Samsung : un SSD de 512 Go aussi petit qu’un timbre pour nos futurs tablettes ?

Samsung vient d’annoncer un nouveau SSD jusqu’à la rien de bien impressionnant. Oui, mais voilà ce SSD de 512 Go est aussi petit d’un timbre poste, on peut imaginer une intégration dans nos futures tablettes.

samsung-ssd

Samsung innove dans beaucoup de domaines, on a par exemple vu sa prouesse de mettre 6 Go de RAM dans le prochaine Galaxy Note mais il ne faut pas oublier que le constructeur propose aussi des SSD et le dernier en date relève de la prouesse technologique.

En effet le PM971-NVMe, c’est son petit nom, est plus petit qu’un timbre poste 20 x 16 x 1,5 mm et ne pèse d’un petit gramme. Mais il contient autant qu’un gros SSD avec 512 Go, une mémoire cache DDR4 de 4 Gbits et un contrôleur, en tout on retrouve 18 composants au sein de cette puce, ça c’est ce qu’on appelle de la miniaturisation.

Ok avoir un mini SSD c’est bien, mais est-il performant ? Visiblement oui, car Samsung annonce des vitesses de 1500 Mo/s en lecture et 900 Mo/s en écriture, soit trois fois plus rapide qu’un SSD Sata classique. Cependant il ne faut pas imaginer l’acheter dans le commerce, car il devra être soudé avec une carte mère, ce qui signifie aussi qu’il ne sera pas possible de le remplacer en cas de panne.

Pour le moment le constructeur l’imagine dans les ultraportables, mais quand on voit le travail de miniaturisation, on ne peut s’empêcher de penser qu’on verra peut-être ce petit SSD dans nos futures tablettes Android. Pour ce qui est de l’intégration dans nos smartphones je pense que cela ne sera pas forcément possible même si on a déjà vu que Samsung prévoit de mettre 256 Go dans son prochain Galaxy Note.

Réagissez à cet article !
Abonnez-vous gratuitement à la newsletter
Chaque semaine, le meilleur de Phonandroid dans votre boite mail !
Demandez nos derniers articles !
Pourquoi il ne faut jamais laisser le smartphone se charger toute la nuit

La question de savoir s’il préférable ou pas de laisser son smartphone en charge toute la nuit revient régulièrement. Sans parler des éventuels impacts sur l’usure de la batterie, il faut également tenir compte de la dépense énergétique et de la façon dont celle-ci se reportera sur notre facture d’électricité. Aujourd’hui, une étude menée par professeur de l’université de Cambridge, David MacKay et relayée par Techradar tente de répondre à toutes nos questions sur le sujet.