Samsung a volé à Huawei sa technologie 4G, plusieurs smartphones interdits

Maj. le 13 janvier 2018 à 10 h 08 min

Samsung est reconnu coupable d’avoir volé à Huawei sa technologie 4G en enfreignant au moins deux brevets déposés par le Chinois. Le tribunal de Shenzhen vient de rendre son verdict, suite à une plainte déposée par Huawei en 2016. Le constructeur sud-coréen se voit interdit de continuer à fabriquer et à vendre les smartphones concernés, dont la liste n’a toutefois pas été communiquée.

samsung vol brevet huawei 4G

Coup de théâtre dans la guerre qui oppose Huawei à Samsung sur le marché du smartphone. En 2016, Huawei portait plainte conte Samsung en Chine et aux Etats-Unis, accusant le sud-coréen d’utiliser plusieurs de ses brevets liés aux technologies 4G sans en avoir l’autorisation. Beaucoup pensaient qu’il ne s’agissait que d’une tentative malhonnêtre de déstabiliser son adversaire. Toutefois, ce 12 janvier 2018 le tribunal de Shenzhen en Chine vient de juger Samsung coupable d’avoir enfreint deux brevets de Huawei.

Samsung n’a plus le droit de vendre les smartphones utilisant la technologie volée à Huawei

Selon le rapport publié par Phys.org, le juge a commencé à soupconner sérieusement Samsung en découvrant que le géant sud-coréen avait volontairement retardé les négociations entamées en 2011. En effet, Huawei était au départ d’accord pour trouver un terrain d’entente avec son concurrent et lui vendre une licence. Le juge ordonne à présent à Samsung d’interrompre immédiatement la production et la vente des smartphones utilisant la technologie dont il est question. Le constructeur devra aussi payer une amende.

La liste des smartphones concernés n’a toutefois pas été révélée. Quoi qu’il en soit, Samsung entend bien « passer en revue la décision de justice et déterminer la réponse appropriée ». Il est peu probable que le géant de Séoul s’avoue vaincu si facilement. Rappelons que Samsung est en guerre de procès contre Apple depuis six ans. Il est donc fort probable que Samsung fasse appel, et que ce procès ne soit que le début d’une longue affaire.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !