SFR au bord du gouffre supprimerait finalement 5000 postes, un tiers de son effectif !

En juin dernier, on apprenait que SFR en pleine difficulté financière comptait supprimer 3000 postes. En réalité, c’est pas moins que 5000 postes que l’opérateur aurait l’intention de supprimer à compter de 2017 soit un tiers de son effectif.

Ce n’est un secret pour personne, SFR qui perd constamment des clients et de l’argent en dépit de ses constantes augmentations de prix compte licencier une partie de son personnel à compter de l’an prochain. Le mois dernier, on parlait de 3000 emplois menacés. Aujourd’hui, voilà que Zdnet nous apprend qu’en réalité, l’opérateur au carré rouge aurait l’intention de supprimer au moins 5000 postes soit plus du tiers de son effectif actuellement composé d’environ 14 500 salariés.

Conformément à l’accord sur le maintien de l’emploi passé suite au rachat de SFR par Numericable, le groupe ne pourra pas licencier avant l’an prochain. Toutefois, passé cette période, de nombreux emplois devraient sauter comme le déclarait le PDG de SFR, Michel Combes interrogé fin juin par l’Assemblée Nationale. De son côté, le PDG d’Altice, Patrick Drahi n’a jamais caché son agacement vis-à-vis de cet accord puisqu’il considère que SFR est en sureffectif.

Notez par ailleurs que si SFR et Altice ne peuvent pas licencier avant 2017, on dénombre déjà 1200 départs individuels au cours des trois derniers mois d’après la CFDT. Alors que la directrice des ressources humaines, Florence Cauvet confirmait hier que l’opérateur comptait bien supprimer 5000 emplois d’ici fin 2017, la réunion a pris fin prématurément. Une autre est prévue pour demain.

Notez que l’opérateur aura besoin de l’aval des syndicats afin de pouvoir mener à bien son plan de licenciement. Début juillet, les centre d’appels qui sous-traitent les appels passés au service client décidaient de saisir la justice, l’opérateur se retrouvait ainsi assigné devant le tribunal de commerce.

Via

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • SYJ-XKARAT

    Avec orange la vie change.
    Avec SFR tout devient un calvaire. TROLOLOLOLO

    • Shimaran

      Et avec Bouygues ? Ah, c’est tout de suite plus difficile à trouver !

      • itachi

        Avec bouygues, votre opérateur c’est du béton :D

      • Stef80

        Bouygues, l’opérateur qui fatigue

        xD

  • Sorcier

    Y a comme une odeur de cadavres chez SFR.

  • Jems Gaelle

    Sincerement désolé pour les salariés d’SFR.
    Tous ce que j’espère, c’est qu’ils prenne un nouveau départ ailleurs, et que cet opérateur coule.

    • Karim Bentahar

      Franchement, perso, je suis même pas désolé pour les salariés de SFR.

      1 / Quand tu les appelles, ils font aucun effort. Ils aiment dire : »Il faut envoyer un courrier pour les réclamations. »
      2/ Ces salariés, ils faut les pousser pour qu’ils aillent chercher mieux ailleurs. Ce sera pas une grande perte pour eux, ce sont de « petits » postes faciles à trouver. Des centres d’appels, il y en a « à la pelle » :)

      • itachi

        « Des centres d’appels, il y en a « à la pelle » :) »
        Oui, au maroc ;-)

        • Karim Bentahar

          Donc, tout va bien alors. Pas de quoi s’inquiéter en France. Pourvu que le malheur s’abatte ailleurs. Cest ça ? C’est une façon de voir les choses aussi.

      • BBK

        Ta réponse n’est pas entendable.
        Tu as certes certainement la chance de trouver du travail facilement, mais ce n’est pas le cas pour tout le monde, il faut aussi penser aux contraintes de vie et il n’est pas toujours facile de retrouver du travail.

        Je ne sais pas si tu le sais mais la situation économique française n’est pas au beau fixe.

        En complément, je te souhaite sincèrement que du comprenne la difficulté pour ces salariés et que tu ne te retrouve jamais dans cette situation.

        • Karim Bentahar

          Je suis maghrébin avec une tête de maghrébin :) La difficulté de trouver du travail ou de le garder, je connais au moins autant que ne n’importe qu,i si ce n’est plus. Je parle des salariés de SFR et uniquement eux.

      • Pierre

        De plus, c’est un peu réducteur de considérer que « Salarié SFR » se résume à ceux qui te répondent au téléphone.

        • Karim Bentahar

          Ceux sont eux qui trinquent le plus dans les suppressions de poste. Je réduis « suppression de postes » à « teleconseillers, centre d’appels ».

