SFR arrache les droits TV de la Ligue des Champions à BeinSport et Canal+

Maj. le 9 mars 2018 à 19 h 34 min

C’est tombé. SFR vient de rafler les droits TV de la Ligue des Champions à BeinSport et Canal+ et Patrick Drahi confirme sa réputation d’homme ayant un appétit prononcé pour les deal. Le tout pour un montant de 350 millions par année, pour bénéficier, de 2018 à 2021, des droits de diffusion de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa.

SFR droits Ligue des Champions

Ce fut inattendu et pourtant cette information est lâchée comme une bombe ce matin. SFR, dont on sait qu’elle est actuellement engagée dans un plan social et pourrait s’appeler à l’avenir Altice, vient de s’approprier la totalité les droits TV pour la ligue des Champions et la Ligue Europa, pour les exercices de 2018 à 2021.

Coup de maître pour SFR, Coup dur pour Canal+ et BeinSports

BeinSport et Canal+ se font donc « subtiliser le ballon ». Il faut dire que SFR n’a pas hésité à mettre les moyens. Patrick Drahi aurait proposé un montant de 350 millions d’euros par année de diffusion pour obtenir les match. Il est surprenant que BeinSport ne se démène pas davantage pour conserver ses droits TV. Curieux non ? un accord aurait-il été mis en oeuvre entre SFR et Bein pour une reconquête en 2021, comme une forme de partage concurrentiel séquentiel ? Mystère. D’autant plus que BeinSport dispose des droits sur divers sports comme la NBA, le Tennis, le Handball, etc.

Du côté de Canal +, on tente de minimiser puisque la chaîne cryptée avait déjà perdu une part importante du marché de la Ligue des Champions avec l’arrivée de BeinSport et qui ne débourse que 50 millions par an pour la diffusion quinze match par an, dont trois ou quatre du PSG. D’ailleurs Canal + semble avoir changé de stratégie en s’axant désormais sur les séries.

Enfin, c’est indéniablement un coup de maître pour SFR. Il fallait oser. Si l’opérateur tente de miser sur le sport et les séries pour conquérir de nouveaux abonnés, un tel investissement parait difficile à rentabiliser sur une période aussi courte. D’autant plus que ce même jeudi 11 mai 2017, Altice, la maison-mère, dévoile une rentabilité dégradée justement en raison des contenus. Cela parait également étrange dans la mesure où SFR a annoncé il y a peu de temps un plan social, avec des licenciements à la clé, justement pour des raisons économiques. Il faut croire que SFR sait trouver l’argent pour ce qu’il veut.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !