas moins de 3 300 employés.

Une volonté du milliardaire et du groupe Altice dans sa globalité qui fait suite à un accord passé avec les syndicats Unsa, CFDT, CFE-CFC. Parmi ces 3 300 postes ciblés, près de 600 feraient partie du Service Client et avec par ailleurs une envie du groupe SFR de « passer sous la barre des 10 000 » d’ici la fin de l’année.

Fort heureusement, les personnes touchées de plein fouet par ces mesures draconiennes feront l’objet d’indemnisations financières allant de deux à trois mois de salaire par année d’ancienneté (plafonnée à 20 ans). S’ajoute à cela un « congé de reclassement jusqu’à 20 mois avec possibilité de retour dans l’entreprise moyennant le remboursement de l’indemnité de départ » comme le précise également la Tribune.

En définitive, tous ces futurs départs laissent entrevoir à première vue une fin d’année et un début d’année 2018 relativement compliqué pour SFR. Une envie de réorganisation massive oui, mais au détriment de salariés jetés vulgairement par la fenêtre et qui ne fait au final que ternir encore davantage l’image de la marque au carré rouge.

Réagissez à cet article !
  • Krayia

    SFR devrait se vendre à free… Au moins le telecom français free s’est avancer les choses.
    Des boutiques partout, de meilleur antennes 4G etc

    • tino

      ah bon ? car SFR n’a pas de boutiques ? ou d’antennes 4G ? il me semble même qu’il en a plus !
      c’est juste impossible pour vous d’admettre que la casse des prix dans les telecoms n’a fait qu’engendrer une casse sociale ? c’est vraiment si difficile que ça de l’admettre ? Alcatel 10 000 emplois, SFR 6 000 emplois, Orange qui ne remplace pas 15 000 salariés, et je passe sur les sous traitants. Est-ce que Free emploie 30 000 salariés ? non

      • Krayia

        Je pense que ce message mest pas destiné car c’est pas une question d emploi mais de sav et de service free est largement meilleur que SFR pareil pour Bouygues … SFR c’est le bonet d’ane voilà ce que je dénonce

      • monbravepetit

        Tu crois que si les prix étaient restés les même il ferait pas la même chose… ??? haha un qui vit dans le monde des bisounours ^^,

      • Val’ qui rit

        Mais oui! Mais c’est bien sûr! Et moi qui pensais que la croissance infinie que notre société nous impose avait quelque chose à voir là dedans. Mais non, c’est de la faute du client. Et moi qui ai douté des grand groupes. Tout ça parce qu’on vivait dans un monde aux ressources finies. Pfff, mais quelle cruche je fais!

        Heureusement que vous êtes là pour nous ouvrir les yeux, cher tino…

        • joe2x

          Je pense également que la forte baisse des révenus par abonnés y a contribué. Pour confirmer ou infirmer, il faudrait un moyen de comparaison, comme les opérateurs chez nos voisins.

          Il faudrait dans ce cas, comparer avec nos voisins Hollandais, Allemands, .. l’état de santé de leur opérateur télécom, l’attractivité de l’emploi dans le secteur des télécoms

      • lol

        Je serai curieux de voir si la baisse des prix a affecté les dividendes qui sont versés aux actionnaires. Il faudrait peut être commencer par se poser les bonnes questions…

        • tino

          Effectivement, il faudrait peut être commencer par se poser les bonnes questions. Comme par exemple qui sont les actionnaires ? ah bah, c’est aussi des salariés et l’état. Donc avant de raconter des âneries sur l’actionnariat, je t’invite à te renseigner davantage avant. Je ne connais personne, yc toi, qui ne souhaite pas avoir de retour sur investissement. C’est exactement pareil pour les actionnaires. Et cela ne change en rien la question sur le low cost, destructeur de valeur.

  • gazou208

    En même temps il a claqué tellement d’argent pour les droits TV du foot qu’il se rend compte qu’il faut dégraisser dès maintenant s’il veut finir l’année car les droits TV ce n’est que pour plus tard la rentabilité

  • Dexter.

    En même temps licencier pour prendre de l’étranger….
    Une fois j’ai appelé Bouygues télécom , je venais d’emménager , JE NE COMPRENAIS PAS UN MOT FRANÇAIS !

    On devrait faire une lois :un français licencié sur un service qui fonctionne en France , pour un étranger engagé ailleurs -) versement indemnités équivalent à un SMIC chaque mois à l’état .
    Il n’y aurait plus de licenciement…

    • Anon

      Europe = tu ne peux pas favoriser. /fin

      • Concombre masqué

        C’était plutôt /FN que tu voulais dire, vu ta remarque, non?

        On voit comme ça réussit au Royaume-Uni de rouler tout seul….

  • iAndroid

    “… qui fait suite à un accord passé avec les syndicats Unsa, CFDT, CFE-CFC.” voilà, merci les syndicats caca.
    Et vu les “indemnisations financières allant de deux à trois mois de salaire par année (plafonnée à 20 ans). S’ajoute à cela un « congé de reclassement jusqu’à 20 mois avec possibilité de retour dans l’entreprise moyennant le remboursement de l’indemnité de départ »” ben ça va, y’a bien des employés d’autres entreprises qui auraient aimé avoir la même chose.

    • diane

      syndicats caca ? ils ne seraient pas syndicat si les salariés n’ont pas voté pour eux. Parfois il vaut mieux 3000 licenciements bien négociés que 10 000 mal négociés car le syndicat fait la tête

  • alfred

    C’est marrant car tu considères que les opérateurs te prennent pour une vache à lait, mais pas la nourriture qui ne fait qu’augmenter, les parkings, les assurances, les loyers, et j’en passe. Ce n’est QUE les opérateurs les voyous et ils n’ont même pas le droit de suivre l’inflation annuelle. et tu parles de mentalité de connard lol… tu réalises bien que tout monte en prix, sauf pour les forfaits téléphoniques depuis 10 ans.

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
4G dans le métro : Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free sont tous aussi nuls

Selon la dernière enquête annuelle du régulateur sur la qualité de service des opérateurs mobiles, la qualité du réseau mobile dans les métros de Paris, de Lyon, de Toulouse, de Lille et d’autres grandes villes, serait déplorable. Par contre, la situation serait en voie d’amélioration dans les TGV ainsi que dans la plupart des autres transports en commun.

Instagram Stories : 250 millions d’utilisateurs quotidiens, Snapchat s’écroule

Instagram voit aujourd’hui la vie en rose grâce à ses Instagram Stories. Le réseau social appartenant à Facebook vient encore creuser l’écart avec son rival, Snapchat, grâce à sa fonctionnalité enregistrant aujourd’hui plus de 250 millions d’utilisateurs actifs chaque jour. La douche froide pour le réseau social au petit fantôme !

Streaming : regarder des films et séries avec une mauvaise connexion internet rend dépressif

Selon une étude de l’entreprise Akamai et de l’institut de recherche Sensum, notre bonheur dépendrait directement de la qualité de notre connexion streaming. En effet, une connexion saccadée, médiocre, agrémentée de coupures, impacterait négativement nos émotions et notre capacité à nous concentrer ! Mais quels sont les effets exacts d’un streaming tout pourri ?

a7bf934d828c8e66f01f84eb68ec5920{{{{{{{{{{{{{{{