      • joe2x

        C’est toujours assez amusant, on pense toujours aux centres d’appel, mais aux siège social sur le campus de Saint Denis, pas mal de monde vont partir. Beaucoup de prestataire au siège vont dégager et j’imagine des internes aussi.

        Il y a 2 ans, SFR avait 3-4 siège sociaux, Meudon (partie entreprise), une tour à la Défense, Nanteresse Universitaire et peut être un autre. Ils ont déménagé pour se regrouper sur Saint Denis.

        Le plus drole maintenant, ils ont téllement dégager est que les locaux sont beaucoup trop grand. Il louent une partie à la SNCF.

        Le secteur des télécoms est très varié et il y a de nombreux postes dans les sièges sociaux et ces derniers sont aussi sur un siège ejectable

      • Delf

        faut pas mélanger les vrais salariés SFR et les salariés liés a la sous traitance!! le service client est basé en afrique du nord ou encore en outre mer!! renseignez vous avant d’avancer les choses. On parle bien de suppression d’emploi en interne et 100% de ces emplois menacés sont en France.

  • hiro

    Ce qui me rend malade c’est que tout le monde crache toujours plus sur SFR, Orange et Bouygues. Les gens ne réalisent pas que tout ça c’est à cause de la chute des prix. 5000 salariés chez SFR, plusieurs dizaines de milliers chez les sous-traitants, 0 embauches depuis 6 ans chez Orange, 0 embauches chez BYT depuis 5 ans… et la seule chose qu’on a à se dire c’est Merci Free pour les prix… je trouve ça honteux…
    je dis à tous ces gens, les 15€ que vous avez économisé sur vos forfaits, vous les payez en impots en plus pour compenser l’augmentation de chômage dans ce pays. A bon entendeur

    • Stef80

      Ah ? Tu est donc satisfait des forfaits avec engagement de 2 ans, pour la modique somme de 45€ pour 2h d’appel par mois, SMS/MMS illimité et 500 Mo d’internet ??

      Tu dois être le seul.

    • Y

      0 embauches depuis 6 ans chez orange? Sors de ta grotte peut etre? J’ai travaillé chez eux pendant deux ans, fin de contrat l’année derniere, et les 3/4 de mon equipe était composé de gens dans la meme situation que moi. Bouygues la joue sécurité, parceque jusqu’il y a peu de temps, ils comptaient vendre, SFR eux, ont subis Drahi.

      Personne t’empeche de prendre le forfait origami ou je ne sais plus trop, afin de soutenir les opérateurs.

      • hiro

        travailler pendant 2 ans ne veut pas dire une embauche pérenne… Je parlais d’embauches en CDI, pas en CDD pour pallier une transformation. Et je reconfirme que c’est 0 embauches en CDI depuis 6 ans

      • joe2x

        Ils ont toujours besoin de ressources de manières temporaires et use de prestation (ou de CDD). Pour trouver un poste en interne en CDI, je ne suis pas sur que ce soit possible maintenant.

        A une époque, le secteur des télécoms était porteur d’emploi. Les socièés de services avait une BU (un pole télécom) dédié télécom. Maintenant j’ai quelques doutes, ce n’est plus du tout le cas.

        Quand je cherchais du boulot, à plusieurs reprises lors du 1er entretien, que l’on cherche avant tout à placer les gens, qui était placé sur le secteur des télécoms, à les placer sur un secteur d’activité. Cela parait donc pas mal pour moi et c’était compréensible.

        Y, je ne pense pas que tu réalises comme quoi le secteur a bien changé qui était avant bien dynamique

