Sarahah : quelle est cette nouvelle application et à quoi sert-elle ?

Une application arrivée de nul part. C’est un peu le sentiment général de la communauté high-tech en juillet lorsque Sarahah a pris la tête des classements de téléchargement. Mais à quoi sert-elle vraiment ? Peut-elle s’installer dans la durée ? 

sarahah

Vous n’avez pas cédé à la hype Sarahah ? L’application très téléchargée sur les différents OS n’a pas vraiment percé en France, la faute à l’interface non disponible dans la langue de Molière. Le service de messagerie né en Arabie Saoudite a déferlé sur le monde cet été, devenant la nouvelle « hype ». Pour autant, vaut-elle réellement tout le bruit que l’on en a fait ? Découvrons ensemble si elle a dépassé à raison Facebook, Youtube ou encore Instagram cet été.

C’est quoi Sarahah ?

Sarahah, c’est une application de messagerie anonyme, disponible sur l’App Store d’Apple et sur le Play Store d’Android. Il s’agit d’une sorte de réseau social / messagerie permettant à n’importe qui de vous envoyer un message sans que vous puissiez connaître son identité.

L’entreprise a une très haute idée de son concept. Elle pense ainsi que l’application va « Vous aider à découvrir vos forces et vos domaines à améliorer en recevant des avis honnêtes de vos employés et vos amis de façon privée ». Dans les faits, elle risque surtout d’ouvrir la porte au harcèlement ou à la diffamation. Des problématiques qui seront de véritables enjeux pour son développement à long terme.

Que signifie le nom de l’application Sarahah ?

sarahah

Nous cela nous semble très ironique. Si vous pensez que la base de l’honnêteté, c’est de dire les choses en face, alors vous serez aussi surpris. En effet, Sarahah signifie « franchise » ou « honnêteté »  en arabe. L’idée étant que même si c’est pour vous critiquer, on vous dira des choses qu’il faut que vous entendiez, qui pourront vous aider à progresser. Et surtout que la personne ne serait pas capable de vous les dire en face.

Comment on s’en sert ?

Une simplicité extrême et surtout l’inversion de la logique des autres réseaux sociaux. Sur Sarahah, on ne crée par un compte pour envoyer des messages mais pour en recevoir. Une fois votre compte créé, l’application vous génère une adresse web. A partir de celle-ci, n’importe qui peut vous envoyer un message anonyme.

Vous pouvez toutefois choisir de bloquer les messages envoyés par des personnes n’ayant pas de compte. Mais, dans tous les cas, vous n’aurez pas accès aux informations relatives à la personne émettrice du message.

Pourquoi un tel pic de téléchargement ?

Le service a été lancé de façon plutôt anonyme en Arabie Saoudite l’an dernier. Il a commencé à exploser dans les pays d’Afrique du Nord, surtout l’Egypte en début d’année. Du site web, Zain al-Abidin Tawfiq est alors passé à l’application.

Peu à peu, le service s’est répandu dans les communautés arabophones d’Amérique du Nord. Le 13 juin, l’application en anglais a été lancée l’App Store et le site a reçu plus de 2 millions de visiteurs uniques quotidiens durant la première semaine. Mais, le véritable coup de boost, c’est grâce à Snapchat. 

Le 5 juillet, un mise à jour permet de placer des liens dans les Snap. Une semaine plus tard, Sarahah était l’application la plus téléchargée de l’App Store devant Facebook, Youtube ou Instagram et dans le top 10 d’Android.

sarahah

A lire aussi : Sarahah, l’application qui énerve les utilisateurs de Snapchat

Est-ce un concept vraiment nouveau ?

