Samsung : vers la fin des écrans plats pour ses Galaxy S

Alors que les Galaxy S7 et S7 Edge viennent de sortir, gardant encore la séparation entre Edge et classique, il se pourrait que Samsung abandonne les écrans plats sur ses Galaxy S pour se concentrer sur les écrans incurvés et leurs spécificités.

Alors qu’Apple a lancé la mode des smartphones avec le premier iPhone, les constructeurs Android les moins inspirés ont tous eu tendance à copier son design à travers les âges pour être sûrs de former un tout cohérent proche des désirs des consommateurs.

Samsung a eu tendance à le faire également, avant de trouver son propre langage avec l’inclusion de ses écrans incurvés. Depuis, après que le S6 se soit chargé d’opérer le changement douloureux de sa gamme, le Galaxy S7 Edge fait un carton à l’international.

Cela semble donner de l’idée au constructeur coréen, puisque celui-ci pourrait bien abandonner les écrans « plats » intégralement au profit d’une gamme entièrement arrondie, du moins pour ses appareils haut de gamme Galaxy S.

Dans une interview accordée au Korea Herald, le grand patron de la division mobile de Samsung Koh Dong-jin a déclaré : « Samsung a considéré de faire de l’écran Edge l’identité de la gamme Galaxy S, sous couvert que l’entreprise puisse proposer aux consommateurs une expérience utilisateur différente via son logiciel et des fonctionnalités faciles à prendre en main (pour son écran incurvé) ».

Cela ne se fera toutefois pas du jour au lendemain, mais l’entreprise admet étudier cette possibilité. Celle-ci pourrait être toutefois dépendante de l’accueil reçu par le Galaxy Note 7, prévu pour une sortie le 2 septembre en France et dont la gamme est passée à l’écran incurvé unique cette année.

C’est en tout cas ce qu’avance un analyste proche de l’affaire. Nous le verrons bien assez tôt, mais serions tenté d’y voir une bonne nouvelle. En effet, cette différenciation aura redonné du punch à Samsung dont les mises à jour incrémentales commençaient à se ressembler un peu trop.

Meilleur prix :

   Suivez nous sur Facebook   


Vous aimerez peut être


Réagir à cet article

  • Reydin

    Ou alors ils peuvent très bien continuer de commercialiser une version plate et une version Edge mais ne mettre en avant que la version Edge dans leurs compagnes publicitaire, comme c’est déjà le cas avec le S7 Edge.

  • Bulldozer

    Dommage…

  • Shem68

    Ça aurait beaucoup de sens au niveau du supply chain (moins de travail en conception, moins de lignes de production différentes, … et donc davantage d’économies d’échelle et moins de dispersion du gain d’expérience, soit encore des économies). Côté marketing ça se défend, « l’identité Samsung », blabla », ça se tient.

    Côté utilisateur, par contre, je trouve que c’est une perte. Personnellement, les écrans Edge c’est beau, ça claque, mais c’est carrément pas pratique, tu perds de l’espace, les bords de ta vidéo / photo sont déformés, ça reflète fortement la lumière, c’est très cher à la réparation, … Et les fonctionnalités implantées par Samsung me sont d’une inutilité impressionnante. En bref, que du design, et tout le reste c’est du négatif (Apple, sort de ce corps !). Et je sais que je ne suis pas le seul à le penser, même si nous ne sommes vraisemblablement pas une majorité.
    Je préférerais que le consommateur continue d’avoir le choix ! :)

    • Kokyn

      Le fait d’incurver l’écran permet de faire ressortir l’image encore plus et donne une impression accrue de « toucher du doigt » ce qui est affiché à l’écran.
      C’est grosso modo le même principe que les écrans dits « 2.5D » mais en amélioré. Et le résultat est très convainquant. L’image « ressort » beaucoup plus du téléphone comparé à la version classique non Edge.
      Après je suis tout à faire d’accord que cela n’est pas exempt de désagréments, même si ceux ci tendent à s’attenuer au fur et à mesure (Le edge était franchement moyen sur le S6. Il est déjà bien mieux réalisé sur le S7).

      • Shem68

        Oh oui, esthétiquement c’est très réussi, ça c’est certain. À chaque fois que j’en ai un en main, je me dis « Wow, c’est vrai que ça pète ». Mais une fois l’extase initiale passée, je remarque surtout les désagréments, et ça assombrit pas mal le tableau, je trouve. Tant et si bien que je suis franchement partagé concernant cette fonctionnalité.

        • Kokyn

          Ce n’est pas uniquement esthétique. Le fait d’avoir une image au plus proche du doigt est une caractéristique bénéfique tout comme le serait le fait d’avoir une image plus contrastée ou plus fidèle.

          • Shem68

            Je ne comprends pas vraiment ton argument. Avoir la sensation que l’écran est tout proche du doigt, que l’image est presque palpable… C’est agréable, oui, mais esthétique. Bénéfique d’accord, car tant que c’est agréable, j’aurais tendance à dire que c’est bénéfique. Mais je ne vois pas vraiment en quoi ça dépasse le domaine de l’esthétique.
            Le contraste aide a la lisibilité, c’est donc utile en plus d’être agréable ; la fidélité des couleurs permet, par exemple, de voir les vraies couleurs des fringues qu’on veut acheter sur Zalando, c’est donc utile en plus d’être agréable. Mais le fait d’avoir une image plus proche du doigt ? J’ai du mal à comprendre l’argument. Le temps de rémanence, j’aurais compris, mais celui-ci, pas vraiment. Peux-tu développer, s’il-te-plaît ?

          • Kokyn

            La sensation que l’image est au plus près renforce le réalisme. Ce n’est donc pas qu’esthetique.
            Sinon on peut aussi dire que le contraste augmente la lisibilité (bien que ça ne soit pas très vrai d’ailleurs), donc c’est agréable car ça permet de lire plus facilement au soleil sans froncer les yeux, et donc c’est esthétique.
            Avec un tel raisonnement, on peut réduire tout à l’esthétique.

          • Shem68

            Voui, je vois ce que tu veux dire.

            Bien que, sans entrer dans un débat pour une histoire de nomenclature, le Larousse définit l’esthétique comme étant la « théorie philosophique qui se fixe pour objet de déterminer ce qui provoque chez l’homme le sentiment que quelque chose est beau ». Partant de là, le fait qu’un meilleur contraste augmente la lisibilité, qui n’est pas tant une affaire de beauté que de praticité, ne peut se réduire uniquement à l’esthétisme.
            Il faudrait déformer le raisonnement pour réduire tout et n’importe quoi à l’esthétique :)

          • Kokyn

            Dans ce cas le fait d’avoir une image au plus proche améliore l’immersion, ce n’est donc pas qu’esthetique. Sinon la 3D est aussi une technologie esthétique.

          • Shem68

            Oui, je comprends ton argument de l’immersion, et je suis d’accord maintenant que tu as développé :)

          • Kokyn

            Après ça reste un détail ça je le conçois ^^ Et le edge ne vient pas sans quelques petits inconvénients.

          • Shem68

            Comme je le disait, si Sammy décidait de ne commercialiser que le S Edge, ce serait une perte pour le consommateur. Lorsqu’on a le choix, tout le monde y trouve son compte :)

          • Kokyn

            Pour le consommateur oui.
            Pour Samsung il y a un gain du à la simplification des processus de fabrication/chaines de montage.
            Et vu qu’ils tentent toujours de tirer le plus de profits ^^

            Après c’est à double tranchant pour eux, soit ça passe, soit ça casse et les ventes diminuent drastiquement du à l’absence de non-edge, et finalement moins de bénéfice global malgrès la diminutions des coûts de fabrication.

            A la direction stratégique de Samsung de trancher la question !

          • Shem68

            Oui. Wait & see :)

  • crachoveride

    Si les écrans courbés deviennent plus abordable pourquoi pas, parceque la c’est aps encore ça.