    • Karim Bentahar

      Les pauvres :( Voilà qu’on doit les plaindre maintenant ?
      Le chômage ? Et le nombre d’offres d’emplois qui ne trouvent pas preneurs ? Ou alors, tu cherches du taf, ils cherchent du monde, ils te demandent : Où t’habites, 2 ans d’expérience, ton cursus scolaire / professionnel, tes prétentions salariales, véhicule ou pas, ta photo, tes origines si elles ne sont pas évidentes, ils te font tests psychotechniques et / ou personnalité, ta position sur le mariage pour tous, des idées politiques (ok, j’exagère)… tout ça pour dire : »Bonjour, bienvenu chez Orange, SFR, BNP PARIBAS… et être payé 1200€ net. 1 fois je leur ai demandé si c’était pour travailler aux services secrets.
      En fait, en France, les salariés sont tellement bien protégés que les entreprises réfléchissent à 20 fois avant de recruter.
      Ces sociétés qui licencient parce que soit-disant elles ne s’en sortent plus, c’est parce que les actionnaires ne veulent pas réduire leurs salaires. Dans le cas des Telecoms, le marché est arrivé à maturité, il n’y a quasiment plus de nouveaux clients à recruter ; Les clients changent d’opérateur régulièrement. Les 3 opérateurs historiques se sont entendus sur le prix des téléphones, et se sont faits condamner pour ça. Ils se sont goinfrés pendant des années ; Seuls, les meilleurs resteront. Le réseau, c’est comme une autoroute à péages ; Une fois construit, il faut le rentabiliser. Que t’es 10 millions de clients à 10€/ mois ou 1 millions à 100€/mois, c’est pareil. Tu réduis le forfait, tu recrutes + de clients, stratégie de Free (1 peu). Google fait partie des sociétés les plus riches de cette planète, tout ça avec du « quasi-gratuit ». La plus-part de leurs services sont gratuits. Et pourtant, ça marche. Ok, les Telecoms c’est différent, mais le modèle réseau et faire payer ce réseau n’est peut-être plus le bon modèle. J’ai dit peut-être.
      SFR est une société qui mérite de couler contrairement à d’autres (j’ai déjà argumenté sur un autre com). Une entreprise doit son succès à tous les participants (salariés y compris donc). Chacun a sa part de responsabilité à assumer.
      J’ai travaillé chez Orange en tant que télé-conseiller, et je ne respectais pas tous les scripts. Mes supérieurs ne m’ont fait aucun reproche. A un moment, il faut arrêter de penser comme un robot.

  • Stef80

    Sérieusement, est-ce que ça surprend quelqu’un ?

  • M@tsumot0

    Et dire que j’ai mon pote qui est parti l’année dernière de Rouen avec Completel quand mister gros sous a racheté Numéricable pour aller s’installé à Bordeaux pour un meilleur salaire chez SFR ça sens pas bon pour lui…

    • joe2x

      il bosse à Bordeaux du coup? quel type de poste?

      • M@tsumot0

        Bonne question, support tech a tous coups pourquoi t’es la bas aussi? lol

        • joe2x

          Nop j’ai bossé à un des sièges sociaux d’idf avant qu’il regroupe tout sur St Denis.

          J’étais curieux :) Je savais que Completel était réservé aux entreprises mais je ne pensais pas qu’ils étaient indépendant jusu’à 2016. Ils se sont fait en effet racheté par Numericable pour regrouper toutes les offres pro sous SFR Business Team.

          Ils ont donc regoupé une partie de l’ancienne équipe Rouen vers Bordeaux sous la nouvelle entité SFR. Merci pour l’info.

          SInon oui, j’ai entendu parlé en effet de l’équipe de TMA sur Bordeaux mais pas plus que cela. JE n’ai jamais eu à travailler avec eux

  • Sébastien

    SFR n’obtient que ce qu’il mérite. Et ceux qui disent que tout ça, et le chômage, c’est à cause de la chute des prix me font bien rire.
    j’avais un abonnement depuis 17 ans chez SFR, j’étais près à me réengager pour 24 mois sur un abonnement à 44€/ mois (donc à des années lumières de l’ARPU qui doit être aux alentours de 24€). Cependant on me proposait moins bien qu’à un client nouveau, et SFR à refusé de me faire une ristourne complémentaire de quelques euros pour me garder.
    Au final je suis parti chez Bouygues ou j’ai exactement la même chose pour mois de 10€ et sans engagement.

    Alors l’avenir de SFR, franchement cela me laisse totalement indifférent.

    • tabo56

      En même temps, ça fait longtemps que la fidélité ne rapporte rien pour les clients mobile et peu importe l’opérateur. Bouygues Télécom et Orange font aussi le même genre de chose malheureusement…

      • Sébastien

        Oui mais bouygues et orange n’ont pas perdu 1,5 million d’utilisateurs en 1 an.

        Une boîte dans la tourmente qui n’est pas prête a faire une petite ristourne à un client qui dans tous les cas lui rapportera plus que la moyenne de ses clients, et qui préfère perdre ce client, est une boîte vouée a disparaître.

    • joe2x

      Oui c’est malheureux. Je suis exactement dans le meme cas chez un MVNO :

      – je suis client avant qu’il existe. J’étais client avant le rachat du MVNO et bien avant (mon MVNO a changé 4 fois de noms)
      – on m’a refusé une remise attribué pour les nouveaux clients.

      J’ai l’intention de leur envoyer un mail (ou une lettre postale) pour leur mettre dans le fait accompli, que je ne comprends pas ce refus alors que Sosh propose des forfaits à 10€ 2/3 fois par an (et B&Y pareil)

  • Yussef mneimneh

    quel fdp ce drahi et j’espère bien sa boîte de merde va couler il vaut pas mieux que l’autre de canal plus