Laissez-nous réfléchir un instant. Critiquer de façon anonyme sur Internet, est-ce nouveau ? Non. Il s’agit au final d’une déclinaison en messagerie / réseau social, de services déjà existants. Parmi ceux-ci, on peut notamment penser à Ask.fm, Curious Cat, Yik Yak ou encore Secret

Cette dernière application, véritable réseau social anonyme avait fait un véritable scandale. Pour ses problèmes de sécurité d’une part mais surtout pour les problématiques posées par le phénomène de harcèlement sur Internet, le service a fermé ses portes au bout de six mois. Déjà existant entre les jeunes sur Facebook ou où Twitter, il est encore plus poussé avec l’anonymat.

Il est aussi intéressant de se souvenir que Facebook pensait à un moment lancer un service de messagerie anonyme. Si l’idée est aussi reprise, c’est sans doute parce que c’est aussi un besoin de la part des internautes. Reste à voir si Sarahah a les arguments pour y répondre dans la durée.

Quelles limites contre le harcèlement ?

Compliqué d’anticiper les mesures que va prendre l’application avec son développement. Mais, pour l’instant, le service indique utiliser un système de filtre basé sur des mots-clés. Son créateur n’hésite par ailleurs pas à indiquer que tous les réseaux sociaux sont concernés par le problème et qu’il est possible de bloquer l’envoi des messages de personnes non inscrites.

S’il revendique vouloir créer un espace « positif », c’est surtout parce que sa plateforme était initialement destinée au monde du travail. Pas sûr qu’il ait été prêt à la déferlante « jeunes ». A l’heure actuelle sa priorité semble être surtout d’assurer la stabilité de la plateforme.

Sarahah, ça va durer ?

Le « buzz » a réellement eu lieu en juillet. Il est intéressant de voir à l’heure actuelle que l’application a clairement chuté, n’apparaissant plus qu’à la 31e place de l’Apple Store. Pour autant, cela ne veut pas dire qu’elle va disparaître. Se développer dans d’autres langues pourrait à court terme lui permettre de voir plus loin.

Surtout, son développeur veut pousser plus loin le concept. Jusque-là, il est impossible de répondre à un message et donc d’amorcer une discussion plus poussée et potentiellement constructive. Sarahah réfléchit actuellement à l’implanter.

Enfin, la thématique de la sécurité de l’application sera aussi centrale. En cas de piratage, ce sont des données très compromettantes qui pourraient se retrouver étalées sur la place publique. Critiquer son boss, un collègue ou un membre de sa famille et voir son nom exposé ensuite pourrait être problématique. Autant dire que pour l’instant, on vous conseille d’y aller doucement !

A lire aussi :

Vous avez testé l’application Sarahah ? Est-elle vraiment si intéressante ou est-ce un buzz éphémère ? Pensez-vous qu’on en parlera encore dans quelques mois ?  Dites-nous ce que vous en pensez dans les commentaires. 

Réagissez à cet article !
  • Drake

    Vous avez 1 mois de retard, la hype est passée depuis et je ne vois presque plus personne l’utiliser

  • steve-neo

    dans 3 mois on en parle plus

  • Unkbody

    « Arabe » et « honnêteté » ne collent pas ensemble.

    • Anal_Jay_Zik

      Les arabes représentent environ 20% des musulmans, sans compter les arabes chrétiens… Donc même si on imagine que vous voyagez constamment à travers le monde, que vous rencontrez beaucoup de gens et que ça vous laisse le temps de faire des statistiques ethniques. Je me demande bien comment avez vous pu aboutir à une telle réflexion, aussi étriquée soit-elle. Éteignez la TV et allez parler à des arabes de vos phobies. Le racisme n’est pas une maladie incurable.
      Signé : Un Français

Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Pay with Google : faites vos achats sur internet en un clic

Avec Pay With Google, la firme de Mountain View rattrape son retard dans le domaine du paiement en ligne. En enregistrant votre carte bleue via Chrome, vous pourrez procéder aisément à vos paiements, et ce, sans devoir réinscrire vos coordonnées bancaires à chaque versement !

35255b0c098efa4606dfa7fbdff21899++++++++++