[MAJ] SFR a trouvé un nouveau président pour sortir de la crise

Date de dernière mise à jour : le 31 mars 2016 à 16 h 37 min

MAJ du 25/01/2016 : Comme prévu, Altice a nommé Michel Paulin, nouveau directeur général de l’opérateur français SFR. Michel Combes, patron du groupe, a ainsi déclaré :

Notre proximité personnelle et professionnelle sera un atout majeur pour la réussite de SFR. Nous avons à cœur de mener la dream team désormais à la tête de l’entreprise vers de nombreux succès.

Gageons qu’il mène à bien les objectifs fixés par la maison mère.


 

Altice est en recherche d’un nouveau patron pour l’opérateur français SFR, racheté en 2014. Michel Paulin, le directeur général de Méditel devrait succéder à Eric Denoyer, qui a quitté son poste au début du mois. Qui est-il ? Quels seront ses objectifs ?

Michel Paulin, futur président du réseau SFR

Michel Paulin, futur président du réseau SFR

C’est les Echos qui nous révèle cette information qui pourrait être entérinée d’ici la fin de la semaine, même si Altice, la maison-mère ne se risque à aucun commentaire. Néanmoins, il faut savoir que le directeur opérationnel de la firme, qui est aussi président de l’opérateur, recherchait ce type de profils, puisque Michel Paulin connait très bien les télécoms et en particulier le secteur du mobile.

Rappelons quelques chiffres sur l’actuelle entreprise de Michel Paulin, Méditel : l’entreprise est le 2e opérateur marocain, derrière Maroc Télécom. Depuis sa création en 1999, elle revendique 14,7 millions de clients.

L’opérateur français Orange possède 49 % du capital et Michel Paulin la dirige depuis 2013. Il a fait toute sa carrière au sein des télécommunications et des nouvelles technologies excepté un passage dans une filiale agricole du puissant groupe suisse Louis Dreyfus avant de rejoindre Méditel.

Quelles tâches ce nouveau président va-t-il à affronter ? Elles sont nombreuses. D’abord, il lui faudra à tout prix stopper l’hémorragie des clients, qui sont nombreux à avoir été échaudés par le vrai-faux rachat de Bouygues Telecom en juin dernier, (alors que Bouygues lui-même avant tenté de racheter SFR il y a bientôt 2 ans) et qui ont fui en masse. Certaines méthodes peuvent également ne pas avoir aidé à stopper cette fuite.

Ensuite la qualité de son réseau a probablement joué en sa défaveur, étant bon dernier sur la 4G, même si l’opérateur rattrape petit à petit son retard, la fuite était inexorable.

En un an, la firme a perdu plus d’un million de clients. Les promotions de fin d’année, à prix sacrifié, atténueraient un peu ce phénomène. Mais il est en effet facile de conquérir des clients lors d’offres à prix cassés, voire d’insister lourdement en démarchant, c’est une autre chose que de pouvoir le conserver sur le long terme, avec un opérateur qu’on sent un peu à la dérive, malgré son rachat.

De plus, on ne peut terminer sans évoquer le patron d’Altice, Patrice Drahi, homme que l’on juge comme ayant une stratégie pour le moins offensive. En effet, que ce soit pour le câble, la téléphonie et les droits télé, avec récemment l’acquisition des droits TV de la Premier League (championnat d’Angleterre de football) pour les 3 saisons à venir, rien ne semble résister à cet homme d’affaires désormais reconnu. Mais non, le conte de fées ne durera peut-être pas : son groupe cumule en effet 45 milliards d’euros de dette et ne pourra peut-être pas continuer à faire illusion pendant une éternité.

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • jejemc

    Bon courage au nouveau boss il a du taf ;)

  • offishallperformer

    Faut aussi préciser que c’est l’ancien Directeur de Neuf Telecom (y’a un peu moins de 10 ans).